Nouveauté

Young Boys corrige Benfica avant sa reprise en Super League (1-5)

Loris Benito et Young Boys prêts pour la reprise en Super League et Champions League

C’est dans une Tissot Arena à guichets fermés que Benfica et Young Boys ont offert aux 5'200 spectateurs présents un match riche en rebondissements. Avant le coup d’envoi, seul Benfica pouvait priver Stoke City de remporter, pour sa première participation, le traditionnel trophée de la Coupe horlogère. Au final, le résultat en aura décidé autrement et ce malgré la ferveur des fans de Benfica venus en nombre offrir une ambiance digne des grands soirs. Dans un match grandement disputé, Young Boys aura su faire valoir ses efforts en battant l’équipe portugaise sur un score large et non immérité (1-5). Suite à la défaite de las “Águias”, c’est donc Stoke City qui remporte cette édition de la Uhrencup après avoir battu Neuchâtel Xamax (1-0) et Young Boys aux tirs aux buts (2-2, 3-4 tab).

Sékou Sanogo, sourire sur le visage, a également été l'artisan d'une victoire collective sur les champions du Portugal. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Retrouvez nos interviews en direct de la Tissot Arena de Bienne sur notre page Facebook de leMultimedia.info !

La rencontre proposée samedi après-midi n’aura pas seulement marqué la fin de la traditionnelle Coupe horlogère, mais elle aura par la même occasion marqué la fin de la préparation estivale des hommes d’Adi Hütter. La rencontre servant de test final pour Young Boys, leur aura donc permis de tirer des conclusions positives sur le travail accompli jusque là. De ce match, de nombreux enseignements ainsi qu’une grande satisfaction peuvent être tirés pour une équipe qui s’apprête à disputer le titre à l’indétrônable FC Bâle et à entamer le troisième tour qualificatif de l’UEFA Champions League. Young Boys aura su tenir tête à Benfica et ce dès la 8e minute avec un tir en pleine lucarne de Yoric Ravet, mais brillamment détourné par Julio César, gardien de Benfica. Malgré l’intensité et le travail offensif déployé par les Bernois, ce sont les Portugais qui vont parvenir à ouvrir le score sur un coup franc de Jonas à la 22e minute (1-0). Mais il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir une réaction de Young Boys. C’est par l’intermédiaire de Roger Assalé, époustouflant durant toute la rencontre, que les Bernois parviennent à égaliser (24e). Malheureusement pour Benfica et ses supporters, la suite de la rencontre n’aura pas été aussi simple que face à Neuchâtel Xamax FCS.

Une deuxième mi-temps mouvementée

En seconde mi-temps, Benfica ne parvient pas à retrouver son jeu face à une équipe bernoise bien organisée en défense et bien plus réaliste face au but. D’entrée de jeu, c’est à nouveau Young Boys qui frappe d’emblée et qui parvient à renverser la vapeur grâce au talent de Miralem Sulejmani. Ce dernier, d’un dribble parfait, parvient à effacer Varela, gardien remplaçant de Benfica et permet à son équipe de mener au score (51e). Cinq minutes plus tard, nouveau rebondissement, c’est une main dans la surface de Steve Von Bergen qui est sifflée et ceci pour la plus grande joie des supporters portugais. Malheureusement pour Jonas, le portier David Von Ballmoos devine la trajectoire de la balle et parvient à bloquer le tir du brésilien (58e). Comme face à Stoke City, le portier bernois semble être en forme. En effet, il s’agit du troisième pénalty arrêté dans cette compétition. Il s’était notamment interposé sur deux autres tirs lors de la séance de tirs au but perdue face à Stoke City mercredi dernier. Sa prestation aura notamment permis à son équipe de rester dans le match, car nombreuses ont étés les offensives portugaises dès le début de cette seconde période. Une minute plus tard, il s’illustre encore une fois en sauvant une balle insidieuse de Rafa (59e). C’est néanmoins le dernier quart d’heure qui va être fatal aux Portugais. Benfica et ses nombreuses erreurs défensives, permettent aux Bernois d’enchainer les offensives sur la cage adverse. À la 73e minute, le collectif de l’équipe finit par payer à nouveau, grâce à l’incroyable combinaison du trio Benito-Ravet-Assalé venant anéantir les espoirs de Benfica de repartir avec le trophée. Roger Assalé signe un doublé en inscrivant le troisième but pour Young Boys (74e). C’est d’ailleurs ce collectif qui est également salué par le même Yoric Ravet en zone mixte : « L’équipe n’as pas beaucoup changé mais l’on essaie d’intégrer au mieux les nouveaux venus et de continuer à progresser en trouvant des affinités dans notre jeu. On essaie de faire des efforts ensemble, de travailler sur le collectif sur le terrain, car c’est le seul moyen pour nous de pouvoir faire une bonne saison ».

