Nouveauté

Un Lausanne-Sport à deux visages pour la reprise en Super League (3-3)

Lausanne a envoyé un message fort pour ses adversaires de Super League : celui d’une équipe qui ne lâchera rien cette saison

Pour son premier match de la saison, le FC Lausanne-Sport, version 2017/2018, affrontait une équipe de Saint-Gall annoncée comme étant un concurrent direct pour le maintien. Les hommes de Celestini ont démontré les compétences d’une équipe vaillante et courageuse mais ils ont également témoigné d’égarements défensifs qui lui ont coûté les trois points.

Nicolas Gétaz (à gauche) au contraste avec Danijel Aleksic. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Quatorze matches. C’est désormais la quatorzième rencontre sans victoire finale pour le Lausanne-Sport dans son stade de la Pontaise. Et pourtant, la partie avait commencé tambours battants pour le onze lausannois. Avec ce désormais classique 3-5-2, c’est Samuele Campo qui a illuminé en premier la Pontaise dès la 7e minute. Le numéro 11 lausannois reprenait alors d’une volée magique et instantanée une ouverture d’Elton Monteiro derrière la défense saint-galloise. Ce but laissait alors présager de belles choses pour la suite du match, d’autant plus que, pendant le premier quart d’heure, les Brodeurs, sans leur meneur de jeu Tranquillo Barnetta et sans leur meilleur buteur de la saison passée Albian Ajeti, se montraient brouillons. Les hommes de Giorgio Contini pénétraient dans la défense lausannoise avec le même schéma offensif se caractérisant toujours par une incursion côté droit et un centre en retrait dégagé par un joueur vaudois.

Une égalisation synonyme de blackout

Fort de son avantage psychologique et de son emprise offensive, le LS poussait sous l’impulsion d’un Campo flamboyant pendant ce match, qui recevait facilement des ouvertures dans l’axe du terrain. Ces dernières étaient amorcées par le nouveau capitaine de l’équipe Alain Rochat et par le capitaine déchu Andrea Maccoppi. Profitant des largesses défensives saint-galloises, les lausannois auraient pu et aurait dû marquer ce 2 à 0 qui aurait assommé son adversaire. Par deux fois Zarate manqua des occasions en or : la première sur une frappe sèche dans la surface de réparation qui se heurtait à un Lopar bien inspiré et qui signait au passage la parade de la soirée. La deuxième sur une incursion dans l’axe et un tir trop enveloppé sur la gauche des montant du gardien et capitaine des Brodeurs.

Semant le vent, le Lausanne-Sport va alors récolter la tempête saint-galloise. À la 28e minute, l’attaquant Roman Buess centrait puis récupérait un ballon dévié par Manière pour offrir à ses supporters une égalisation bien peu méritée qui assommait littéralement les hommes de Celestini. « À un but partout on a perdu le fil tant défensivement que dans notre organisation. Cette égalisation fût un véritable blackout », nous expliquait Fabio Celestini en fin de match. Ce blackout ne faisait malheureusement que commencer pour les Lausannois. Cinq minutes plus tard, à la 33e minute, suite à une relance de la défense saint-galloise, Rochat perdait son duel aérien et c’est Marco Aratore, d’un subtil une-deux avec ce diable de Buess, qui se retrouvait seul devant Castella, le fusillant sans hésitation d’une frappe qui portait alors le score à 1-2 pour les visiteurs. Profitant d’une erreur stupide de Marin dans sa moitié de terrain, Aratore aurait pu inscrire le 1-3 juste avant la mi-temps mais le gardien vaudois se détendait pour stopper la balle.

Ce troisième but attendra simplement le début de la seconde mi-temps et une faute naïve de Maccoppi offrant un coup franc axial à l’entrée des seize mètres lausannois. Daniel Aleksic ne se faisait alors pas prier et ajustait Thomas Castella d’une superbe frappe enroulée dans la lucarne. On aurait pu douter de l’assise offensive saint-galloise en l’absence de son buteur Ajeti mais les trois attaquants choisis par Giorgio Contini ont chacun inscrit un but qui ont plongé le Lausanne-Sport plus bas que terre.

