Nouveauté

La dernière de Kiliann Witschi à la Maladière sourit à Neuchâtel Xamax FCS

L'ultime plaidoyer de Maître Witschi au Stade de la Maladière face au FC Winterthur (4-1)

Le défenseur xamaxien, Kiliann Witschi a disputé sa dernière rencontre au Stade de la Maladière avant de changer de cap afin de s'investir plus durement envers sa profession d'avocat. Il en ressort une saison riche, pleine d'émotions, de sourires et de performances sportives avec le deuxième titre consécutif de vice-champion de Challenge League en 2016 et 2017. Sans aucun doute, le natif de Neuchâtel quitte les terrains la tête haute et pleine de souvenirs heureux de Neuchâtel Xamax FCS. Retour sur une journée peu ordinaire – victoire facile des Rouges et Noirs (4-1) face au FC Winterthur et hommage d'un homme de football mais aussi de conviction professionnelle.

Kiliann Witschi, symboliquement le drapeau de Neuchâtel Xamax FCS à la main. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Au stade de la Maladière, c’est toute une saison qui a été saluée pour le denier match à domicile de Neuchâtel Xamax FCS. Avec 73 unités au compteur, à une journée de la fin, soit déjà huit de plus que le champion lausannois la saison dernière, les Rouges et Noirs transmettent une nouvelle fois, cette saison, une marque incontestable de leur bonne santé sportive. Face au FC Winterthur, le résultat a été le même qu’au premier tour, le premier octobre dernier; quatre buts et puis s’en vont. Et la manière n’a pas changé, les Neuchâtelois dominant de pied en cap l’adversaire, sans ne jamais trembler, sans ne jamais rien concéder, sinon le but du drapeau pour les Zürichois par Silvio (78e) après deux parades tranchées de Laurent Walthert. Mais cette fois-ci, l’enjeu était autre. Il fut tout particulier. À défaut d’être comptable – loin la pression du résultat – les attentes des Rouges et Noirs reposaient avant tout sur la qualité des adieux réservés au pilier de la défense, Kiliann Witschi. Et le festival fut complet: le retour de blessure de Thibault Corbaz, un but “acrobatique” (et accessoirement un doublé) de Gaëtan Karlen, un coup-franc joyeusement raté de Witschi et surtout beaucoup d’émotion. « Je ne comprends pas, normalement, ils rentrent tous à l’entraînement – s’amuse Kiliann Witschi, plaidant sa cause sur son coup-franc galvaudé – Évidemment, ce n’est pas ma spécialité mais ils tenaient à me laisser tirer. J’ai fais le choix de tirer par dessus le mur et le ballon a atterri à hauteur des genoux (rires). Mais c’était pour le geste et pour marquer le coup. Au moins, chacun repartira avec un bon souvenir de la Maladière. »

« Je suis heureux, à titre personnel, de m’en aller sur une victoire »

La symbolique était alimentée sur un synthétique si peu accommodant que Winterthur n’a opposé (presque) aucune résistance à la joyeuseté xamaxienne. Joyeuseté immense qui ne porte même aucun crédit aux grandes erreurs successives de Raphaël Nuzzolo, seul à double reprise face au portier Matthias Minder à l’heure de jeu (57e et 60e). Mais qu’importe, aussi factice que trompeur, aussi amère qu’inutile pour le FC Winterthur, le résultat de la rencontre s’efface derrière les festivités partagées de concert avec les supporters. Si bien que le tour d’honneur des Zürichois fut respecté dans une convivialité apaisante. « Je suis extrêmement satisfait de notre jeu pour ce dernier match à domicile. On n’a pas reproduit les erreurs commises face au Mont et je suis heureux, à titre personnel, de m’en aller sur une victoire », lâche l’avocat de la défense, Kiliann Witschi en zone mixte au terme de la rencontre qui, pourtant, soigne l’image d’un club toujours plus perfectionniste. « On n’aime pas perdre de points à la maison et le synthétique aide puisqu’il faut savoir se montrer précis, faute de quoi les ballons passent tout droit. C’est ce qu’on a pu constater encore une ou deux fois aujourd’hui. Être habitués à cette surface, ça nous avantage particulièrement. »

