Nouveauté

« Galas only » au 28e Montreux Comedy

Grandes stars ou étoiles montantes, nombreux sont les humoristes qui aiment s’appuyer sur la notoriété du festival

Cinq galas, aucun spectacle solo, des humoristes francophones et anglophones, un web studio du côté du off. C’est un Montreux Comedy Festival resserré mais éclectique qui attend le public du 30 novembre au 4 décembre.

Le visuel du festival pour la 28e édition. Sous fond jaune et porté par le slogan “On va rire de tout” – comme en 2016 – les figures des affiches sont pensées, en 2017, dans le morphing entre plusieurs personnalités mondiales. Ici: Miley Cyrus confondue avec la Reine Elizabeth II d'Angleterre.

À Montreux, la direction du Comedy Festival aime rappeler ses humoristes préférés. Cette année, les maîtres de cérémonie des galas sont des habitués tels que Fary, Thomas Wiesel, Pierre Croce, Caroline Vigneaux ou encore le phénomène québécois Rachid Badouri ; la seule exception est Paul Taylor, novice à Montreux, mais déjà assigné à la présentation du gala anglophone.

« On ne pourra jamais s’asseoir sur nos lauriers ici, car chaque année le festival nous apporte du prestige sur notre CV », déclare Rachid Badouri, qui vient pour la troisième année consécutive. Selon le Montréalais d’origine marocaine, le festival a une dimension internationale très reconnue dans le métier. Lui qui a cartonné au Canada et ne joue en France, Suisse et Belgique que depuis deux ans, ses propres participations aux galas du festival ont augmenté sa notoriété dans la francophonie d’Europe. « Mes vidéos sur les galas de 2015 et 2016 sont sur YouTube et ont chacune atteint 1,2 million de vues » souligne-t-il. En effet, Montreux Comedy est un tremplin. Grandes stars ou étoiles montantes, nombreux sont les humoristes qui aiment s’appuyer sur la notoriété du festival et participer à l’un des plus prestigieux rendez-vous de l’humour.

Une programmation de stars

Avare des noms les plus reconnus de l’industrie de l’humour, Montreux Comedy propose des artistes admirés par leurs collègues mais pas forcément connus du grand public.  C’est le cas de Blanche Gardin et Kallagan, très respectés dans le milieu mais peu connu car leur visibilité est moyenne dans les médias. Pourtant les deux humoristes sont des bêtes de scènes et c’est dans le gala Fary-Wiesel qu’on les retrouvera. Co-auteurs et amis dans la vie, le Lausannois et le Français d’origine cap-verdienne sont les plus en vue de la jeune génération axée stand-up. Leur gala exclusivement dédié à ce genre sera représenté deux fois le samedi 2 décembre (18h et 21h) avec leurs proches Marina Rollman, Nathanaël Rochat, Alex Vizorek, Panayotis Pascot, Jason Brokerss, Blanche Gardin, Yacine Belhousse et Kallagan. « Fary refuse de faire des galas à Montréal et ailleurs, mais il a accepté à Montreux car il trouve qu’ici c’est un peu hype et je l’admire artistiquement, explique Grégoire Furrer, le Président-fondateur. […] Le fait que Thomas et Fary s’associent est un événement, à tel point que cela se joue deux fois. […] Ce sera marrant avec le contraste entre le côté sophistiqué de Fary et celui très simple de Thomas », ajoute M. Furrer. Quant à Rachid Badouri, accueilli en Suisse comme chez lui, il réunira autour de lui des camarades de jeu qu’il apprécie et a choisi personnellement : Artus, Eric Antoine et Waly Dia entres autres lors du gala de clôture en direct le lundi 4 décembre à 20h30 sur France 4 et RTS Deux. Sans oublier le gala d’ouverture “Game of Drôles” de Caroline Vigneaux, avec Blond and Blond and Blond, Les Bodin’s et Antonia de Rendinger ni le Montreux Web Gala, présenté par le YouTuber Pierre Croce en compagnie des autres humoristes de la plateforme web : Max Bird, Amixem pour sa première scène, McFly & Carlito mais aussi Elie Semoun, qui fait exception.

