Nouveauté

« Malgré la défaite, c’est comme un rêve de jouer à Old Trafford »

« Je devrai me concerter avec mon staff pour étudier les points à améliorer avant la prochaine rencontre », Raphaël Wicky

De Old Trafford, Manchester (Royaume-Uni)

Après la défaite 3-0 face à Manchester United, les Bâlois se sont rendus insouciants en zone mixte et en conférence de presse pour l'entraîneur Raphaël Wicky. « Soirée contrastée mais un rêve qui se réalise », lâche le Genevois Kevin Bua. « Tactiquement, nous avons très bien travaillé et cela s'est vu », constate pour sa part le jeune Camerounais d'origine Dimitri Oberlin. « Si nous démontrons le même état d'esprit en championnat, nous parviendrons peut-être à atteindre nos objectif », conclut pour sa part Raphaël Wicky. Dans une défaite – logique au vu de l'écart technique –, les côtés positifs du jeu ressortent et c'est tant mieux. → Lire également le compte-rendu du match.

Blás Riveros à Old Trafford. Soirée mitigée pour lui et son FC Bâle mais les enseignements sont certains. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Même si le score peut sembler excessif au vu de l’abnégation démontrée sur le terrain par le FC Bâle, les protagonistes n’ont pas moins une esquisse de sourire sur les lèvres. Car tout n’était pas à jeter dans l’affrontement. Trente bonnes minutes de résistance et des actions pouvant mener à quelques buts sont déjà le signe d’un réveil pour les Rhénans, partis en manque de confiance du Parc Saint-Jacques samedi soir après la défaite face à la lanterne rouge de Super League, le FC Lausanne-Sport (1-2). « La soirée est un peu contrastée parce qu’il y a la défaite à la fin mais je suis très heureux d’avoir joué en Champions League, en plus à Old Trafford, c’est un rêve qui se réalise », débute Kevin Bua. Transféré du Servette FC au FC Zürich courant 2015, avant de rejoindre la seconde équipe du FC Bâle un an plus tard, le Genevois atteint une ascension fulgurante. Mardi soir, il a d’ailleurs pu goûter à son premier match en Champions League et à Old Trafford qui plus est. Entré peu après l’heure de jeu (65e), Bua a par ailleurs pu se confronter à la technique et à la vitesse de jeu adverses: « Manchester est une très grande équipe et ils ont d’énormes qualités que nous n’avons pas. Mais nous n’avons pas été ridicules en nous créant quelques belles occasions. Leur expérience a pris le dessus et leur histoire dans la compétition peut témoigner d’ô combien leur puissance est élevée. » L’expérience faisant foi dans une rencontre déséquilibrée n’est pas le signal d’un FC Bâle en perdition mais qui se tâte dans l’immensité du football moderne et parmi les meilleurs qui soient au niveau continental en l’instant. Un cycle d’adaptation dans l’élite du football européen s’avère encore nécessaire, surtout pour de très jeunes joueurs à l’instar de Dimitri Oberlin: « Je suis très heureux de pouvoir aider l’équipe. Malgré la défaite, c’est comme un rêve de jouer à Old Trafford. Je n’ai que 19 ans et jouer la Champions League avec Bâle est déjà un très beau cadeau. Avant ce match, il est clair que nous avions la boule au ventre mais toutes les rencontres sont plus ou moins pareilles. Personnellement, quand je suis sur le terrain, je reste concentré sur mes performances et cela s’enchaîne très vite sans avoir le temps de penser à autre chose », se livrait-il en fin de rencontre en zone mixte.

Une rencontre difficile à appréhender

Quand l’on vient jouer à Old Trafford, la dimension change. Les esprits aussi. « L’on connaissait la difficulté de la rencontre, l’on s’attendait à ce que Manchester United conserve le ballon, nous le prive. Nous nous sommes attendus à (beaucoup) défendre, en essayant de jouer sur nos contres mais tout est plus compliqué que cela dans les faits », constatait Dimitri Oberlin. Le FC Bâle a tenu pourtant quelques bonnes minutes avant d’encaisser le premier but de Marouane Fellaini (35e). Son jeu se défendait tant bien que mal, avec la qualité qui est la leur et le volontarisme qui s’impose dans de telles situations mais le manque de travail et de recul après le dernier match en championnat a puisé sur la condition de plusieurs individualités: « Nous n’avons pas eu le temps à disposition pour véritablement travailler. Après notre match face à Lausanne, nous nous sommes directement rendus à Manchester. Mais tactiquement, nous avons très bien travaillé et cela s’est vu (en première mi-temps). Mais face à United, il en fallait plus », esquissait à juste titre le jeune international suisse M20. À score paritaire, les Rhénans ont cru en leurs opportunités de frapper les premiers et de mettre quelque peu sous pression les adversaires mais l’aplomb de Marouane Fellaini dans l’aire de réparation n’eut laissé aucun espoir véritable aux Suisses, largement battus sur les duels aériens. « À 1-0, cela peut aller très vite. À 2-0 également [ndlr, de Romelu Lukaku, 53e]. Nous avons été un peu touchés mais nous avons toujours cru en nos chances, essayant de démontrer notre valeur mais en vain », continue Oberlin. « Un but nous aurait redonné de la confiance mais l’on ne peut pas regretter notre match – poursuivait quant à lui Kevin Bua – Quand je suis entré [ndlr, 65e alors que Manchester United menait déjà 2-0], j’ai essayé de me distinguer, j’ai tout donné. Pas évident mais ce sont de très belles minutes que je récolte dans cette compétition. »

