Nouveauté

Guillaume Hoarau et Young Boys sur la bonne voie face à Stoke City

À la Tissot Arena, Young Boys peaufine les derniers préparatifs avant la reprise du championnat

Pour sa seconde soirée dans une Tissot Arena comble (5'037 spectateurs), la coupe horlogère a applaudi une rencontre de prestige entre le BSC Young Boys et Stoke City FC. Un match aux allures de préparation qui promit combattivité et intensité sur la pelouse du stade biennois (2-2) et qui s'est conclu – règlement attestant – sur une séance de tirs au but très alléchante où huit tentatives ont été nécessaires de part et d'autre pour définir un vainqueur. Finalement, les Anglais ont cueilli leur deuxième succès de rang après la victoire 1-0 face à Neuchâtel Xamax FCS lundi soir.

Gregory Wüthrich (YB) aux prise avec l'inamovible Peter Crouch de Stoke City. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Retrouvez nos interviews en direct de la Tissot Arena de Bienne sur notre page Facebook de leMultimedia.info !

Il en est un qui a vécu de plein fond cette deuxième soirée de Uhrencup. Entre le BSC Young Boys et Stoke City FC, David Von Ballmoos fut le seul à avoir joué les 90 minutes et à s’être illustré même lors de la séance de tirs au but conclusive. Et l’on ne peut pas dire que le portier de l’Équipe de Suisse M21 ne s’est limité qu’à un rôle de figuration dans ce qui s’apparente à son premier match dans cette compétition de tradition qu’est la coupe horlogère. Revenu de prêt du FC Winterthur, équipe avec laquelle il a disputé l’entière saison de Challenge League en 2017, David Von Ballmoos pourrait bien s’imposer dans les buts de la capitale, après le départ de son compatriote Yvon Mvogo pour Leipzig. Aussi, il disputera sans doute du temps de jeu face à l’expérimenté Marco Wölfli, mais la prestation du jour semble satisfaire l’entière communauté bernoise, souhaitant sans doute le voir titulaire dès la reprise du championnat face au FC Bâle au Stade de Suisse, le 22 juillet prochain. Solide dès les premières minutes de jeu face à Stoke City, le rempart national espoir a toutefois cédé à deux reprises de retour des vestiaires, d’abord sur pénalty, tiré par le trentenaire écossais Charlie Adam (56e), puis sur une tête de l’Espagnol Marc Muniesa, une minute plus tard, qui surprit aussi bien Steve Von Bergen que Kasim Nuhu (57e). Il a néanmoins sauvé le résultat, d’une main ferme, seul face au très jeune Tyrese Campbell (17 ans) dans le dernier quart d’heure de jeu (73e), avant de s’offrir le scalp de Thomas Edwards et Joshua Tymon dans la séance de penalties. Nul doute, le grand portier de 22 ans (197 cm) a témoigné de toute sa fraîcheur et sa détermination dans ce premier grand match test à la Tissot Arena de Bienne.

De belles combinaisons et autant de bonnes impressions

Dans la première fraction de la rencontre – sous une pluie tropicale et sous l’œil attentif d’un certain Xherdan Shaqiri, ménagé à nouveau à la Tissot Arena, pourtant acquise à sa pleine cause (5’037 spectateurs) –, le match livre assez peu d’occasions véritables à l’ensemble des deux formations mais les énergies ne sont pas exactement les mêmes entre une prétendante au titre de champion suisse, rodée, préparée et prête au renouveau et une formation de Premier League au prologue de son stage estival. « C’est toujours plaisant de jouer ce genre d’affiches, même s’il faut prendre en compte qu’ils débutent leur préparation. Et ça reste des matches amicaux – débute l’avant-centre français d’YB, Guillaume Hoarau avant de poursuivre – Mais c’est très intéressant parce que tout le monde doit montrer de quoi il est capable. Ce match face à Stoke City et celui de samedi contre Benfica – du fait que nombreuses sont les équipes à venir séjourner en Suisse durant leur stage d’été – permettent à nous, clubs suisses, de pouvoir nous jauger physiquement lors de grands rencontres face à des équipes de premières divisions étrangères. L’on voit que nous n’avons pas à rougir ce soir – à part les penalties [sourire] – et nous sommes heureux d’avoir montré belle figure dans le jeu. J’étais personnellement content d’avoir pu jouer et d’avoir pu regarder intensément la seconde mi-temps. »

« Le plus important pour moi était de débuter et de pouvoir terminer sans problème les quarante-cinq premières minutes de jeu »

