Nouveauté

Football : L’heure de la rentrée a sonné !

Le récit d'un derby romand instructif à Poliez-Pittet

Le FC Lausanne-Sport et Neuchâtel Xamax FCS se sont donnés rendez-vous ce samedi 1er juillet à Poliez-Pittet à l’occasion du 60e anniversaire du club du Gros-de-Vaud, pour un match amical aux allures de derby romand. Alors que le club des Rouges et Noirs avait déjà pu faire ses premières gammes de la saison le week-end dernier face au FC Thoune (0-1), le club vaudois abordait quand à lui son premier match de préparation estivale au lendemain des départs d’Olivier Custodio et Jordan Lotomba, deux pions essentiels de la montée en Super League des Lausannois.

Benjamin Kololli (LS), Charles-André Doudin (Xamax), Alexandre Pasche (LS) et Raphaël Nuzzolo (Xamax) ont animé le match de gala des 60 ans du FC Poliez-Pittet au terrain de Chavannes. Photo & Montage: Oreste Di Cristino / leMultimedia.info [Archives]

Tandis que les yeux de la planète football sont tournés du côté de la Russie pour les deux finales de la Coupe des Confédérations, les joueurs des nations finalistes attendant plus leurs vacances que le podium final, les joueurs des équipes de Lausanne et Xamax ont pour leur part déjà troqué leurs tongues pour leurs chaussures à crampons et la reprise du chemin des terrains. La rentrée balle aux pieds était agendée au 20 juin pour les Vaudois alors que les Neuchâtelois ont débuté leur premier entraînement un jour plus tôt le lundi 19 juin afin de préparer au mieux leur premier match amical le 24 juin face au FC Thoune pensionnaire de Super League.

Avec un temps nuageux et de la pluie pour accompagner l’échauffement, ce sont deux équipes relax qui se sont présentées au stade de Chavannes devant plus de 800 spectateurs venus s’amasser en nombre autour des barrières jonchant la pelouse. Le nombre de spectateurs fût un réel rayon de soleil pour les organisateurs de l’événement et le club du FC Poliez-Pittet, club de copains de 4e ligue habitué à jouer devant plus de 20 fidèles supporters.

Une partie amicale certes mais une partie avec plusieurs enjeux pour les deux formations. Ayant perdu deux joueurs étant des purs produits de la formation vaudoise la veille, le FC Lausanne-Sport avait pour ambition de reprendre le rythme des matches après plus d’un mois de pause ainsi que de faire tourner son effectif. Tous les yeux étaient notamment braqués sur Alain Rochat, le nouvel homme fort de la défense lausannoise, venu tout droit de Berne pour apporter son expérience et son intelligence de jeu à l’équipe. Du côté neuchâtelois, l’objectif était d’apporter encore plus de crédit et de garantie à une équipe solide et déjà prête pour son premier match de championnat dans 20 jours contre Aarau. Défaite un but à zéro contre Thoune samedi passé, Neuchâtel Xamax se confrontait donc à une nouvelle équipe de Super League, un nouveau test pour une équipe dont les ambitions de monter dans l’élite l’année prochaine n’est un secret pour personne.

Une première mi-temps équilibrée

Les hommes de Celestini ont débuté dans une formation classique qui plait tant à son coach, avec un trio défensif solide mené par Rochat en compagnie de Manière et de Gétaz. Devant ces derniers, le capitaine Maccoppi avait enfilé son costume de chef d’orchestre au milieu de terrain qui lui va si bien avec le retour d’Andi Zeqiri en pointe et la première apparition sous le maillot de la première équipe Lausannoise du jeune Mersim Asslani sur le côté gauche et de David Hrubik sur le côté droit.

Michel Decastel, l’emblématique entraineur des Rouges et Noirs, a comme la semaine passée tenté une nouvelle composition d’équipe avec notamment Farine et Djuric en défense centrale, Di Nardo en position de numéro 6 dans un duel à distance avec Maccoppi ainsi que Karlen seul en pointe qui a eu de la peine à se frayer le chemin du but devant un Rochat sûr de soi.

