Nouveauté

Le Colombien Fabry Castro porte le Servette FC à une quatrième victoire (2-1)

« Nous avons été trop respectueux », John Dragani, entraîneur du Mont-sur-Lausanne

L'entraîneur du Servette FC a fait sa première apparition en zone mixte au Stade de Genève depuis son arrivée au Servette FC. Une courte analyse, avec recul et sérénité, au terme d'une rencontre, ni pénible, ni délicieuse pour celui qui n'a encore jamais perdu sous ses nouvelles fonctions à Genève. En bref, le premier but de Fabry Castro pour sa première titularisation en Challenge League et un FC Le Mont-sur-Lausanne qui peut nourrir des regrets à son retour dans le canton de Vaud. Le point sur le match retardé de la 22e journée de championnat.

Fabry Castro (à gauche) a fait forte impression pour son premier match officiel sous les couleurs du Servette FC. Il inscrit le but de l'égalisation à 1-1 à la 31e minute. © Oreste Di Cristino / leMultimedia.info

Qualifié cette semaine par la Swiss Football League, Fabry Castro a pu vivre sa première rencontre avec sa nouvelle formation. Déjà aligné en match amical face au Stade Nyonnais mercredi (ndlr, victoire du SFC 2-0), le Colombien a été titularisé pour sa première en Challenge League avec, à la clef, une première réussite à son compteur. Auteur de l’égalisation à 1-1 à la demi-heure de jeu, Fabry s’est, semble-t-il, déjà accoutumé à son nouveau cadre de vie: « Marquer pour mon premier match, ça aide beaucoup pour l’intégration au sein de l’équipe qui a produit un très grand travail », lâche-t-il en zone mixte en fin de rencontre. Positionné au centre de la ligne de deux (en 4-2-3-1), le milieu de terrain a sans doute observé le rôle fondamental qu’il a tenu dans la nouvelle composition mise en place par son entraîneur Meho Kodro: « Ma position me conférait un rôle aussi bien défensif qu’offensif. C’est un poste clef; autant quand l’on est en possession du ballon – lequel il faut redistribuer aux attaquants – que quand nous ne l’avons pas, auquel cas il faut maintenir un équilibre devant la défense. » Une mise en chauffe qui a néanmoins pris son temps à faire effet; seulement en deuxième période, à l’entrée même sur le terrain du jeune Boris Cespedes pour Mirsad Hasanovic: « C’était le premier match avec Fabry, donc c’était un peu plus compliqué; il faut que l’on prenne tous nos marques – débute Alexandre Alphonse avant de poursuivre – Mais ce ne sont que des détails à ajuster. Nous avons eu plus d’équilibre avec Boris [Cespedes] qui était plus proche de Fabry mais de manière générale, nous étions plus en place en seconde période et Le Mont a peiné à nous mettre plus en difficulté. » Une amélioration dans les schémas de jeu mais aussi dans la fluidité imposée dans leurs mouvements qui permit, une fois n’est pas coutume, à Jean-Pierre Nsamé d’enfiler son 17e but sous les couleurs Grenat (53e).

Servette a fait le jeu, sans plus

Ce furent 45 premières minutes de grande qualité du Servette FC, quand bien même il n’y eut pas grand chose à se mettre sous la dent, faute à de surprenantes erreurs dans la dernière passe. Le dernier geste. En atteste le peu de ballons touchés par Jean-Pierre Nsame, lors de la première fraction de jeu, dans les 20 derniers mètres montains. Pis, le déséquilibre offensif était manifeste pour les Grenat qui voient pourtant compenser leurs imprécisions par un jeu attrayant et rapide fourni dans leur organisation de jeu. Une réalité que corrobore également l’entraîneur du Mont-sur-Lausanne, John Dragani: « Les deux équipes étaient bien organisées puisque les deux gardiens n’ont pas eu fort à faire ce soir, si ce n’est sur quelques sorties aériennes. Le spectacle était présent mais malheureusement pour nous, nous n’en avons pas été récompensés », expose-t-il au sortir de la pelouse du Stade de Genève. Les Lausannois peuvent pourtant nourrir quelques regrets; ceux d’abord d’avoir lâché prise après l’ouverture du score précoce de Ridge Mobulu (7e), sur un débordement côté droit qui a laissé tant William Le Pogam que Liassine Cadamuro impuissants face à l’agilité du Congolais. « Il faut féliciter Servette pour le jeu qu’ils ont fourni. On marque assez rapidement sur un plan de jeu que nous avions établi. Malheureusement, au lieu de nous galvaniser, notre but nous a fait reculer. Nous aurions dû être plus conquérants, nous avons subi en première mi-temps, nous avons corrigé en seconde mais nous n’avons pas été en mesure de provoquer davantage l’adversaire », avoue John Dragani. Si bien que sur la première incartade défensive des Montains, Fabry se retrouve en bonne position à l’entrée de la surface de réparation pour enfiler le but de l’égalisation (31e). Et pourtant, ce n’est pas sa passivité qu’il est à reprocher le plus au Mont; à en déduire plutôt les difficultés rencontrées dans la construction du jeu. Avec Luis Pimenta, trop passéiste à la pointe de l’attaque, tant les gabarits de Super League Hélios Sessolo et Bertrand Ndzomo que l’expérience volontaire d’Ibrahim Tall n’ont réellement opéré afin de mettre davantage en danger Jérémy Frick tout au long de la rencontre. Si bien que la défense servettienne, par Christopher Mfuyi ou Cadamuro évoluaient le plus clair de leur match, passée la ligne du milieu de terrain. Cocasses situations de jeu par lesquelles il est à apprécier un peu d’action.