« Nous avons une équipe jeune et nous devons pouvoir nous tester contre des équipes comme le Benfica Lisbonne »

Yoric Ravet

En fin de match, Young Boys ne s’est pas arrêté d’attaquer pour autant. À l’aise sur le terrain et profitant du manque de réussite de Benfica, les Bernois vont dans la foulée inscrire deux autres buts par Christian Fassnacht (86e et 88e). L’ancien joueur du FC Thoune se charge d’accroître l’avantage de son équipe en étouffant Benfica d’un score sévère mais mérité. En effet, sur le terrain le match a été bien plus disputé que ne reflète le score final. Mais ce qui aura pesé dans la balance, c’est le réalisme face au but adverse, l’organisation défensive et l’incroyable prestation du gardien bernois. Mais il faut savoir rester objectif, car Benfica n’a repris les entraînement que récemment en comparaison des Young Boys, comme en témoigne encore les propos de Yoric Ravet : « Il ne faut pas oublier que Benfica n’a que quelques jours de préparation comparé à nous, mais il est clair que gagner 5-1 contre une équipe qui joue chaque saison la Ligue des Champions, c’est quelque chose d’exceptionnel et nous avons besoin de jouer des matches comme ceux-ci. Nous avons une équipe jeune et nous devons pouvoir nous tester contre des équipes comme Benfica afin de voir où nous nous situons réellement. Aujourd’hui, le résultat est plus que positif pour nous et cela nous lance définitivement pour notre début de saison ». À noter également, le retour de Guillaume Hoarau. Après avoir joué 45 minutes contre Stoke City, face à Benfica, il a disputé la quasi totalité de la rencontre pour la plus grande satisfaction de son équipe comme le souligne Yoric Ravet : « C’est le buteur. Son retour est important car il est décisif face au but. Maintenant, il n’est pas le seul à jouer, c’est notre buteur oui, mais nous sommes avant tout une équipe et là est le plus important. C’est notre collectif qui dictera notre parcours cette saison. Ce match était notre dernier test avant le difficile début de championnat qui nous attend mais nous avons su faire un bon match, nous avons été costauds dans les duels et réalistes offensivement avec le ballon. La préparation résulte donc positive, mais à présent, les choses sérieuses vont commencer et ce sera différent en comparaison à aujourd’hui ».

« On se sent prêts pour ce début de saison »

Si les supporters lisboètes retrouvaient leur équipe fétiche à la Tissot Arena après une première rencontre à Grenchen, c’était au tour de Loris Benito, international avec l’équipe de suisse des moins de 21 ans, de retrouver son ex-équipe sur le terrain. Le jeune latéral hispano-suisse souhaite être important cette saison avec Young Boys après une saison où sa blessure l’a notamment empêché de faire valoir son talent. Après deux matches consécutifs en tant que titulaire, Loris Benito semble se profiler comme possible titulaire dans ce difficile début de saison qui attend Young Boys comme le principal intéressé a pu le constater en zone mixte : « Après ma blessure au genou, je me suis bien préparé et ce n’était pas facile pour moi de revenir au niveau. Mais aujourd’hui, je suis content d’avoir encore joué les 90 minutes, car ça va me permettre d’affronter au mieux le début de saison contre Bâle. D’ailleurs, commencer le championnat contre Bâle c’est toujours difficile car il faut être prêts dès le début. De notre côté, nous avons bien travaillé pendant la pré-saison et le match d’aujourd’hui nous a donné plus de confiance. Maintenant, nous sommes motivés et nous nous sentons prêts pour ce début de saison ». On le rappelle, mise à part le championnat qui reprend samedi prochain, Young Boys affrontera aussi le troisième tour qualificatif de l’UEFA Champions League face au Dynamo Kiev en Ukraine. Mais les Bernois semblent être prêts à tout après une victoire comme celle-ci comme en reflète à nouveau les propos de l’ancien international suisse espoirs : « Nous sommes toujours prêts à gagner, que ce soit face à Benfica ou le Dynamo Kiev. Même si les Ukrainiens sont une équipe de très haut niveau, nous allons faire le maximum sur le terrain là-bas pour revenir à Berne avec un bon résultat et ainsi pouvoir nous qualifier pour la suite de l’UEFA Champions League ».

