Nouveauté

Pedro Teixeira encore décisif pour Neuchâtel Xamax FCS

Le jeune Xamaxien en est à sa cinquième réalisation décisive de la saison (49e). Six en tout.

Neuchâtel Xamax FCS a certifié son statut de seconde puissance du championnat, dominant du bout des doigts le Servette FC (1-0) lors d'un derby romand animé. Les hommes de Michel Decastel n'ont désormais qu'un infime espoir à jouer cette saison en Challenge League: rattraper le FC Zürich, déjà bien apprêté pour son retour dans l'élite. Mais les chances de créer exploit sont infimes.

Pedro Teixeira (à droite) domine son ancien coéquipier Marco Delley. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

C’est sans doute le duel que l’on attendra de voir la saison prochaine en Challenge League, dont l’avant-goût nous a été proposé ce dimanche après-midi. Une opération “Stade Plein” aboutie – 5’049 spectateurs présents à la Maladière pour le derby romand – et une qualité de jeu remarquable. Enfin, à chacun son temps de réussite, caressé à maintes reprises mais concrétisé qu’à une seule reprise. Et c’est encore un jeune du crû neuchâtelois qui statue la situation d’un tir cadré puissant, central auquel Jeremy Frick s’incline sans grande résistance (49e). En revanche, le retour des Marco Delley et Florian Berisha à la Maladière a été plus laborieux; le premier contrasté par le retour en forme d’Igor Djuric en défense centrale, le second puni pour l’une des seules maladresses de sa rencontre, menant au but du jeune Pedro Teixeira. D’autant plus dommage, que la Challenge League vient certainement de voir cristallisé le dernier enjeu de la saison actuelle; Neuchâtel Xamax FCS assure son poste de dauphin du survitaminé FC Zürich, à quatre matches du terme, alors que le Servette FC devra se contenter du podium – inespéré après un début de saison en-deça des attentes. Rien de bien particulier, sinon que la saison 2018 semble déjà avoir tiré sa bande-annonce. Et à moins que Lausanne ne signe un blanc-seing au FC Vaduz lors des prochaines rencontres en Super League, ce sera bel et bien un duel romand à animer la course au titre l’année prochaine dans le championnat cadet. Et les premières spéculations vont bon train, même si du côté de la Maladière, l’on calme le jeu: « C’était un très bon match et nous avons mérité cette victoire. Mais elle ne dit rien du futur. De toute évidence, nous essaierons de jouer les premiers rôles la saison prochaine », lâche Pedro Teixeira au sortir du terrain dimanche. Quoi qu’il en soit, malgré les premières voix de mercato naissantes de toute part – notamment les discussions entre le Servette FC et l’attaquant de l’OGC Nice, Alexy Bosetti –, pour Neuchâtel Xamax FCS, il s’agira sans doute de continuer à faire confiance à ses meilleurs atouts: sa jeunesse.

Pedro Teixeira, l’image d’une jeunesse flamboyante

Les statistiques des deux jeunes pousses du contingent xamaxien entretiennent des statistiques intéressantes. En 451 minutes jouées (équivalant à cinq rencontres pleines), Dilan Qela a validé deux buts (et deux assists): le 7 août contre le FC Wil (94e, victoire 3-2) et le 10 septembre contre le FC Schaffhouse (92e, victoire 2-0). Les chiffres sont d’autant plus impressionnants pour Pedro Teixeira, auteur de six buts (pour deux passes décisives) en 875 minutes jouées (soit moins de dix rencontres pleines), ce qui force l’admiration de son entraîneur, Michel Decastel: « Pedro a cette classe de toujours marquer des buts décisifs. Il ne marque pas des buts annexes, il est toujours là quand on a besoin de lui, à Winterthur [ndlr, 10 août, 56e, victoire 1-0], contre le FC Wil [ndlr, 7 août, 92e, victoire 3-2 et 25 février, 64e, victoire 3-1], au Mont [ndlr, 20 mars, 81e, victoire 2-1], contre le FCZ [ndlr, 24 avril, 87e, 1-1] ou encore aujourd’hui [ndlr, 49e, 1-0]. Il sent les bons coups. » Ces statistiques sont réellement stupéfiantes et témoignent indubitablement de la qualité d’une jeunesse issue de la Fondation Facchinetti qui sait saisir au vol les occasions qui leur sont offertes. Pas évident à – à peine – 18 ans pour les deux jeunes hommes de s’investir avec autant de patience et de force mentale pour venir s’imposer en Challenge League. Pedro Teixeira préserve néanmoins une modestie propre à la nouvelle génération au sortir de la pelouse de la Maladière: « Ça fait toujours plaisir de marquer, que le but soit décisif ou pas. J’essaie de donner le meilleur à chaque match pour aider l’équipe et aujourd’hui, ça me sourit. » Nul doute, avec Dilan Qela, ils forment ainsi une valeur sûre pour Michel Decastel à l’heure où il s’agit déjà de faire les comptes d’un exercice passé étincelant, malgré la deuxième place. Sans grande surprise, il se présente un bilan passablement positif que Michel Decastel livre en zone mixte: « Nous sommes de mieux en mieux avec tous les absents que nous avons aujourd’hui, [Thibault] Corbaz, [Max] Veloso et bien d’autres. Je pense que nous avons trouvé un groupe qui en veut à l’image de [Charles-André] Doudin qui aujourd’hui a joué plus bas que d’habitude et a été excellent. Nous sommes montés en puissance et nous savons être capables de battre tout le monde ici [ndlr, à la Maladière]. » Des signaux éminemment positifs en préface d’une saison future qui s’avérera cruciale pour la marque Neuchâtel Xamax.