Guillaume Hoarau

Aussi, le test offre une belle mise en jambe internationale pour une équipe définie aux phases de poules européennes (Champions League ou Europa League) dès le mois d’août prochain. À commencer par la paire latérale composée de Loris Benito et Miralem Sulejmani, mettant souvent en porte-à-faux une défense britannique quelque peu fébrile dans les premières minutes de la rencontre et ce dès la 33e seconde où seul le portier Lee Grant repousse la première conclusion bernoise (1e). Puis, dans les faits, les hommes de Mark Hughes peinent véritablement à imposer leur jeu face à un club du pays, et de niveau supérieur que son premier adversaire qui plus est. Puis, les escarmouches se réduisent déjà de part et d’autre, mais nombreux sont les mouvements incisifs des Bernois. Et parmi ceux-ci, nombre de nouvelles individualités se distinguent sur la pelouse; à l’image de Djibril Sow, “échangé” avec un autre espoir national helvète Denis Zakaria – mais au profit non négligeable de 12 millions d’euros pour YB – au Borussia Mönchengladbach. Le milieu de terrain suisse de 20 ans, volontaire – notamment appelé par Vladimir Petkovic le 1er juin dernier pour l’amical face à la Biélorussie (1-0) –, a souvent été amené à servir Guillaume Hoarau dans la profondeur. Et une fois n’est pas coutume, c’est lui qui a été à l’origine de l’ouverture du score bernoise à la 43e minute, où suite à une très belle combinaison de jeu collective, Sow cueille parfaitement le moment pour servir Hoarau qui trompe le portier en tir croisé du côté droit. Un nouveau but pour l’ancien international français qui témoigne de ses pleines forces retrouvées – suite à sa convalescence – à quelques jours de la reprise du championnat de Super League: « Le plus important pour moi était de débuter et de pouvoir terminer sans problème les quarante-cinq premières minutes de jeu. Nous en avions pleinement discuté avec le coach [ndlr, Adi Hütter] et le staff médical et après trois mois d’absence, il était important pour moi de retrouver des sensations et de faire à nouveau de bons mouvements. Cela s’est très bien passé et cela va me permettre d’avancer encore plus vite dans ma tête. Donc pour moi, c’est une soirée très positive », lâche le joueur en interview de fin de match à la Tissot Arena.

Un duel sur le plan physique mais aussi mental

Un duel de premières division qui a immanquablement offert un très beau spectacle; tant dans les contrastes que dans l’intensité de jeu mis en place par les deux équipes. Pour Guillaume Hoarau notamment, la première période lui a valu une première salve d’énergie en guise d’examen pratique et physique de ses conditions athlétiques, à quelque dix jours de la reprise du championnat suisse: « On a encore un match samedi et un autre dans une semaine. L’objectif sera d’être à 100% pour le premier match de championnat contre Bâle. Ce soir, on va dire que j’étais dans les 95% de ma forme générale; il faut dire que je me sens vraiment très bien mais je dois continuer à travailler. Aujourd’hui, j’ai pu me tester sur les contacts, lors des duels où je fais encore un peu attention mais je sais, avec la performance de ce soir, que je peux atteindre le top de ma forme d’ici au début du championnat », affirme l’ancien international français en zone mixte mercredi soir.

« Le pénalty est un geste d’attaquant que l’on opère à l’intérieur de la surface de réparation »

Guillaume Hoarau

Autre point positif de la soirée; Young Boys ne semble pas attaché – et dépendant – à un onze titulaire indiscutable et non interchangeable. Aussi les entrées d’Alexander Gerndt, Yoric Ravet, Thorsten Schick ou encore Leonardo Bertone à la mi-temps, remplaçant notamment l’ensemble du secteur offensif de la première fraction, mais aussi celles des moins alignés ou expérimentés tels que Gregory Wüthrich (77e), Jordan Lotomba (77e) et l’espoir macédonien Taulan Seferi (71e), ont fait montre d’une combattivité surprenante, permettant notamment aux Bernois de tenir tête à la formation de Premier League, à peu même de parvenir à l’emporter au terme des 90 minutes. Sont-ils aussi très réactifs, parvenant même d’entrée de seconde période à doubler la marque sur une action personnelle de Yoric Ravet qui déborde une défense anglaise mal repositionnée (46e). Les hommes d’Adi Hütter eurent même eu l’occasion de prendre le large par Thorsten Schick (50e) avant que Stoke City ne parviennent à égaliser sur un blitz typiquement anglais. Puis, ce fut la baisse de régime; du jeu, du très beau jeu mais moins de concret face au but. Alexander Gerndt eut certes une ultime occasion de battre sur le fil Jakob Haugaard sur une reprise de volée hasardeuse à la 87e minute mais le ballon prit l’air, terminant la soirée sur une séance de tirs au but très suggestive et passablement mouvementée où ils furent quatre de part et d’autres à manquer la marque des seize mètres avant de Peter Crouch ne mette tout le monde d’accord à la huitième tentative, répondant à un nouvel échec bernois du jeune Taulan Seferi. Une situation qui n’a pas échappé au spécialiste Guillaume Hoarau: « C’est moi qui tire les penalties à Young Boys – dit-il avec le sourire avant de poursuivre avec la même intonation plaisantine  – Souvent mes coéquipiers rigolent parce qu’ils me targuent de ne marquer que sur pénalty. Or, l’on a bien vu ce soir que ce n’est pas si facile de se démener des onze mètres [ndlr, YB a manqué cinq de ses huit tirs au buts]. Alors maintenant, je vais aller dans les vestiaires et c’est moi qui vais rigoler ». Puis, il continue: « Le pénalty est un geste d’attaquant que l’on opère à l’intérieur de la surface de réparation et où la pression mentale a nettement son rôle à jouer. Plus il y a de pression et plus le but rétrécit. Heureusement, ce soir nul ne fut grave », finit-il par se rassurer.