« On a beaucoup travaillé les automatismes défensifs à l’entraînement, ce match nous a donc servi de mise en pratique »

Alain Rochat, défenseur du FC Lausanne-Sport

Malgré un LS agressif qui n’a pas hésité à presser le plus haut possible tout au long du match, c’est bien Xamax, plus en jambes et ayant plus de certitude grâce à son premier match de préparation, qui lance les premières escarmouches avec les premières frappes au but de Corbaz. Le numéro 7 xamaxien a livré un match solide avec plusieurs incursions dans l’axe lausannois et plusieurs bonnes triangulations sur le côté droit avec les milieux Nuzzolo et Ramizi qui n’ont cessé de permuter pendant les 45 premières minutes. Patience étant le maître mot de Fabio Celestini pendant le match, il faudra attendre que les Lausannois posent le pied sur le ballon pour attendre leur première et seule grosse occasion du match : à partir d’une belle séquence de jeu entre Dominguez et Hrubik sur le côté droit de la défense neuchâteloise, le numéro 3 lausannois glisse alors la balle sur Zeqiri dans les seize mètres qui croise alors trop sa frappe, rasant le poteau de Walthert. Le Lausanne-Sport ne le savait pas encore mais cette occasion allait être sa dernière incursion dans les seize mètres adversaires du match. Neuchâtel, sous l’impulsion de Corbaz, terminait la première mi-temps avec une occasion en or : Karlen se trouvant exceptionnellement seul face au but mais Thomas Castella, l’homme qui a fêté son 24e anniversaire vendredi, sortait de sa cage comme un mort de faim pour s’emparer du ballon.

Une bonne première mi-temps qui donne beaucoup de crédit et de confiance à la défense lausannoise avec une entente parfaite de sa triplette défensive. « On a beaucoup travaillé les automatismes défensifs à l’entraînement, ce match nous a donc servi de mise en pratique » nous a informé un Alain Rochat souriant à la fin de la partie. Ces premières 45 minutes ont également livré un duel intéressant entre Kamber et Asslani, ce dernier ne cessant de faire des appels en apportant également un travail défensif sans mesure. Une véritable découverte pour les spectateurs ainsi que pour des Lausannois qui ont peut-être trouvé en lui le digne remplaçant de Lotomba.

Un nul bien payé pour le LS

Un tout autre match s’est joué en deuxième mi-temps avec sept changements du côté de la troupe de Decastel avec notamment les entrées en jeu de Tréand et Kilezi en attaque, de Veloso au milieu et d’Obexer en défense, la nouvelle pépite neuchâteloise venue de Young Boys. Les Lausannois ont quant à eux choisi de remettre à neuf leur colonne vertébrale avec les entrées de Martin dans les buts, de Monteiro pour Rochat en défense ainsi que de Ming Yang Yang au milieu du jeu. Les 22 acteurs ont eu de la peine à trouver leur marque avec beaucoup d’agressivité au milieu du terrain donnant enfin du fil à retordre aux arbitres qui ont fait un beau travail cet après-midi. C’est d’ailleurs sur coup-franc que les deux équipes allaient se montrer dangereuses avec tirs passant largement au-dessus du cadre comme ce fut le cas pour les tirs de Veloso ou l’unique tir au but d’Asslani. Ayant perdu de sa superbe sur le plan défensif, le Lausanne-Sport allait encore faire entrer deux jeunes pousses de leur secteur de formation avec les entrées de Kabacalman et Ndoye, ce dernier se procurant une bonne occasion qu’il n’a pas su conclure avec un tir trop écrasé, ainsi que l’entrée de Pak pour Zeqiri qui n’a pas apporté le poids offensif qu’on pouvait espérer de lui. Dominateurs les Rouges et Noirs ont profité de contres et de passes en profondeur pour mettre le danger devant la cage de Martin. Le gardien vaudois a bien failli céder à la 75ème minute : à la suite d’un contre éclair emmené par Teixeira, ce dernier réussissant à se frayer un chemin sur le côté gauche lausannois pour se trouver seul devant la cage et tirer sur la transversale, c’est le nouvel homme fort du vestiaire Geoffrey Tréand qui hérite alors du rebond, seul devant le but, pour inscrire un goal qui aurait pu et qui aurait dû réveiller le stade de Chavannes. Mais malheureusement, l’ancien joueur tirait alors hors du cadre. Cet immanquable n’a quand même pas réussi à enlever le sourire d’un joueur qui retrouve avec plaisir le vestiaire neuchâtelois : « Mon intégration dans l’équipe se passe extrêmement bien. C’est un club que je connais très bien ce qui m’a poussé à revenir et ça me permet également de me rapprocher de ma famille ».

Malgré une forte domination des Xamaxiens notamment en terme d’occasions de but, c’est un bien terne 0-0 qui vient s’inscrire sur le tableau du résultat final, qui s’accorde donc à merveille avec le temps qui a accompagné ce match, mais qui peut néanmoins donner le sourire aux Lausannois.

