Nouveauté

Rugby: Les Chevaliers de Plan-les-Ouates renvoient Nyon à ses études

« C’est un petit rappel à l’ordre ; nous ne pouvons nous permettre de nous relâcher parce que la saison est longue. »

Les hommes d'Éric Andreu ont pleinement réussi leur match au sommet face au RC Nyon samedi après-midi au Centre Sportif des Cherpines. Prenant les devants assez tôt dans la rencontre, grâce aussi à la bonne forme de leur ailier Olivier Von der Weid (3 essais), les Chevaliers ont ensuite parfaitement gardé le cap pour dominer les Pirates 40-20. Pour le RC Nyon et son entraîneur Patrice Philippe, il s'agit de la première défaite de la saison après cinq journées de championnat. Avec les succès à Lausanne de Grasshopper (contre Stade Lausanne, 20-9) et de Hermance (contre le LUC, 19-17), la LNA promet grand suspense. Voir également la galerie photo de 100 images de la rencontre.

Le RC Genève Plan-les-Ouates a dominé Nyon lors de la cinquième journée de LNA Suisse. L'ailier Olivier Von der Weid et Kenji Caprice ont tous deux aplati durant la rencontre. © leMultimedia.info / Oreste Di Cristino

Léger départ. Les Chevaliers de Genève Plan-les-Ouates ont amorti la casse d’une saison péniblement entamée. Face au Rugby Club Nyon, les hommes d’Éric Andreu ont cueilli avec grand entrain leur troisième victoire en LNA, chacune ponctuée par une défaite en déplacement à Zürich et Avusy. Cette fois, seulement, les Chevaliers ont su mener une campagne aboutie de pied en cap ; défensivement irréprochables et offensivement appliqués. Le tout avec l’intensité physique voulue, mors serrés: « Nous voulions les prendre à la gorge dès la première minute. Nous avons mis l’intensité que nous devions apporter dans telle rencontre. Et ça a porté ses fruits », constate en fin de rencontre Éric Andreu. Aussi, jamais dans le creux de la rencontre, le RC Nyon est parvenu à porter le danger près de l’en-but genevois, preuve supplémentaire d’un juste état d’esprit qui eut complètement étriqué le caractère et l’énergie des adversaires: « Nous avons remarqué que nous faisons de grosses séances défensives sans prendre d’essai. À titre d’illustration, Nyon n’a marqué son premier essai qu’après dix, voire quinze temps de jeu [ndlr, 52e] – constate Gaëtan Hirsch avant de continuer – Cela prouve que nous parvenons à maintenir une solidité à l’arrière sans commettre de fautes. Nyon est une très bonne équipe ; c’était indéniable qu’ils marquent à un moment mais nous avons su répondre à chaque fois derrière. » Une rencontre à deux vitesses que commente également le capitaine nyonnais, Cyril Lin: « Je ne sais pas si c’est un manque d’envie ou un surplus de confiance après quatre premiers matches remportés. C’est un petit rappel à l’ordre ; nous ne pouvons nous permettre de nous relâcher parce que la saison est longue. »

« GePLO a concrètement eu plus d’envie sur le terrain, aussi car ils avaient plus besoin de victoire que nous »

Cyril Lin, capitaine et troisième ligne centre du RC Nyon

Quoique, la réalité sur le terrain a parfaitement contrasté la réalité d’un début de saison aux tendances inégales entre les deux clubs. Si Nyon a récupéré la totalité des points disponibles lors de ses quatre dernières sorties, le tableau est plus mitigé chez les Chevaliers, à la peine dès les premières rencontres de championnat: « Nous avons effectivement eu une grosse peine en début de saison avec beaucoup d’absence – témoigne Gaëtan Hirsch avant de poursuivre – Nous avons dû refaire une nouvelle équipe et travailler tant bien que mal dans ces conditions. Mais elles nous forgent et nous permettent d’avoir plus de concurrence entre la première et la deuxième équipe, deux formations qui nous sont très productives et très compétitives. Après une défaite très amère contre Avusy [ndlr, 27-18], nous nous étions repris contre le CERN [ndlr, 64-25, samedi dernier] mais la manière n’était toutefois pas satisfaisante. Aujourd’hui, face à Nyon, double champion en titre – qui était venu gagner aux Cherpines en juin – nous avons tenu une victoire prometteuse, avec la manière et le score : 40-20, même si je ne suis même pas sûr que les arbitres comptent le bonus offensif. » La force de caractère des Chevaliers a pourtant prévalu samedi après-midi dans une ambiance festive et un entourage acquis à leur cause. « GePLO a eu concrètement plus d’envie sur le terrain, aussi car ils avaient plus besoin de victoire que nous », résumait à sa manière Cyril Lin.

