Nouveauté

Retrouvailles dans la bonne humeur pour l’Équipe de Suisse à Lausanne

L'ours helvétique a faim de points et de nouvelles victoires

L’Équipe de Suisse est descendue pour la première fois de la semaine sur le terrain à l’occasion de son premier entraînement au Stade Juan-Antonio-Samaranch d’Ouchy. L’occasion pour la cinquantaine de spectateurs présents de se faire une première idée de l’état d’esprit des 23 joueurs sélectionnés par Vladimir Petkovic vendredi.

Vladimir Petkovic veut « (re)donner l'estime qui revient à l'Équipe de Suisse ». © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

« Wir sind wie ein Beer. Der Beer hat über Winter gut geschlafen und ist wieder hungrig. » Dit en allemand, cela a une portée supérieure. Néanmoins tel est le nouveau symbole de l’Équipe de Suisse, qui doit impérativement poursuivre sur sa bonne lancée samedi soir (18h) face à la Lettonie pour espérer décrocher le billet qualificatif pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Et face à une équipe – bien sûr plus faible mais pas moins dangereuse – rien n’est acquis par avance. « La Lettonie est une formation très compacte, et battante avec beaucoup de qualités – débute Vladimir Petkovic en conférence de presse mardi après-midi – Nous devrons essayer de les provoquer de manière à pouvoir décider la victoire le plus rapidement possible. Nous avons besoin des trois points. » Une analyse que corroborait également quelques heures plus tôt Blerim Dzemaili : « Nous devons faire notre match comme nous en avons l’habitude. Nous avons de grandes qualités pour qu’elles nous permettent de faire la différence. Nous faisons notre route, puis seulement après nous prendrons en considération le résultat du Portugal [ndlr, samedi 25 mars face à la Hongrie à Lisbonne]. » Vladimir Petkovic évolue pourtant sans pression à ce stade de la compétition, aussi car ses choix de jeu semblent déjà arrêtés. Et ce malgré les quelques préoccupations résultant de l’état de santé de plusieurs des individualités de l’équipe [voir encadré], Xherdan Shaqiri en premier lieu : « Nous avons beaucoup parlé des quelques problèmes déjà connus au sein de l’effectif, notamment en ce qui concerne les longues blessures à répétition qu’ont subies nos joueurs. Pour Xherdan, il n’y a pas de problèmes apparents. Si bien qu’il aurait pu rejouer avec son club [ndlr, Stoke City] il y a dix jours mais il a préféré s’abstenir et ne pas risquer de récidive. » Tous les voyants semblent donc être au vert pour la Nati qui n’est, en réalité, qu’au début d’un long marathon à travers l’Europe.

Des entraînements en bonne et due forme

La première sortie de l’Équipe de Suisse pour la nouvelle année était attendue. Mardi matin, dans l’antre du Stade Lausanne Ouchy, la Suisse a effectué son premier entraînement public ; une mise en route pour le sélectionneur qui a pu émettre ses premières impressions quant à l’état des choses, cinq jours avant d’entrer en scène au Stade de Genève : « Nous vivons des moments de première importance en entraînement. Nous avions fait un très beau camp à Lugano et nous devrons le réitérer ici à Lausanne, de manière à pouvoir parfaitement nous préparer pour la rencontre à venir. Nous devrons immanquablement imposer notre jeu comme nous l’avons fait par le passé », explique-t-il en conférence de presse. Quelque 200 jours après avoir parfaitement débuté la campagne face au Portugal (2-0 à Bâle), le groupe a toujours autant de plaisir à se réunir et cela se ressent : « Au sein de l’équipe, et particulièrement durant les entraînements, règne une bonne humeur avec énormément d’envie », confie l’entraîneur suisse. Cela est un signe éminemment positif pour l’ensemble de la nation helvétique qui sait pouvoir générer volonté et performances. Pour cette première réunion nationale de 2017 – en l’absence du capitaine Valon Behrami et du gardien remplaçant Roman Bürki, restés à l’hôtel en séance de physiothérapie –, c’est au niveau d’un secteur offensif sensible que l’ensemble des regards s’est porté. Haris Seferovic semble bien avoir gagné des points à l’entraînement alors qu’Admir Mehmedi et Josip Drmic ont davantage été dans le dur face au but. Néanmoins leur présence reste très importante au sein de l’effectif à l’heure où, comme le précise Blerim Dzemaili, la concurrence est particulièrement relevée au sein du groupe : « Le coach a beaucoup de joueurs à disposition. En équipe nationale, il y a toujours 23 joueurs qui peuvent tous être titulaires. Il saura composer une juste sélection pour samedi. » Aussi car, dans le groupe sélectionné vendredi, fleurissent de jeunes et néanmoins grands talents qui pourraient bien tenir un rôle de grande influence samedi face à la Lettonie ; c’est notamment le cas de Steven Zuber (première sélection depuis 2013) et Remo Freuler, tous deux titulaires indiscutables avec leurs clubs respectifs, Hoffenheim et l’Atalanta. « Steven nous sera très certainement d’une aide précieuse, aussi car il peut aisément occuper diverses positions sur le terrain. De même pour Remo qui est particulièrement important pour son club et qui rendra notre groupe encore plus fort », lance Vladimir Petkovic. Une équipe de grands prodiges auxquels s’ajoutent également les cadres bien connus ; parmi eux Blerim Dzemaili qui se bat certainement pour la dernière Coupe du Monde de sa carrière. Le milieu de terrain suisse vit d’ailleurs une saison particulièrement prolifique avec son club Bologne avec qui, il a marqué, ce week-end dernier, un doublé lors de la victoire 4-1 sur le Chievo Vérone : « Je suis dans une bonne passe mais je souhaite toujours démontrer plus, aussi avec l’équipe nationale. Cela fait plusieurs matches que je ne marque pas avec la Suisse et je veux vraiment pouvoir y parvenir à nouveau, contribuant ainsi à mener mon équipe jusqu’en Russie. » Le défi est lancé depuis le 6 septembre dernier.

