Nouveauté

Première victoire suisse dans le Trophée européen

« Je retiens que l’équipe a beaucoup de solidarité », Olivier Nier

Le XV de l’Edelweiss tient sa première victoire dans le Trophée européen contre la Moldavie 29-26 ce samedi à Yverdon-les-Bains. Ce premier succès récompense les efforts de l’équipe qui a besoin de prendre des points pour bien rentrer dans la compétition.

Pour leur première victoire dans le Trophée européen face à plus de 1 000 spectateurs, les Helvètes battent 29-26 la Moldavie d’une belle manière. « Ce qui a payé, c’est que notre groupe est courageux et intelligent, analyse Olivier Nier, entraîneur et co-sélectionneur. Nous avons fait une mauvaise première mi-temps, avec des mauvais choix dans le jeu. Ça a été corrigé en seconde mi-temps, en jouant dans les zones faibles de l’adversaire. C’est comme ça que l’on réussit à battre cette équipe moldave, très forte physiquement. » En effet, leurs avants, très grands et costauds, ont posé beaucoup de problèmes aux Suisses en mêlée et dans les zones de ruck. Les quatre essais de la sélection moldave ont tous eu lieu sur des phases de jeu destinées aux avants : un maul, une mêlée, et deux séquences de pick and go. C’est donc une équipe de Suisse très volontaire qui a su prendre le match à son compte en dominant le jeu de trois-quarts et en profitant de l’excellent jeu de pied de son demi de mêlée Simon Perrod (joueur de Fédérale 1 avec le club de Bobigny, en Île-de-France) qui a converti sept coups de pieds sur huit et gagné beaucoup de terrain grâce à de bon dégagements. Retour sur quatre-vingt minutes décisives qui apportent les quatre premiers points à la Suisse dans la troisième division continentale.

Le film du match

Lors de la première mi-temps, les Helvètes n’ont pas beaucoup tenu le ballon. Plusieurs en-avants ont donné des mêlées aux Moldaves, qu’ils maîtrisent très bien. Dès le début de match, ils en obtiennent une à la 2e minute et se retrouvent deux phases de jeu plus tard sur un maul à cinq mètres de l’en-but suisse. Sans avancer et sortir le ballon, ce sont les Suisses qui récupèrent la mêlée et se dégagent. À la 7e minute, une pénalité est sifflée contre la Moldavie et Simon Perrod offre les trois premiers points à la Suisse, qui peut souffler après cinq premières minutes compliquées. Puis, lors de la 14e minute, une pénalité à 50 mètres sur le côté droit est tentée par Perrod, qui vise juste mais est trop court. À la 17e, l’ailier Florian Escoffier met le feu à la défense moldave lorsqu’il tape un ballon flottant et amorce un contre tandis que l’arrière moldave Illie Lotca n’est pas replacé. Cependant, il commet un en-avant sur la récupération du ballon alors que le chemin vers l’en-but était ouvert. Dommage. Sans solution de part et d’autre, c’est l’équipe de Suisse qui déjoue en premier sur des passes tendues et rapides mais mal assurées pour les réceptionneurs. Plus patients, les Moldaves tiennent leur premier essai à la 25e minute grâce au deuxième ligne Andrei Romanov qui porte le ballon sur un maul suite à une pénaltouche à moins de dix mètres de l’en-but et aplatit. Mihai Golubenco rate la transformation. À la 30e minute, Perrod tente de convertir une nouvelle pénalité à 50 mètres, cette fois face aux poteaux. Son tir est bien tendu ; il part moins haut dans les airs et plus en avant. C’est réussi et la Suisse revient à 6-5. Néanmoins, à la demie heure de jeu, les Moldaves occupent la partie de terrain suisse. Leurs avants se placent dans la ligne de trois-quarts et cela crée des surnombres. En insistant, ils inscrivent un essai de pick and go par leur deuxième centre Victor Arhip à la 36e minute. Sur un score de 6-12 à la mi-temps, dont deux essais encaissés, la Suisse n’est pas en confiance.