Un match dominé de bout en bout

Après un premier quart d’heure de chauffe, l’entrée en matière de Genève Plan-les-Ouates n’a pas tardé à s’inscrire dans le concret. Pourtant, après l’ouverture au score d’Olivier Von der Weid (13e) – un essai transformé par Léo Bel (7-0) – le résultat se cristallisa, de par un rapport de force sur le terrain qui stabilisa un équilibre non moins fragile. Maans Dye eut dans la foulée l’occasion de réduire le score d’une pénalité bien placée (16e) mais le ballon dévia, immanquablement. Mais à tuer le suspense, c’est encore l’ailier Von der Weid qui s’en charge, intelligemment, subtilement et avec autorité. En deux contres issus de son couloir droit, GePLO a tenu bon d’une patience reine. Le numéro 14 genevois a d’abord aplati une première fois à la 26e, avant de réitérer l’opération – dans les même mesures – dix minutes plus tard (37e); des réussites à chaque fois transformées par Léo Bel. Nyon eut brièvement réagi avec une pénalité de 40 mètres – cette fois centrée (36e) – de Maans Dye mais les hommes de Patrice Philippe eurent déjà très mal négocié leur première période, fébrile, fugace et inconstante (21-3). Sans essai inscrit dans les premières 40 minutes de jeu, les Nyonnais avaient d’ores et déjà donné la couleur – sombre – de leur déplacement aux Cherpines. « Nous avons eu un manque de conquête et nous ne parvenions pas à enchaîner de bonnes actions, ponctuées par des pertes de balle à deux mètres de la ligne. Personne n’endosse de faute particulière, le non-match est imputable à l’ensemble du collectif », aiguillonnait alors Cyril Lin.

« Nous étions un peu dos au mur et nous ne pouvions donc pas perdre aujourd’hui »

Éric Andreu, entraîneur du RC Genève Plan-les-Ouates

Les Vaudois eurent tenté une brusque réaction à l’entame de la deuxième fraction – Maans Dye parvient à botter ric-rac une nouvelle pénalité (44e, 21-6) – mais la domination des Genevois n’a pas tardé a être à nouveau récompensée. Moins de cent secondes plus tard, Pierre Giffard parvenait à nouveau à forcer la résistance nyonnaise pour inscrire un quatrième essai (26-6). De fait, logique récurrente aux Cherpines, GePLO a toujours su réagir avec lucidité et prestesse pour cueillir constamment ses adversaires au dépourvu. La réussite des Chevaliers eut alors prouvé toute l’inconsistance du jeu du RC Nyon, amorphe et toujours plus dépassé au fil des minutes. Thibaut Lecoutre est toutefois parvenu à inscrire un premier essai pour le comptes des Pirates à la 52e minute, transformé par Dye (26-13). Puis, un nouvel étalage de puissance et d’emprise de part et d’autre. Près de vingt minutes de combat – entrecoupées de mêlées plus ou moins gérées par Nyon et de touches nettement mieux négociées par Plan-les-Ouates – avant que l’apport physique et constant de Kenji Caprice n’apporte finalement un nouveau soubresaut au compteur; le numéro 8 genevois aplatit à son tour à dix minutes du terme (69e) avant de conclure la marque à la 78e minute (40-13). Une dernière réussite primordiale qui devrait allouer aux Chevalier le point du bonus offensif, quand bien même un dernier essai de Pierre Papillon pour Nyon survint dans les ultimes secondes de la rencontre (80e, 40-20). Pour l’honneur, du moins. « L’on assume comme toujours et, en tant que capitaine, je prends mes responsabilités – engage Cyril Lin avant de continuer – Nous avons eu une semaine compliquée à l’entraînement mais nous tâcherons de nous reconcentrer dès mardi pour préparer le déplacement au LUC le week-end prochain ; un nouveau déplacement avant de recevoir Hermance, une autre équipe en forme en ce début de saison. Nous devons ainsi vider notre tête – oublier cette défaite – et remettre nos idées en place très rapidement. » « C’est une victoire qui fait un grand bien après un début de saison mitigé – rappelle pour sa part l’entraîneur des Chevaliers Éric Andreu – Nous avons retrouvé notre jeu qui nous faisait défaut ces premières semaines. Je suis très content de la rencontre et particulièrement de l’engagement physique que les joueurs ont mis sur le terrain. Nos premières défaites – ou encore notre victoire face au CERN – étaient marquées par un manque latent de densité physique et aujourd’hui, par contre, nous avons répondu présents. Nous étions un peu dos au mur et nous ne pouvions donc pas perdre aujourd’hui. »