« Tout est possible dans le football à condition d’être concentrés et de travailler »

Dimitri Oberlin, attaquant du FC Bâle

Désormais relégués au bas du classement du groupe A, le FC Bâle n’a d’autres choix de réussir sa saison à domicile. « Nous devons aller prendre des points à la maison, sans penser aux autres rencontres. Tout est possible dans le football à condition d’être concentrés et de travailler, ce que nous allons faire en championnat déjà », rappelle Dimitri Oberlin, justifiant même que le travail et la persévérance portent leurs fruits quelque soit l’adversaire et quelque soit le contingent à disposition de l’équipe rivale. De même, sur la blessure de Paul Pogba (19e) conséquente à son remplacement, le jeune national helvétique s’est exprimé comme ceci devant la presse: « L’équipe [de Manchester United] a de très très grands joueurs et le banc de Manchester est très riche. Néanmoins, c’est malheureux qu’il se blesse parce que c’est un très joueur exceptionnel. Mais nullement sa sortie nous a avantagés. »

Raphaël Wicky, main à la pâte, entrevoit la suite du parcours

Questionné en conférence de presse sur l’écart technique entre les deux équipes, l’entraîneur du FC Bâle s’est voulu réaliste mais non moins optimiste: « Nous étions tous en coopération, ensemble jusqu’à la fin du match. Soyons réalistes, la tâche était dure. Mais nous espérions tout de même réaliser un résultat – un ou trois points – sinon nous ne serions pas venus à Manchester – lâche-t-il avant de poursuivre – Nous avons travaillé et avons passé une journée parfaite. Nous nous attendions à quelques belles performances sur le terrain ce soir et nous les avons eues. Mais nous n’avons eu que trop peu d’occasions et cela a fait que c’était difficile, particulièrement contre un adversaire d’une puissance comme celle de Manchester United qui disposent de joueurs de qualité aussi bien sur le terrain que sur le banc. » « Ils ont une équipe puissante sur tous les aspects du jeu. Des Top Players tactiquement, techniquement, physiquement qui composent un contingent complet. Avec la blessure de Pogba, Manchester n’a eu aucun problème pour le remplacer, c’est l’exemple qui démontre la réalité d’une équipe accomplie », confirmera-t-il par la suite. Mais face au mastodonte United, Raphaël Wicky n’a nullement regretté l’esprit affiché sur la pelouse d’Old Trafford. « Je n’accuse aucun manque d’intensité de la part de mes joueurs. L’intensité dépend de l’adversaire et l’adversaire que nous avons affronté ce soir joue un type de jeu complètement différent avec un contrôle du ballon efficient. Si nous démontrons le même esprit et la même intensité démontrée ce soir pour nos prochains matches de championnat, nous pourrons peut-être atteindre nos objectifs », explique-t-il en conférence de presse de fin de rencontre.

« Les résultats [de mardi] prouvent que nous nous trouvons dans un groupe très compétitif »

Raphaël Wicky, entraîneur du FC Bâle

Le championnat sera peut-être à portée du FC Bâle, oui. Mais qu’en est-il du groupe A de la Ligue des Champions, surtout après la victoire “surprise” du CSKA Moscou à Lisbonne ? « [La victoire du CSKA Moscou contre Benfica, 1-2] confirme que nous nous trouvons dans un groupe très compétitif duquel Manchester United a confirmé être la favorite absolue. Nous devrons désormais affronter les autres équipes du groupe pour entrevoir la suite de la compétition. Pour l’instant, nous n’avons à faire aucun calcul », affirme l’entraîneur rhénan avant de conclure à Old Trafford: « Je devrais me concerter avec mon staff pour étudier les points à améliorer avant la prochaine rencontre [ndlr, face à Benfica au Parc Saint-Jacques de Bâle le mercredi 27 septembre]. Mais techniquement, la victoire du CSKA Moscou ne change rien à notre situation. » Autrement dit, tout est encore ouvert et heureusement.

Publicités
About Yves Di Cristino (358 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le FC Bâle impuissant face à Manchester United à Old Trafford (3-0) – leMultimedia.info
  2. L’entrée en matière du FC Bâle à Old Trafford en 125 images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s