Un coaching gagnant

Voyant son équipe totalement amorphe, Celestini réagissait en conséquence et lançait sa nouvelle recrue Joël Geissmann pour un Alexandre Pasche qui n’a pas réussi à s’imposer devant le défenseur d’expérience Philippe Koch. Première apparition, première minute de jeu et premier but pour Geissmann ! A la 57e minute, Maccoppi récupérait un ballon, qui le glissait alors à Campo seul et qui bénéficiait d’un boulevard côté droit. Ce dernier, plein de sang-froid, centrait pour trouver la tête du numéro 8 vaudois qui devançait Lopar pour un deuxième but synonyme de révolte.

Audacieux en cette soirée de reprise, Celestini allait sortir un Gétaz peu à son affaire à la 62e pour un Benjamin Kololli fougueux sur son côté droit. Une minute plus tard, comme lors du premier changement, c’est sur un contre éclair emmené par Maccoppi que le Lausanne-Sport allait égaliser à trois buts partout grâce à une frappe aux abords de la surface saint-galloise du nouvel homme fort de l’attaque vaudoise Ganzalo Zarate. Un but salvateur pour le numéro 10 et pour toute son équipe. Six buts avec six buteurs différents, un score inimaginable avant le match entre la plus mauvaise équipe à domicile et la plus mauvaise attaque de Super League la saison passée. Malgré les entrées de Margiotta sous les acclamations des 3’415 spectateurs et de Ben Khalifa sous les sifflets, le score restait figé à trois buts partout à la fin du temps réglementaire.

À l’heure de tirer les premières conclusions, les joueurs et l’entraîneur lausannois sont unanimes, c’est un point de gagné et non deux points de perdus : « C’est même un très beau point de gagné contre une équipe saint-galloise solide qui a beaucoup joué dans la verticalité. L’état d’esprit que nous avons montré est un beau message pour la suite de la saison » nous confirmait un Benjamin Kololli fier de son équipe. Des propos confirmés par son capitaine Alain Rochat, une semaine avant d’affronter le FC Sion : « On doit encore travailler et on a encore des réglages à faire. On ne peut pas faire de miracles en trois, quatre semaines ». Le Lausanne-Sport a donc encore des automatismes et des schémas tactiques à renforcer. Malgré tout, le club vaudois a envoyé un message fort pour ses adversaires de Super League : celui d’une équipe qui ne lâchera rien cette saison.

Les faits de match
FC Lausanne-Sport v FC Saint-Gall, 3-3 (1-2)

Composition du FC Lausanne-Sport :
Thomas Castella, Jérémy Manière, Alain Rochat ©, Elton Monteiro, Gonzalo Zarate, Samuele Campo, Alexandre Pasche (56e Joël Geissmann), Leandro Marin, Andrea Maccoppi, Nicolas Gétaz (62e Benjamin Kololli) et Valeri Bozhinov (65e Francesco Margiotta).

Composition du FC Saint-Gall :
Daniel Lopar ©, Philippe Koch, Karim Haggui, Alain Wiss, Stjepan Kukuruzovic, Roman Buess, Yannis Tafer (75e Nassim Ben Khalifa), Andreas Wittwer, Marco Aratore, Danijel Aleksic (63e Gjelbrim Taipi) et Peter Tschernegg.

Buts : 7e Campo (1-0) ; 28e Buess (1-1) ; 34e Aratore (1-2) ; 52e Aleksic (1-3) ; 57e Geissmann (2-3) ; 63e Zarate (3-3).
Notes : Stade de la Pontaise, Lausanne. 3’415 spectateurs.
Lausanne-Sport sans Maxime Dominguez, Djamel Mesbah, Ali Kabacalman, Mersim Asllani, Diego Berchtold (non convoqués), Yeltsin Tejeda et Gabriel Torres (sélection nationale). Saint-Gall sans Tranquillo Barnetta, Noah Blasucci, Adonis Ajeti, Albian Ajeti, Nzuzi Toko et Silvan Hefti (blessés).
Publicités
About Loris Bonfils (4 Articles)
Rédacteur pour la rubrique sport. Titulaire du bachelor en sciences du sport. Actuellement étudiant en master en gestion du sport et des loisirs à l'Université de Lausanne.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. FC Lausanne-Sport v FC Saint-Gall en 80 images – leMultimedia.info
  2. Le FC Lausanne-Sport manque ses chances face au FC Sion (0-1) – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s