« N’oublions pas notre objectif : être présents parmi les quatre premiers pour jouer notre troisième titre consécutif en juin prochain »

Cyril Lin, capitaine et troisième ligne centre du RC Nyon

Cette première défaite, face à leurs (double) vice-champions, enraye quelque peu les plans des hommes de Patrice Philippe qui perdront vraisemblablement les commandes – en solitaires – du championnat de LNA. Une occasion manquée de prendre le large ? Le capitaine Cyril Lin ne le nie point: « Nous sommes venus pour faire un résultat, nous ne pouvons le cacher à personne. Mais nous ne pouvions grand chose de plus avec une touche très pauvre. Nous pouvions nous rattraper sur la mêlée mais concrètement, nous n’étions pas dans de bonnes prédispositions pour aller de l’avant. Nous essayons de mettre du rythme mais nous nous faisons contrer deux, trois fois en première mi-temps et nous nous retrouvons à courir après le score. Compliqué de s’en sortir dans pareilles situations. » Puis, il recentre l’interview sur les objectifs longuement avoués du club: « N’oublions pas notre objectif : être présents parmi les quatre premiers pour jouer notre troisième titre consécutif en juin prochain. »

Un vainqueur samedi ? Grasshopper !

Le succès de Genève Plan-les-Ouates fait discrètement les affaires des Zürichois de Grasshopper qui, au bénéfice de leur victoire 20-9 devant Stade Lausanne sur la pelouse de Chavannes-près-Renens, accrochent la tête du classement de LNA à unités égales avec les Pirates. Une forme surprenante pour un club alémanique en ce début de saison ? Cyril Lin temporise: « Je ne pense pas que l’état de forme de Grasshopper soit surprenante. Ils ont manqué la qualification l’année dernière pour des pertes de points stupides par ci, par là. Mais l’équipe a toujours été parmi les meilleures du championnat ; ils nous ont par ailleurs contrariés chez nous [ndlr, victoire 32-31 de Nyon le 1er octobre dernier]. Mais leur retour aux affaires fait un grand bien pour le championnat national qui voit son niveau toujours plus s’élever. Cela prouve à nouveau que la saison de LNA est dure et les pertes de concentration peuvent coûter cher. Tous les matches comptent et à ce titre, nous nous concentrons uniquement sur nos performances sans regarder ailleurs. »

« En ce début de saison, ils ont bien prouvé qu’ils étaient dangereux sur ou en dehors de leur terrain »

Gaëtan Hirsch, trois-quart centre du RC Genève Plan-les-Ouates

Quoi qu’il en soit, le début de championnat témoigne limpidement d’une inertie implacable; il faudra très certainement compter avec les “Sauterelles” d’ici aux play-offs de l’été 2018. « Nous nous souvenons de notre premier match de la saison en déplacement à Zürich et nous avions déjà vu qu’ils possèdent une équipe bien meilleure que l’année dernière – rappelle Gaëtan Hirsch avant de continuer – Ils avaient aussi eu beaucoup d’absences au précédent exercice, où ils savaient parfaitement recevoir mais avaient plus de peine à l’extérieur. Cela les a sans doute poussés avec l’émergence de nouveaux joueurs très insidieux. En ce début de saison, ils ont bien prouvé qu’ils étaient dangereux sur ou en dehors de leur terrain. » Ce que confirme aussi, pour sa part, Éric Andreu: « Il faudra compter avec Nyon mais aussi Grasshopper. De notre côté, nous mettrons tout en œuvre pour participer aux play-offs et être prêts le jour J. Il faut dire que cela fait deux saisons que nous montons en puissance tout au long de la saison pour finalement baisser en intensité dans les moments décisifs – à cause de fatigue et de blessures – et nous incliner par deux fois en finale face à Nyon. Cette saison, nous avons la chance de pouvoir faire tourner, quitte à perdre quelques rencontres. Mais nous tenons fermement notre objectif d’être parmi les deux premiers afin de jouer une demi-finale à la maison et préparer une éventuelle finale. » Le monde de l’Ovalie suisse reste alors pleinement dans l’expectative. Rien n’est plus indécis qu’à l’heure actuelle.