Lotomba, de Lausanne à la capitale

Transféré cet été à Young Boys, le latéral droit Jordan Lotomba s’est envolé vers d’autres horizons après avoir disputé sa première saison de Super League en 2017 sous les couleurs du FC Lausanne-Sport. Le jeune rempart de 18 ans, faisant part notamment de l’équipe nationale espoirs, sélectionné par Heinz Moser le 13 juin dernier face à la Bosnie-Herzégovine… à Bienne (1-0), a alors joué ses premières minutes sous le maillot jaune-noir mercredi soir à l’occasion de la Uhrencup. Et ses premières sensations furent bonnes: « Je me sentais bien. L’essentiel était de bien rentrer et de donner de mon mieux malgré les quelques minutes qui m’étaient accordées. C’est ce que j’ai fait. Il nous fallait garder le rythme que l’équipe a mené lors de la première mi-temps et je pense que nous y sommes parvenus », témoigne-t-il à leMultimedia.info après le match à la Tissot Arena. Une première expérience positive, aussi car l’équipe bernoise semble apte à disputer cette année le titre de champion suisse au FC Bâle: « Nous avons fait un très beau match. Nous avons une équipe qui est très soudée et qui joue volontiers le pressing. Et nous avons eu l’occasion de confronter notre tempérament de jeu face à une belle équipe comme celle de Stoke City. Nous nous y sommes bien défendus et notre jeu augure de bons résultats pour la Super League », lâche-t-il avant de poursuivre sur son hypothétique temps de jeu lors des premières échéances en championnat: « Je ne devrais pas être titulaire dès les premiers matches, même si cela dépend de moi aussi. Il me faudra avant tout m’intégrer petit à petit avec cette équipe en Super League et travailler de manière à ce que ma présence sur le terrain puisse être rendue possible. Ça va venir mais il faudra être patient », conclut-il. Certes, le jeune latéral lausannois aura très certainement à jouer les doublures de Kévin Mbabu, qui vient de signer un contrat de trois saisons avec le club de la capitale, quittant ainsi définitivement Newcastle après une année de prêt passée au Stade de Suisse.

Les faits de match:
BSC Young Boys v Stoke City FC, 2-2 (5-6 tab)

Composition du BSC Young Boys:
David Von Ballmoos, Steve Von Bergen © (77e Gregory Wüthrich), Miralem Sulejmani (45e Leonardo Bertone), Djibril Sow (45e Thorsten Schick), Christian Fassnacht (45e Michel Aebischer), Roger Assalé (71e Taulan Seferi), Loris Benito (77e Marco Bürki), Kasim Nuhu Adams (77e Sven Joss), Sékou Sanogo (45e Yoric Ravet), Kevin Mbabu (77e Jordan Lotomba) et Guillaume Hoarau (45e Alexander Gerndt).

Composition de Stoke City FC:
Lee Grant (45e Jakob Haugaard), Erik Pieters (67e Oliver Shenton), Glen Johnson (45e Marc Muniesa), Saido Berahino (45e Joshua Tymon), Charlie Adam (59e Thomas Edwards), Ryan Shawcross © (59e Ryan Sweeney), Gianelli Imbula (59e Harry Souttar), Philipp Wollscheid (45e Peter Crouch), Bojan Krkic (67e Tyrese Campbell), Julien Ngoy (45e Dominic Telford) et Thibaud Verlinden (59e Darren Fletcher).

Buts: 43e Hoarau (1-0); 46e Ravet (2-0); 56e Adam (P)(2-1); 57e Muniesa (2-2).
Notes : Tissot Arena, Bienne. 5'037 spectateurs.
Stoke City sans Xherdan Shaqiri.
Publicités
About Yves Di Cristino (358 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

1 Trackback / Pingback

  1. Young Boys corrige Benfica avant sa reprise en Super League (1-5) – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s