Nouveauté

Le Servette Rugby Club avec la vitesse supérieure face à Roanne (48-6)

Avec deux essais personnels, Florian Escoffier parfait son retour parmi les siens

Le Servette Rugby Club est à nouveau premier de la division Promotion Honneur et, sans le dire, les matches qui composent le calendrier Grenat en ce premier mois de l'année 2018 laissent présager de beaux affrontements, tendus et à quelques égards combattus. La première ronde à domicile a vu l'AS Roannaise s'incliner, non sans labeur, à La Praille (48-6). Au total, ce furent huit essais inscrits pour Servette alors que les deux pénalités de l'ASR furent l'œuvre du numéro 15 Édouard Carp. Une belle prestation pour les locaux qui lorgnent désormais vers la réception de Gex le 28 janvier prochain.

Mathias Bernath-Yendt contrasté par les lignes adverses. Le Grenat aura toutefois le meilleur. © leMultimedia.info / Oreste Di Cristino

↘ Voir également notre galerie photo de 100 images de la rencontre.

L’AS Roannaise est sans doute arrivée à Genève avec une envie telle que la précipitation à laquelle elle s’est jouée à la frontière lui a fait aveuglément passer le chemin de la Praille. Ayant joint Balexert, le centre d’entraînement Grenat, en lieu et place du Stade de Genève, le XV de Roanne a imposé un retard de quelques minutes sur le début des festivités, le match des équipes espoirs (66-18) – et par conséquent des équipes premières également – ayant débuté 15 minutes plus tard. L’anecdote est rieuse, laissant jouer sur le terrain l’esprit le plus pur du rugby. Et sur la pelouse, ce dimanche après-midi, il n’y eut rien d’autre que du très beau rugby; de la technicité maîtrisée, de l’engagement certain et un affrontement qui a valu au Servette Rugby Club une belle première mesure physique de l’effectif, de beau retour au complet. Il faut dire, au passage de la nouvelle année 2018, que recommencer sur de nouvelles bonnes bases n’est pas sans un travail acharné. Revenant de Culin pour leur première sortie annuelle, le Servette RC a conservé son style de jeu, posé, rigoureux et très offensif. Preuve que la préparation suit son bon cours. Bonne matière qui leur a notamment permis de reprendre le contrôle du championnat à l’US Pays de Gex dimanche dernier. Et puis, l’effectif eut retrouvé l’ensemble de ses mines avec les retours de blessure de l’ailier Florian Escoffier et surtout du buteur Jonathan Torossian. Pourtant, aux fortunes diverses: le premier inscrivant deux essais, le second se voyant expulsé au bout de trois minutes de jeu. Patience: récompense. En ce week-end de reprise à la Praille, les Grenat n’ont de loin pas déçu, bringuebalant une nouvelle juste mesure 60 minutes durant pour venir à bout d’un morceau du présent championnat: « Roanne est un recalé de la division Honneur et on le voit par son effectif complet qui présente de nombreuses qualités dans le jeu – concède l’entraîneur principal servettien avant de poursuivre – Nous nous en sommes bien sortis avec une rigueur certaine et aussi de nombreux retours de blessure qui nous font du bien. Le développement de notre équipe se porte très bien et cela s’en ressent sur le terrain. »

« Nous avons une bonne équipe derrière et devant et cela fait toujours plaisir de retrouver les collègues sur le terrain »

Florian Escoffier, ailier du Servette Rugby Club

Face au troisième de l’exercice, Servette a ainsi composé avec un effectif plein, quand bien même le club a dû à nouveau composer sans Torossian, suspendu. Mais, touché au genou face à Veyle Saône début décembre, Vincent Darracq a pu retrouver le jeu, solide, le maillot Grenat lui seyant. Il a notamment accompagné la très belle seconde de Florian Escoffier, distingué à nouveau par deux essais (12e et 48e). « Tout va très bien. Il faut néanmoins dire que je n’ai pas fait tout le travail tout seul; j’ai surtout aidé dans la finition. Nous avons une bonne équipe derrière et devant et cela fait toujours plaisir de retrouver les collègues sur le terrain », lâche l’ailier en fin de rencontre qui n’a observé aucun temps d’adaptation sur la pelouse pour son prompt retour en forme: « Un temps d’adaptation ? il en faut certainement. Pour ma part, j’étais surtout pressé de retrouver le jeu. Cela faisait trois, quatre mois que je n’étais plus allé courir avec les copains. »