Le off à nouveau dédié aux contenus web

Selon une source, certains humoristes invités des éditions précédentes seraient déçus du montant du cachet et se sentaient mal payés au point de refuser de venir. « Je suis surpris qu’un artiste ne vienne pas pour des raisons financières et de toute façon, chaque festival a sa réalité économique » commente Grégoire Furrer. Selon 24 Heures et Le Régional, le festival, grandement aidé par une subvention « exceptionnelle » de 150 000 CHF votée au conseil communal de Montreux en juin dernier, était proche d’une banqueroute. « L’essentiel, c’est que les humoristes viennent pour créer des spectacles de toutes pièces et ne jouent pas ce qu’ils ont l’habitude de proposer ailleurs », conclut le Président-fondateur. Le festival consacre d’ailleurs des fonds pour répondre à leurs besoins de mise en scène. « Par exemple, Artus a demandé l’an dernier la création d’une machine à remonter le temps pour le gala “Humour vers le futur” », rappelle M. Furrer

Le « off » du festival consiste à nouveau en un « web studio » au Montreux Music & Convention Center tandis qu’Emmanuel Gétaz (Vaud Libre), qui siège au conseil communal de Montreux déplorait en juin dernier que le festival ne tienne pas ses promesses d’animer toute la ville et s’était opposé à l’octroi de la subvention. « Le web studio est destiné à un public-cible jeune, ce qui n’est pas son cas, répond M. Furrer. Ça prend parfois du temps à être compris, et je le comprends d’autant quand on n’est pas de la génération du web. » La marque Montreux Comedy se targue en effet d’une communauté en ligne record dans son secteur. Elle culmine à 270 000 abonnés sur YouTube (sur des vidéos issues des sketchs sur la scène du festival) soit presque deux fois plus que son équivalent montréalais Just For Laughs, référence en Amérique du Nord. L’occasion est en effet trop belle de proposer aux internautes francophones aux quatre coins du monde de vivre en direct des moments de vie du festival avec les humoristes. Une vraie nouveauté du off est la création d’ateliers destinés des élèves du secondaire autour du métier de YouTuber.

Les humoristes anglo-saxons veulent venir

Connu des humoristes anglophones prêts à parcourir des milliers de kilomètres pour se produire à Montreux, le Comedy Festival propose des spectacles destinés aux expatriés de la région. « L’année dernière Ronny Chieng du Daily Show (ndlr, l’un des plus prestigieux des late show de la télévision américaine) voulait absolument venir au festival » précise M. Furrer. Pour le gala anglophone de 2017 « Trending Comics », il y aura notamment l’anglais Paul Taylor, qui cartonne à Paris en langue française, l’Emirati Ali Al Sayed, très connu à Dubaï, et le Sud-Africain Schalk Bezuidenhout qui assure certaines des premières parties de Trevor Noah, star de l’humour anglophone. « Le principe de Trendings Comics est d’inviter des humoristes « hots », d’où Schalk Bezuidenhout qui est une future star » explique Grégoire Furrer. Le festival s’est positionné bilingue depuis cinq ans et organise chaque année sa soirée anglophone et veut même créer une marque « Trending Comics » sur les réseaux sociaux. Pour cela, un appel d’offre a été lancé auprès des Multi-Channel Network (MCN), ces nouveaux majors de l’audiovisuel spécialisés sur le digital, notamment YouTube. « Nous allons prochainement choisir entre un MCN de Toronto et un autre américain » déclare le Président-fondateur. De plus, le festival veut uniquement se consacrer à une diffusion web de ses galas anglophones plutôt que de vendre à des chaînes anglophones qui n’aimeraient pas voir un spectacle qu’ils achètent traîner sur internet.

La marque Montreux Comedy s’est déjà exporté aux Emirats Arabes Unis depuis deux ans, où des artistes francophones avaient joué à Dubaï et Abu Dhabi au printemps 2016 et 2017 pour les expatriés de la région.

Le programme à ce jour:

Jeudi 30 novembre : Gala d'ouverture "Game of Drôles" à 20h30 présenté par Caroline Vigneaux avec Blond and Blond and Blond, Antonia de Redinger, Les Bodin's et bien d'autres.

Vendredi 1er décembre : Montreux Web Gala à 20h30 présenté par Pierre Croce avec Max Bird, Amixem, McFly & Carlito, Elie Semoun et bien d’autres.

Samedi 2 décembre : Fary-Wiesel Gala à 18h et 21h (deux représentations) présenté par Thomas Wiesel et Fary avec Marina Rollman, Blanche Gardin, Nathanaël Rochat, Alex Vizorek, Panayotis Pascot, Yacine Belhousse, Kallagan et Jason Brokerss. 

Dimanche 3 décembre : Gala Trending Comics (en anglais) à 20h30 présenté par Paul Taylor avec Ali Al Sayed, Schalk Bezuidenhout et bien d'autres.

Lundi 4 décembre : Gala de clôture "On croît rêver!" présenté par Rachid Badouri avec Artus, Eric Antoine, Waly Dia et bien d’autres. Diffusion en live sur France 4 et RTS Deux
Publicités
About Patrick Aimé (81 Articles)
Journaliste passionné, spécialisé dans le rugby et l'humour.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s