Au retour des vestiaires, les trois-quarts Helvètes reçoivent beaucoup de ballons. Ils peuvent alors gagner la ligne d’avantage. Le tournant du match a lieu sept minutes après la reprise : les Moldaves, occupant les 22 mètres suisses encaissent un essai de contre alors qu’ils semblaient proche d’aplatir une troisième fois. En effet, sur une nouvelle séquence de pick and go cette fois peu fructueuse, ils écartent vers les trois-quarts mais Florian Escoffier, très attentif, se place parfaitement pour une interception. Il sprinte sur quatre-vingt mètres, échappe de justesse à un plaquage et peut aplatir à côté de la ligne de touche. La transformation n’est pas évidente mais Simon Perrod est dans un bon jour et la convertit. Le score est de 13-12. En confiance, les trois-quarts suisses poursuivent leur efforts, à l’image de l’arrière Thibault Géry qui franchit la défense en solitaire à la 50e minute, mais commet un en-avant en raffutant Lotca, l’arrière moldave. Sur une nouvelle pénalité de Perrod (57e) puis un nouveau contre à la 67e du numéro 12 Jeremy To’a, un jeune joueur du centre de formation d’Oyonnax, donne un nouvel essai pour les Suisses. Du côté des Moldaves, une obstruction sur Géry vaut un carton jaune au demi de mêlée Alexandru Ungureanu à la 60e minute. Ils sortent un peu plus du match et sont menés 26 à 12. En fin de rencontre, ils occupent à nouveau le terrain suisse et inscrivent deux essais, le premier par le troisième ligne centre Oleg Prepelita sur une mêlée à cinq mètres de l’en-but et le second sur une énième phase de pick and go qui permet à Mihai Boian d’aplatir. Score final 29-26.

La satisfaction de l’équipe

« La semaine dernière, c’étaient nous, les gros qui avions un avantage physique sur les Portugais (ndlr, lire le compte-rendu de Suisse – Portugal). Aujourd’hui ce sont les trois-quarts qui nous ont remplacé », déclare Cyril Lin, le capitaine suisse. Il est notamment satisfait du travail au pied du demi de mêlée Perrod : « C’est de la gestion. On avait vu à la vidéo qu’ils avaient des problèmes de remplacement et on s’en est servi grâce au pied de Simon. Aujourd’hui, il ne rate qu’une pénalité. Tous ces points nous font gagner alors qu’il était plus en difficulté la semaine dernière. Être buteur c’est du travail, donc je suis content pour lui et pour nous. ». Le mot de la fin revient à Olivier Nier, satisfait de la première victoire depuis qu’il co-entraîne la sélection avec Éric Melville: « Je retiens que l’équipe a beaucoup de solidarité. Le meilleur plaqueur de l’équipe était le numéro 10, Benjamin Doy et que les troisièmes lignes vont devoir lui offrir beaucoup de bières pour le remercier (rires)»

Le XV de l’Edelweiss est depuis samedi soir quatrième au classement du Trophéen européen, mais tout reste à faire dans cette compétition. Le prochain match des Helvètes les opposera aux Ukrainiens le 11 mars prochain et semble abordable étant donné que cette sélection a déjà subi trois revers dont un 54-15 contre leurs voisins Moldaves.

Le classement

Matches Score Essais Trans. Pén. Drops Cartons
Classement Équipes G N P Pts Bonus Total p. c. diff. p. c. p. c. p. c. p. c. J. R.
1 Pays-Bas 2 2 0 0 8 2 10 98 29 69 14 4 8 3 4 1 0 0 0 0
2 Moldavie 3 1 0 2 4 2 6 97 88 9 13 11 12 6 1 7 0 0 1 0
3 Portugal 1 1 0 0 4 0 4 28 10 18 3 1 2 1 3 1 0 0 1 0
4 Pologne 1 1 0 0 4 0 4 22 0 22 1 0 1 0 5 0 0 0 0 0
5 Suisse 2 1 0 1 4 0 4 39 54 -15 3 6 3 5 6 3 0 0 0 0
6 Ukraine 3 0 0 3 0 0 0 27 130 -103 4 16 2 13 1 8 0 0 3 0
Publicités
About Patrick Aimé (75 Articles)
Journaliste passionné, spécialisé dans le rugby et l'humour.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Suisse v Moldavie, les images de la rencontre – leMultimedia.info
  2. Rugby : Un record du stade pour le retour des Grenat à la Praille – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s