Nouveauté

L’esprit d’équipe prime en LNB féminine

Une pour toutes et toutes pour une

Sous un soleil radieux de Chavannes-près-Renens, les rugbywomen sont venues nombreuses démontrer leurs qualités techniques. Retour sur une journée riche sur le plan du jeu, dans la prolongation des journées de développements de la saison dernière. Voir les 100 premières images de la nouvelle Ligue Nationale B féminine de rugby en Suisse.

Lausanne (Albaladejo Ladies), Genève (Switzers), Zoug et Bâle comptent parmi elles des équipes de rugby féminines désormais inscrites au championnat de Ligue Nationale B. Leur dernier rendez-vous était dimanche dernier pour quatre matches, qui ont vu une cinquantaine de joueuses proposer une pluie d’essais, en moyenne sept par match. « Les équipes ont l’air de faire du bon boulot à la maison, mais il est un peu tôt pour tirer un bilan après ces deux journées de tournoi », déclare Christa Hermann, qui préside la Commission féminine de la Fédération Suisse de Rugby.

Une satisfaction : les ambitions des équipes

Pour ce qui est d’hier le résultat semble déjà satisfaisants : quatre matches à suspense, quelques supporters ravis et aucune blessée grave. Les Switzers, dont 50% de l’effectif est composé de joueuses de moins de 18 ans, constitue une équipe plus jeune face aux autres. « On a l’habitude, fait remarquer Dijana, 18 ans. Moi, ça fait deux ans que je joue et ça a toujours été comme ça donc je n’étais pas inquiète pour les contacts. » Le coach Gianni Di Martino s’efforce d’ailleurs de prévenir les blessures avant les matches : « Il y en a trois par semaine, dont un destiné au renforcement musculaire. Celui-ci est très important. »

Malgré une deuxième défaite contre l’Albaladejo qui fait suite à celle du 24 septembre, Marine, 15 ans retient du positif : « C’était beaucoup mieux que la dernière fois. On a évolué, elles étaient surprises et la prochaine fois ce sera peut-être la bonne. »

Zoug, venu avec seulement six joueuses, a bénéficié du renfort d’une partie de l’équipe de Bâle. Un résultat qui lui a permis d’infliger une sévère défaite aux Switzers et d’arracher un nul contre les Bâloises (22-22). Ses dernières sortent vainqueurs contre l’Albaladejo (22 à 17) malgré une belle remontée en fin de match des Lausannoises. À noter : toutes les participantes ont eu du temps de jeu.

Progresser et s’amuser

Le rugby féminin s’est donc offert une Ligue Nationale B, où le plaisir et la progression sont les mots d’ordre. On est loin de l’esprit de compétition et des conditions de jeu de la Ligue A masculine. D’ailleurs, faute de manque de joueuses, les matches ont eu lieu à 12 contre 12 ou 10 contre 10, et n’ont duré que 40 (2×20) ou 60 (2×30) minutes. « Si on veut jouer à 15 contre 15, il faut une trentaine de joueuses par équipes en prenant compte des absentes, des blessées », signale Christa Hermann, également co-coach des Alba Ladies. Or justement ce n’est pas le cas aujourd’hui.

L’idée de cette ligue est de prolonger les journées de développement de l’année dernière auxquelles nombre des filles avaient pris part. Quatre tournois ont lieu à l’automne, un chez chaque club et au printemps des matches à quinze contre quinze seront programmés si les effectifs le permettent. Le rendez-vous est pris.

Publicités
About Patrick Aimé (82 Articles)
Journaliste passionné, spécialisé dans le rugby et l'humour.

1 Trackback / Pingback

  1. Les Wildcats de CERN dominent l’Entente Mermigans à Saint-Genis-Pouilly (17-0) – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s