Des indications précieuses

Neuchâtel Xamax peut repartir chez lui avec la confiance dans ses bagages. Ce nul face à un adversaire de Super League lui donne une idée des schémas de jeu à utiliser et à travailler lors de leur prochain match amical le 8 juillet à Bâle et non le 5 juillet face à Nantes, l’entraîneur des Canaris Claudio Ranieri ayant décidé d’annuler le match. Avec ses deux joueurs d’expérience Nuzzolo et Tréand associés à la fougue de la jeunesse du contingent neuchâtelois que sont venus compléter Obexer et Escolano, Neuchâtel Xamax peut déjà aborder avec confiance son premier match de la saison qui pourrait lui permettre de grimper en Super League. Le chemin de cette ascension commencera donc le 21 juillet contre Aarau l’ancien club d’un certain Geoffrey Tréand : « L’équipe a finit deux fois deuxième lors des deux dernières saisons. On peut penser que logiquement l’équipe devrait monter la saison prochaine. Néanmoins rien n’est fait, ça va être une grosse bataille, mais Xamax a les armes pour faire quelque chose de gros l’année prochaine ».

« Quand le néo-promu est Zürich on sait que la saison va être difficile »

Alain Rochat, défenseur du FC Lausanne-Sport

Un peu moins de certitude du côté lausannois qui a cependant trouvé une solidité défensive qui sera dure à percer pour ses futurs adversaires. « On ne prend pas de but aujourd’hui, c’est la preuve qu’on a bien travaillé ces quelques jours et qui peut nous permettre de construire des choses solides » nous confirme Alain Rochat après son premier match avec le LS. Afin de sauver une deuxième fois le Lausanne-Sport en Super league, Celestini et ses dirigeants devront vite trouver des solutions au niveau du secteur offensif. Avec un Pak qui n’a plus marqué depuis le 30 octobre dernier et un Zeqiri qui a eu de la peine à se dégager du marquage de ses défenseurs, on peut craindre que les Lausannois restent coincés dans leur travers de la saison précédente : le manque de réalisme. Les signatures de Valeri Bozhinov et de Ganzalo Zarate, qui est personnellement venu encourager ses nouveaux coéquipiers aujourd’hui, peuvent vite guérir le mal offensif lausannois. Il n’y a néanmoins pas encore péril en la demeure du côté des Vaudois; ils leur restent trois matchs de préparation, le prochain contre le FC Nantes le 8 juillet, avant de recevoir le FC Saint-Gall, 7e du dernier championnat, pour le premier match de la saison. Un adversaire direct pour le maintien mais qui n’obnubile pas les Lausannois : « Quand le néo-promu est Zürich on sait que la saison va être difficile. C’est dans les gênes du club, c’est une grosse adresse du championnat mais on ne régatera pas qu’avec eux mais avec toutes les autres équipes on part tous avec 0 points », conclut avec confiance un Alain Rochat tourné vers l’avenir.

Les faits de match:
FC Lausanne-Sport – Neuchâtel Xamax FCS, 0-0
Stade de Chavannes, Poliez-Pittet (800 spectateurs)

Composition du FC Lausanne-Sport:
1 Thomas Castella (65ème 22 Kévin Martin) ; 3 David Hrubik ; 4 Jérémy Manière ; 5 Alain Rochat (45ème 6 Elton Monteiro) ; 30 Nicolas Gétaz (65ème 12 Ali Kabacalman) ; 7 Benjamin Kololli (23ème 14 Alexandre Pasche) ; 8 Mersim Asllani ; 11 Samuele Campo (45ème 17 Yang Ming Yang) ; 18 Andrea Maccoppi (65ème 13 Dan Ndoye) ; 20 Maxime Dominguez ; 29 Andi Zeqiri (65ème 9 Kwang Ryong Pak)
Entraîneur : Fabio Celestini

Composition de Neuchâtel Xamax FCS:
30 Laurent Walthert (60ème 99 Loïc Jacot) ; 3 Janick Kamber (45ème 15 Michael Conçalves) ; 23 Mike Gomez ; 6 Léo Farine (45ème 32 Linus Obexer) ; 55 Igor Djuric (45ème 20 Mustafa Sejmenovic) ; 4 Di Nardo Pietro (45ème 12 Max Veloso) ; 7 Thibault Corbaz (45ème 29 Pedro Teixeira) ; 8 Samir Ramizi (60ème 28 Liridon Mulaj) ; 10 Charles-André Doudin (60ème 22 Safet Alic) ; 11 Gaëtan Karlen (45ème 39 Astor Kilezi) ; 14 Raphaël Nuzzolo (45ème 17 Geoffrey Tréand)
Entraîneur: Michel Decastel

Arbitres:
Hicham Matni ; Bryan Rossoz ; Luciano Lopez
Publicités
About Loris Bonfils (3 Articles)
Rédacteur pour la rubrique sport. Titulaire du bachelor en sciences du sport. Actuellement étudiant en master en gestion du sport et des loisirs à l'Université de Lausanne.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s