Des erreurs qui se paient cash

La presse portugaise venue en nombre afin de voir le début de la préparation du champion portugais, s’est vu inquiétée par les cinq buts encaissés par Benfica. Sur le terrain, le duel semblait pourtant disputé, mais en seconde mi-temps le manque de rythme et d’entraînement aura pesé lourd dans la balance lisboète. Les impressions livrées par Cervi, joueur de Benfica, laisse entrevoir ce manque de préparation normal à ce stade de la saison : « Nous avons beaucoup souffert en deuxième mi-temps, Young Boys a été très physique, mais nous devons encore progresser. Il ne faut pas oublier qu’il y a des joueurs qui viennent à peine d’arriver et il va falloir travailler dur afin d’éviter que des matches comme celui d’aujourd’hui ne se reproduisent. Nous avons besoin de travailler plus et de prendre le rythme grâce aux entraînements, car cela ne fait même pas une semaine que nous sommes revenus sur le terrain. Nous devons encore améliorer certains aspects et corriger certaines erreurs avant d’être prêts et de pouvoir rivaliser à nouveau avec nos adversaires ». Concernant les aspirations lisboètes et la possibilité de revalider le titre pour une cinquième fois consécutive, Cervi à été clair : « Benfica reste toujours candidat au titre bien évidemment. Nous sommes les champions en titre et nous allons toujours être candidats même si aujourd’hui, nous repartons avec une défaite lourde et sans le trophée ».

À une semaine de la reprise

Concernant le football en Suisse, même si la Uhrencup s’achève, le festival des Alpes, se déroulant dans les quatre coins de la Suisse, continue et ce jusqu’à mercredi prochain où la compétition prendra fin au terme de la rencontre opposant l’AS Monaco au Fenerbahçe SK au Stade de Chailly (Chailly-Montreux). En attendant, la reprise du championnat suisse (Super League/Challenge League) est à retenir, puisque elle aura lieu le week-end prochain et notre équipe de reporters sera au rend-vous afin de vous offrir toutes les informations nécessaires de cette nouvelle saison 2017-2018.

Les faits de match
SL Benfica v BSC Young Boys, 1-5 (1-1)

Composition du SL Benfica:
Julio César (45e Varela), Lizandro (64e Kalaica), Fejsa (64e André Horta), Filipe Augusto (84e André Carrillo), Jonas (64e Chrien), Haris Seferovic (84e Arango), Rafa (64e Heri), Jardel ©, Almeida (84e Willock), Hermes (45e Cervi) et Goncalves (45e Pedro Pereira).

Composition du BSC Young Boys:
David Von Ballmoos, Steve Von Bergen ©, Miralem Sulejmani (64e Christian Fassnacht), Yoric Ravet (81e Thorsten Schick), Roger Assalé, Michel Aebischer (71e Djibril Sow), Loris Benito, Adams Kasim Nuhu, Sékou Sanogo, Kevin Mbabu (57e Jordan Lotomba) et Guillaume Hoarau (81e Leonardo Bertone).

Buts: 22e Jonas (1-0); 24e Assalé (1-1); 51e Sulejmani (1-2); 74e Assalé (1-3); 86e et 88e Fassnacht (1-5).
Notes: Tissot Arena, Bienne. 5'200 spectateurs (sold-out).
Pénalty manqué de Jonas (58e).
Publicités
About Mikael Mourelle Garcia (12 Articles)
Rédacteur pour la section "football" Étudiant en Sciences du Sport & Espagnol à l'Université de Lausanne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s