Des défaillances défensives pour Servette

« On rate quelques d’occasions. Avec toutes les occasions nettes que nous avons, nous aurions pu alourdir le score », laisse entendre Michel Decastel. Et il a raison. Raisonnable offensivement en première période – avec des occasions épisodiques de Nuzzolo (18e et 29e) et Pedro Teixeira (45e) –, les Rouges et Noirs ont d’autant plus forcé la dose de retour des vestiaires. Sur un coup-franc insidieux de Raphaël Nuzzolo (48e), Neuchâtel Xamax pensait bien pouvoir surprendre Servette mais le ballon a filé hors de la cage défendue par Jeremy Frick. Pourtant, c’est une minute plus tard que Pedro Teixeira surprend une première fois la défense Grenat pour inscrire le 1-0 définitif. Un moindre mal pour les hommes de Meho Kodro qui auraient pu accuser le doublé à maintes reprises. D’abord sur deux actions dangereuses de Gaëtan Karlen à une minute d’intervalle – la première de la tête (51e), la seconde en duel face à Frick (52e) – puis sur une tête de Charles-André Doudin trop centrée sur le portier servettien à la 78e. Timide dans les 45 premières minutes de jeu, Xamax a renversé la vapeur en seconde période, et à moindre coût: « [Frédéric] Nimani [ndlr, titularisé en l’absence de Max Veloso] a fait une bonne entrée malgré quelques ballons perdus bêtement, mais il jouait trop bas en première mi-temps – affirme Michel Decastel avant de poursuivre – Il se marchaient dessus avec Charles [Doudin] et Pietro [Di Nardo]. On a rectifié en seconde mi-temps et c’est mieux allé. Il est bien revenu et a libéré le jeu. On peut vraiment féliciter toute l’équipe et défensivement, elle a été solide. »

Aussi, deux éléments ont forgé le succès local des Rouges et Noirs; des joueurs-piliers au sein d’un contingent riche et volontaire d’une part et de graves manquements défensifs pour Servette. Pour Neuchâtel Xamax FCS, il est à reconnaître l’apport offensif considérable de Raphaël Nuzzolo, investi de pied en cap par son équipe. Auteur d’un tir sur la barre transversale à la 18e minute de jeu et récupérateur agile sur Florian Berisha pour lancer Teixeira vers le but (49e), l’ancien rempart du BSC Young Boys a sans aucun doute fait un retour éclatant à Neuchâtel depuis le 13 juin 2016, date de son arrivée. Avec 16 réussites (et 11 assists) en 29 matches joués, il détient la meilleure statistique de son équipe, avec Gaëtan Karlen (16 buts/6 assists en 32 rencontres). Autre grand pilier de l’équipe: Laurent Walthert, irréprochable et imperturbable à nouveau, ce dimanche après-midi. Il se fait l’auteur de deux parades importantes, notamment sur un coup-franc d’Alexandre Alphonse au tout début de match (1e) et sur une tête piquée du même Alphonse en fin de rencontre (84e). En revanche, de l’autre bord, le match – surtout lors d’un second acte pénible – s’est révélé compliqué pour une défense Grenat perturbée par la suspension de Jérémy Faug-Porret et la non-titularisation de Christopher Mfuyi, de retour de blessure. En ressort une prestation en demi-teinte de la défense centrale composée par Miguel Rodrigues et Liassine Cadamuro, tout comme William Le Pogam, tous largement fautifs sur l’ouverture du score xamaxienne, avant de se laisser distraire sur une envolée de Gaëtan Karlen deux minutes plus tard (51e). Nul doute que les hommes de Meho Kodro, repliés et impuissants pendants plus de 50 minutes de jeu, ont mal négocié le pressing agressif opéré par Neuchâtel Xamax, échouant là où il s’étaient donné mission de réussir, les contre-attaques. Ce fut bien mené en début de rencontre avec des mouvements de Fabry Castro mais à chaque fois, Xamax s’est montré solide et plus opportuniste. L’inquiétude gronde alors que Servette n’a plus gagné depuis un mois (le 15 avril à Wil, 0-3). Ce fut également à cette occasion que Jean-Pierre Nsame marqua son dernier but (63e) avant une disette longue de quatre matches maintenant, soit 297 minutes de silence. Il entretenait jusque là alors une moyenne d’un but toutes les 103 minutes (21 réussites en 24 matches). Une mauvaise passe sans doute.

Les faits de match:
Neuchâtel Xamax FCS v Servette FC, 1-0 (0-0)

Composition de Neuchâtel Xamax FCS:
Laurent Walthert, Pietro Di Nardo, Charles-André Doudin, Gaëtan Karlen (87e Dante Senger), Raphaël Nuzzolo, Michael Gonçalves, Mustafa Sejmenovic, Mike Gomes, Pedro Teixeira (76e Kwadwo Duah), Igor Djuric et Frédéric Nimani (70e Samir Ramizi).

Composition du Servette FC:
Jeremy Frick, Anthony Sauthier, Miguel Rodriguez, William Le Pogam, Liassine Cadamuro (89e Tibert Pont), Fabry Castro, Marco Delley (74e Matias Vitkieviez), Boris Cespedes, Alexandre Alphonse, Jean-Pierre Nsame et Florian Berisha (74e Bruno Caslei).

Buts: 49e Teixeira (1-0).

Notes: Neuchâtel Xamax sans Kiliann Witschi, Léo Farine, Thibault Corbaz, Dilan Qela, Agonit Sallaj (blessés), Max Veloso (suspendu) et Liridon Mulaj (non convoqué). Servette sans Ousmane Doumbia, Mirsad Hasanovic (blessés), Jérémy Faug-Porret (suspendu), Hugo Fargues et Yassin Maouche (M21).
Publicités
About Yves Di Cristino (310 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en sciences sociales et politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. Neuchâtel Xamax FCS v Servette FC en images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s