Un contingent fourni qui apporte « énormément de fraîcheur »

À la veille de son départ en Argentine, Cédric Curdy était bien présent dans l’assistance, signe d’un dernier salut avant le long périple qui sera le sien à l’Hindú Club de Buenos Aires. Le troisième ligne fait incontestablement partie de la communauté servettienne, il rejoint l’ensemble des individualités qui soutiennent et requinquent par la voix et par la présence. D’autres – de retour de convalescence – ont pu, en revanche, fournir une aide d’autant plus concrète, ne serait-ce que dans les perspectives que leur bonne forme ouvre sur une match. « Retrouver des joueurs qui nous reviennent de blessure apporte énormément de fraîcheur, beaucoup de nos individualités étaient fatiguées. Avoir un contingent fourni permet de monter en puissance tout au long du match en évitant les baisses de régime », concède Gabriel Lignières.

« Les garçons qui nous ont rejoint font partie intégrante de l’équipe première »

Gabriel Lignières, entraîneur principal du Servette Rugby Club

Il faut dire que dans la partie du jour, c’est pratiquement l’ensemble du contingent – 41 joueurs répartis entre le match espoir et la première – qui a foulé le terrain. Dans la première demi-heure, beaucoup furent déjà passés à la marque: Le Bourhis (5e), Escoffier (12e), Theil (21e) ou encore Bernath-Yendt (27e). Chacun des titulaires a donné du sien, prouvé sa valeur et sa détermination, quitte à se sentir plus léger sous l’effet de la fatigue. Le jeu fut physique, incontestablement. Tous ont offert la preuve d’une équipe qui ne lésine sous aucun motif la puissance qu’elle dégage. Sous le combat, néanmoins, on lorgne la résistance adverse, l’on lui observe attentivement ses limites mais aussi sa meilleure force; l’ASR XV n’a – relativement – que peu concédé, la présence du club roannais étant solide dans les mêlées et dans les mauls. Mais elle a subi de la vivacité de ses adversaires et quelque peu de son empressement sur certaines occasions. Mais cela n’a enlevé en rien à la teneur certaine de l’affrontement physique qui s’est déroulé. En témoignent deux sorties sur blessure côté Roanne mais aussi trois cartons jaunes… servettiens (pour Reghis, Quillon ou encore Tope). Quoi qu’il en reste, pour Gabriel Lignières, ce fut également l’occasion de tester l’équipe dans sa forme la plus réduite. Et à ce titre, il est intéressant de percevoir que les Grenat ne subissent pas nécessairement par manque d’effectif, à défaut pourtant de manquer de précision dans les gestes; de nombreux en-avant gangrénant encore les mécanismes et l’évolution du jeu. « Quand l’on donne beaucoup dans le jeu, il est normal de commettre des fautes de main », répètera à l’envi l’entraîneur principal, livrant la preuve que son équipe domine par l’envie qu’elle révèle de semaine en semaine. Une envie, dira-t-on à juste titre également, qui se voit partagée par les nombreux jeunes de la maison, à l’image de Victor Charpentier qui est entré dans le courant de la seconde fraction, muselé par les lignes adverses mais non moins volontaire dans son engagement. De quoi rassurer pour la suite: « Les garçons qui nous ont rejoint font partie intégrante de l’équipe première et il est important qu’ils puissent préparer avec nous les grandes échéances qui nous attendent fin janvier », confirme Gabriel Lignières.

Une solidité à l’approche du derby

L’échéance future n’est autre qu’un derby décisif en dangereuse approche. Le 28 janvier prochain, le Servette Rugby Club recevra l’US Pays de Gex pour la belle. Nul doute que l’affrontement promettra une autre belle bagarre de gabarit. « Ce sera un gros morceau avec tout ce que comporte un derby, évidemment. Nous leur devons de belles revanches parce qu’ils nous ont battu dans les derniers instants chez eux [ndlr, 13-8 le 29 octobre 2017] Comme toujours entre les deux équipes, cela va donner vie à un très beau combat. Il est temps que les deux équipes se mesurent, d’autant plus qu’ils seront au complet et nous aussi », entame Gabriel Lignières avant d’enchaîner: « Il nous tarde d’arriver dimanche 28 à 16h30 pour savoir où nous nous situons dans le championnat. Nous devons connaître – et nous le saurons grâce à cet affrontement – à quel niveau rugbystique nous évoluons et quelle marge de progression nous aurons pour la fin de saison. » Il semble clair que l’attente d’un match d’une telle importance compose l’excitation à la Praille, tant pour le staff dirigeant que pour les joueurs eux-mêmes: « Ce sont des matches très importants et ils permettent de véritablement s’évaluer en tant que joueur mais aussi en tant qu’équipe. Ce sont des échéances qui apportent beaucoup de force psychologique. Nous allons bien le préparer et être à fond dedans pour nous donner la confiance qu’il nous faut pour le reste de l’année, les matches à venir, les phases finales et le Championnat de France », aiguillonne pour sa part Florian Escoffier.