« Heureux que l’on puisse enchaîner sur une quatrième victoire »,
Alexandre Alphonse

Cependant, pas de quoi altérer l’intensité démontrée dans le jeu par les deux équipes les 90 minutes durant. Une particularité – une endurance limitée – qui aurait toutefois pu faire défaut aux Grenat en fin de rencontre: « On a eu du mal à finir le match – débute Alexandre Alphonse avant de continuer – Mais il faut aussi prendre en compte que l’on ne peut pas être au meilleur physiquement à chaque rencontre. Mais au final, le résultat est mérité. Nous avons mis en place notre jeu et nous avons su traduire les volontés de l’entraîneur sur le terrain. Ça prend du temps parfois, mais je suis heureux que l’on puisse enchaîner sur une quatrième victoire [en 2017]. » Même réflexion pour l’entraîneur montain qui regrette une quelconque révérence de ses hommes envers les “invincibles” de l’année 2017: « Nous avons changé le système tactique en deuxième période. Mais il a manqué un peu de détermination; nous avons été trop respectueux », conclut-il à notre micro.

Meho Kodro: « Nous avons démontré une grande sécurité sur le terrain »

Quelle analyse tirez-vous du match ?

C’était un match très difficile; certainement le match le plus difficile que nous ayons disputé depuis le début de l’année. Mais nous avons démontré une grande force, une certaine sécurité sur le terrain. Mais c’est la victoire qui importe ce soir. Sans véritablement bien jouer – sans doute le moins bon match depuis le début – nous avons remporté les trois points. Cela démontre toutes les possibilités que cet effectif propose et ce dont l’équipe est capable.

Vous avez opté pour une disposition de jeu en 4-2-3-1 avec Fabry Castro en sentinelle devant la défense, à côté de Mirsad Hasanovic. Pourquoi avoir choisi Hasanovic plutôt que Yassin Maouche, qui aurait pu donner plus d’impulsions offensives ?

Tactiquement, je pensais que nous pouvions nous en sortir ainsi et que l’équipe tirerait le meilleur jeu avec ces deux joueurs. J’ai voulu positionner Fabry en milieu défensif afin de libérer un peu plus Mirsad [Hasanovic], qui servait de lien fort entre le milieu de terrain et le secteur offensif.

Or, pourquoi avoir vu une équipe aussi déstructurée en première mi-temps, qui a vu creuser un énorme espace vide entre Fabry et Hasanovic ?

Je ne crois pas que nous ayons été si déstructurés en première mi-temps. Mais il est clair que nous avons concédé beaucoup d’espace tant dans les lignes que dans les transitions mais je ne crois pas que la responsabilité incombe (seulement) à ces deux joueurs.

Vous vivez souvent des fins de matches compliquées, avec de nombreuses frayeurs qui ont tendance à faire vaciller la résistance du Servette FC sur 90 minutes…

Cela fait bien partie des choses qu’il va falloir retravailler. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, c’est vrai. Ceci dit, il faut reconnaître que le jeu démontré, ce soir, a été meilleur en seconde mi-temps qu’en première. Et par rapport aux autres rencontres, je dois dire que nous avons mieux géré notre fin de match que les précédentes. Et c’est sur cette amélioration qu’il faudra puiser pour améliorer notre résistance jusqu’au bout.

Propos recueillis en interview collective.

Les faits de match
Servette FC - FC Le Mont LS, 2-1 (1-1)

Composition du Servette FC:
Jérémy Frick, Anthony Sauthier, Christopher Mfuyi, Liassine Cadamuro, William Le Pogam, Fabry Castro, Mirsad Hasanovic (45e Boris Cespedes), Alexandre Alphonse, Matias Vitkieviez (81e Ousmane Doumbia), Marco Delley (62e Florian Berisha) et Jean-Pierre Nsame.

Composition du FC Le Mont LS:
Anthony Favre, Daniel Titie (76e Sergio Cortelezzi), Hervé Epitaux, Bertrand Ndzomo, David Marazzi, Helios Sessolo, Ridge Mobulu, Fabrizio Zambrella, Kaja Rogulj, Ibrahim Tall © et Luis Pimenta (58e Patrick Begondo).

Buts: 7e Mobulu (0-1); 31e Fabry (1-1); 53e Nsame (2-1).

Notes: Servette sans Patrik Baumann, Hugo Fargues, Alberto Libertazzi et Hiraç Yagan (non convoqués). Le Mont sans Zivko Kostadinovic, Santiago Feuillassier, Jetmir Krasniqi (blessés) et Cabral (non convoqué).
Publicités
About Yves Di Cristino (300 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en sciences sociales et politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. Servette FC v. FC Le Mont LS: la rencontre en images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s