GePLO fait sa réserve !

Première bonne nouvelle de la journée aux Cherpines, l’équipe réserve de Genève Plan-les-Ouates a parfaitement maîtrisé sa rencontre face à leurs vis-à-vis du RC Nyon. Forts d’une victoire 19-0, la réussite fait pleinement sourire l’entraîneur de la première équipe, Éric Andreu: « La B a fait un super début de saison. Cinq victoires en autant de rencontres. Ils jouaient contre le co-leader et l’on voit que la qualité est présente. Ils prennent seuls la tête et nous pouvons leur tirer un grand coup de chapeau. » Les résultats des Chevaliers en Excellence A sont grandement significatifs pour l’équipe première, actuellement (encore) amputée de nombreuses individualités, à l’instar de Romain Girard. Tenir le cap avec la réserve alloue alors à GePLO de nombreuses opportunités de remplacement. De quoi opérer des turnover qui puissent s’avérer rentables dans la durée. « Certes, nous avons énormément d’absences mais nous possédons deux belles équipes qui se sont affrontées cet après-midi. Aussi, quand tout le monde sera là, il nous sera peut-être plus difficile de créer un XV de base. Mais nous aurons alors mal à la tête pour d’autres raisons que des mauvais résultats [rires]. »

Les faits de match:
Rugby Club Genève Plan-les-Ouates v Rugby Club Nyon, 40-20 (21-3)

Composition du RC Genève Plan-les-Ouates:
1 Kevyn Soule, 2 Florian Diller, 3 Lionel Brady, 4 Kevin Hocde, 5 Ianis Holweger, 6 Nicolas Ruys ©, 7 Vincent Giffard, 8 Kenji Caprice, 9 Aurélien Champ, 10 Pierre Giffard, 11 Jean-Baptiste Paquette, 12 Gaëtan Hirsch, 13 Maxime Chiavaroli, 14 Olivier Von der Weid, 15 Léo Bel. Remplaçants: 16 Rachid Benammou, 17 Édouard Moussion, 18 Matthieu Leroux, 19 Ziade Maalem, 20 Bésa Zewdie, 21 Marin Sublet-van Kerckho, 22 David Loustau-Lindelow et 23 Aurélien Debarge. Entraîneur: Éric Andreu.

Composition du RC Nyon:
1 Julien Gaillard, 2 Joaquim Lazeyras, 3 Ashley Cumrers, 4 Geraud d'Espinay Saint Luc, 5 Alexandre Coullon, 6 Ludovic Keller, 7 Julien Rolaz, 8 Cyril Lin ©, 9 Édouard Progin, 10 Maans Dye, 11 Simon Thorin, 12 Dirk Haghedooren, 13 Jovan Mayor, 14 Louis Angelraut, 15 Pierre Papillon. Remplaçants: 16 Maximiliano Ducommun, 17 Benoît Hias, 18 Thibaut Lecoutre, 19 Jules Angelraut, 20 Bertrand Stivalet, 21 Nicolas Oltz, 22 Michael Maloney et 23 Bastien Metraux. Entraîneur: Patrice Philippe.

Essais: 13e, 26e et 37e Von der Weid; 46e P. Giffard; 69e et 78e Caprice / 52e Lecoutre; 80e Papillon.
Transformations: 13e, 26e, 37e et 69e Bel; 78e G. Hirsch / 52e Dye; 80e Lin.
Pénalités: - / 36e et 44e Dye.

Notes: Centre sportif des Cherpines, Plan-les-Ouates (GE).
Publicités
About Yves Di Cristino (375 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le choc entre Genève Plan-les-Ouates et le RC Nyon en images – leMultimedia.info
  2. Nyon a sorti le grand jeu – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s