« Ils jouent aussi bien devant que derrière et je sens que mon ami Kouider va parfaitement les préparer pour leur déplacement à La Praille »

Gabriel Lignières, entraîneur principal du Servette Rugby Club

« La saison ne s’arrête pas à ce match. Nous devons d’abord savourer notre succès du jour face au troisième qui devrait par ailleurs figurer en phase finale au terme de la saison régulière. Nous avons déjà battu, cet après-midi, un de nos concurrents. À nous alors de bien poursuivre notre route à la réception de Gex », prévient encore l’entraîneur Grenat. Il n’empêche que le dénouement de ladite rencontre n’est pas sans offrir une première solution quant au terme d’un championnat qui verra la confrontation perdurer jusqu’à son terme, et peut-être même jusqu’en finale ! Alors, sera-t-il le premier véritable test en vue des finales de Promotion Honneur ? « Pas tout-à-fait – rétorque Lignières avant de continuer – Cela reste un match de championnat, ce n’est pas (encore) une finale. Toujours est-il que nous serons à domicile et nous leur devons la belle et nous savons déjà que ce sera un match très engagé. La jauge n’est pas dans les perspectives de victoire du championnat mais elle se situe davantage sur le plan physique. Nous devrons nous juger dans l’engagement; Gex est une équipe qui donne le tout sur le terrain. Ils ont, cette année, une équipe complète, entraînée et passablement expérimentée. Ce n’était pas le cas la saison dernière [ndlr, lorsque les Grenat les eurent battu en finale à Givors, 38-5]. Ils jouent aussi bien devant que derrière et je sens que mon ami Kouider [ndlr, Gasmi, entraîneur principal de la première équipe à Gex] va parfaitement les préparer pour leur déplacement à La Praille. » Sans nul doute, la Promotion Honneur risque de trouver son premier point d’“honneur” dans le combat qui s’y prépare. À Genève, l’on porte l’attention à son point maximal.

Les faits de match:
Servette Rugby Club v ASR XV Roanne, 48-6 (26-3)

Composition du Servette Rugby Club:
1 Pierre Tope, 2 Loïc Otal, 3 Louis Quillon, 4 Moussa Reghis, 5 Dylan Dene, 6 Sébastien Theil, 7 Mathias Bernath-Yendt, 8 Quentin Dessauvages, 9 Adams Tantôt, 10 Maxime Tognon ©, 11 Florian Escoffier, 12 Sofiane Bouteiller, 13 Paul Le Bourhis, 14 Louis Baudouin, 15 Liam Kavanagh. Remplaçants: 16 Manuel Ronza, 17 Adrien Vigne-Donati, 18 Alexandre Valeau, 19 Victor Charpentier, 20 Vincent Darracq, 21 Adrien Monnet et 22 Jilali Aïb.

Essais: 5e Le Bourhis; 12e et 48e Escoffier; 21e Theil; 27e Bernath-Yendt; 45e Monnet; 56e Otal; 62e Tantôt.
Transformations: 5e, 12e, 21e et 48e Tognon.

Pénalités: - / 40e et 58e Carp.

Notes: Stade de Genève.
Servette Rugby Club sans Jonathan Torossian (suspendu).
27e Pénalité sur le poteau d'Édouard Carp (ASR XV Roanne). Cartons jaune pour Moussa Reghis (35e), Louis Quillon (39e) et Pierre Tope (70e).
About Yves Di Cristino (434 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Titulaire de la carte AIPS. Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

1 Trackback / Pingback

  1. Servette Rugby Club v ASR XV Roanne en 100 images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.