Witschi change de barre

Après dix saisons pleines passées dans le monde du football en Suisse et à travers l’Europe – passage à Chypre en 2009 et en Allemagne en 2011 – Kiliann Witschi tire sa révérence avec le sourire et beaucoup de satisfaction. « Je ne réalise pas encore ce qui m’arrive, ça prendra encore un peu de temps mais je connais ma route et je trouverai d’autres activités dans lesquelles je pourrai m’épanouir », avoue-t-il. Arrivé à l’inauguration du nouveau stade de la Maladière lors de la saison 2006-2007, le Neuchâtelois d’origine a démarré sa riche carrière par un titre de champion de Challenge League, permettant au club de la ville de Neuchâtel de rapidement retrouver les couleurs et les joies de la Super League, une saison après l’avoir quittée en juin 2006. Seulement, il ne connaîtra pas l’élite en Suisse, puisqu’il rejoint aussitôt le FC La Chaux-de-Fonds pour deux saisons, avant de s’envoler vers d’autres horizons. Onze années de football et autant d’expérience uniques qu’il mettra immédiatement au service du FC Chiasso puis du FC Lugano en Challenge League avant de tenter le renouveau en deuxième ligue interrégionale avec la nouvelle équipe constituée de Neuchâtel Xamax (après fusion avec le FC Serrières) et y devient l’artisan de trois promotions historiques pour ramener les Rouges et Noirs vers le monde professionnel, en compagnie de ses amis Charles-André Doudin et Laurent Walthert.

« Rendre au club ce qu’il nous a donné tout au long de ces belles années »

Preuve en est que le défenseur est pugnace, il conquiert avec brio deux titres consécutifs de vice-champion de Challenge League en 2016 et 2017 avant de se retirer au meilleur moment, dans l’accomplissement et la gratitude de toute la communauté xamaxienne. « Je suis le premier surpris de la vitesse avec laquelle tout est allé depuis que j’ai décidé de reprendre mes études à Neuchâtel – explique-t-il avant de conclure – Je suis sensible à tout ce que l’on a accompli ici et je voulais rendre au club ce qu’il m’a – nous a – donné tout au long de ces belles années. » Désormais, Kiliann Witschi se consacrera à son autre passion dans la vie, son métier d’avocat. Il passera par ailleurs son brevet en septembre, lui qui a allié depuis de nombreuses années hautes études et sport de haut niveau; une affaire très ambitieuse – qu’il a menée avec passion et dévotion – à laquelle s’ajoute également, depuis deux ans, son devoir de mari et de père envers une petite Tess. C’est avec le brassard de capitaine que Kiliann a finalement tiré son chapeau ce samedi soir. Et son voyage ne fait que commencer.

Parcours de Kiliann Witschi:
2006-2007: Promotion en Super League avec Neuchâtel Xamax FC (Challenge League)
2007-2009: Relégation administrative avec le FC La Chaux-de-Fonds (Challenge League)
2009-2010: Passage à l'APEP Pitsilia (Chypre)
2010: Court retour en Challenge League avec le FC Chiasso
2011: Transfert à Karlsruher SC (2. Bundesliga, Allemagne)
2011-2013: 5e puis 7e de Challenge League avec le FC Lugano
2013-2017: Trois promotions et deux fois vice-champion de Challenge League avec Neuchâtel Xamax FCS.
Les faits de match:
Neuchâtel Xamax FCS v FC Winterthur, 4-1 (2-0)

Composition de Neuchâtel Xamax FCS:
Laurent Walthert, KILIANN WITSCHI ©, Thibault Corbaz (69e Pietro Di Nardo), Charles-André Doudin, Gaëtan Karlen, Max Veloso, Raphaël Nuzzolo (61e Kwadwo Duah), Azad Odabasi (46e Michael Gonçalves), Mustafa Sejmenovic, Mike Gomes et Pedro Teixeira.

Composition du FC Winterthur:
Matthias Minder, Tobias Schättin (83e Robin Kamber), Manuel Sutter, Carlos Silvio De Oliveira ©, Luca Radice, Karim Gazzetta (65e Luka Sliskovic), Julian Roth, Tiziano Lanza, Gianluca Frontino, Arxhend Cani et Leandro Di Gregorio (61e Michel Avanzini).

Buts: 3e Karlen (1-0); 17e Teixeira (2-0); 74e Karlen (3-0); 78e Silvio (3-1); 82e Veloso (4-1).
Notes: 1'866 spectateurs, Stade de la Maladière.
Neuchâtel Xamax sans Léo Farine, Dante Senger, Dilan Qela, Agonit Sallaj (blessés), Matheus Leoni, Safet Alic et Liridon Mulaj (non convoqués). Winterthur sans Guillaume Katz, Kreso Ljubicic (suspendus), Gianluca D'Angelo, Patrik Schuler, Marco Mangold (blessés), Zlatko Hebib (malade), Yanick Bünzli, Joël Zimmerli, Rafhael Rafhinha Domingues, Daniele Russo et Jordi Nsiala (non convoqués).
Publicités
About Yves Di Cristino (371 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

1 Trackback / Pingback

  1. Neuchâtel Xamax FCS v FC Winterthur en images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s