Un retour heureux au Stade de Genève

À vrai dire, le retour de l’Équipe de Suisse en Romandie marque très certainement un très grand engouement tant chez les joueurs et cadres de la Nationale que pour un public vaudois et genevois, excité de la retrouver près de chez eux. « Nous avons beaucoup de plaisir à revenir à Genève. Nous avons eu de très bonnes expériences ici », lance Petkovic en référence à la précédente rencontre de la Nati à la Praille face à la Belgique, un mois avant le début de l’Euro 2016. « Ce séjour en Suisse romande est très important aussi car l’Équipe de Suisse est à tout le monde – rappelle quant à lui Blerim Dzemaili – Par ailleurs, nous nous y sentons bien. Nous étions déjà venus nous entraîner ici avant notre match contre Chypre il y a trois ans au Stade de Genève [ndlr, 1-0 le 8 juin 2013]. Cela reste un très bon souvenir et nous espérons – nous devons – aussi bien faire samedi contre la Lettonie. » « Nous devons rendre toute l’estime qui revient aux individualités, à l’équipe et à la Nation suisses. Depuis notre camp à Lugano [ndlr, mai 2016], chaque nouveau résultat apporte son lot de sécurité et de conscience au sein de l’institution, heureusement », conclut Petkovic.

Les nouvelles médicales de l’Équipe de Suisse

Pierre-Étienne Fournier, médecin de l’équipe nationale suisse, ouvrait la conférence de presse à l’Hôtel Royal Savoy de Lausanne. Son propos : rassurer sur l’état de santé des différents joueurs : « Un certain nombre de joueurs jouent peu, c’est pourquoi, il est nécessaire de passer par une remise à niveau. Beaucoup sont aussi très fatigués, car de retour de blessure et par le jeu intense proposé lors de leurs derniers matches en club », débute-t-il. Il y avait, mardi, trois joueurs en observation à l’infirmerie, d’abord Xherdan Shaqiri, de retour d’une absence longue depuis le mois de janvier pour une déchirure musculaire : « Il s’entraîne depuis dix jours avec son club. Il n’a pas eu de douleurs particulières après l’entraînement de ce matin. Il a bien couru et nous pouvons être confiants pour la suite. » Autre cas de la matinée : Valon Behrami : « Il était blessé lors des derniers matches. Il a subi une récidive ; une légère cicatrice plus que d’une lésion musculaire. Mais il n’y a pas de douleurs exagérées. Il bénéficie de soins et on verra s’il pourra être présent samedi. » Quant au troisième, Roman Bürki, il a une lésion de surcharge sur un de ses genoux : « Il a joué le week-end passé mais il devrait rejoindre l’équipe mercredi tout comme Valon. »

La liste des 23 joueurs sélectionnés:

Gardiens:
Roman Bürki (Borussia Dortmund)
Marwin Hitz (FC Augsburg)
Yann Sommer (Vfl Borussia Mönchengladbach)

Défenseur:
Johan Djourou (Hamburger SV)
Nico Elvedi (Vfl Borussia Mönchengladbach)
Léo Lacroix (AS Saint-Étienne)
Michael Lang (FC Basel 1893)
Stephan Lichtsteiner (Juventus)
Jean-François Moubandje (Toulouse FC)
Fabian Schär (TSG 1899 Hoffenheim)
Silvan Widmer (Udinese Calcio)

Milieux de terrain et attaquants:
Valon Behrami (Watford FC)
Drmic Josip (Vfl Borussia Mönchengladbach)
Blerim Dzemaili (Bologna FC)
Edimilson Fernandes (West Ham United)
Gelson Fernandes (Stade Rennais FC)
Remo Freuler (Atalanta Bergamo)
Admir Mehmedi (Bayer 04 Leverkusen)
Haris Seferovic (Eintracht Frankfurt)
Xherdan Shaqiri (Stoke City FC)
Valentin Stocker (Hertha BSC Berlin)
Granit Xhaka (Arsenal FC)
Steven Zuber (TSG 1899 Hoffenheim)
Publicités
About Yves Di Cristino (310 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en sciences sociales et politiques à l'Université de Lausanne.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s