Nouveauté

Le FC Sion s’adjuge le second derby romand

« Cela demande beaucoup d’énergie de jouer comme le demande le coach », Reto Ziegler

Le FC Lausanne-Sport s’est défendu comme il le pouvait face au FC Sion (0-2). Mais les hommes de Peter Zeidler ont su se montrer plus percutants, grâce notamment à leur capitaine Reto Ziegler, auteur d’un doublé (7e et 52e).

Reto Ziegler et Elsad Zverotic (FC Sion) exultent après le pénalty transformé à la 7e minute de jeu. © Oreste Di Cristino

Il y a du mieux à Lausanne ; 7’790 spectateurs ont fait le déplacement au Stade Olympique et franchement, c’est bien là un premier soulagement pour un club qui n’a pas manqué d’investir pour noircir ses tribunes. Il y a aussi du mieux pour le Lausanne-Sport ; gommer le non-match face au FC Thoune (0-1) était sans doute un premier pas vers le bon avancement de l’équipe en championnat. Et à vrai dire, pour Fabio Celestini, c’est bien ce qui compte : « Celui-ci était un vrai match, pas comme à Thoune. Et celle-ci est une défaite sur laquelle l’on peu être optimistes pour le futur. Nous avons joué notre va-tout et j’ai pu observer les très bonnes performances de beaucoup de mes joueurs, Jordan Lotomba et Kevin Martin en premier lieu ». Aussi, ce Lausanne-Sport a dû apprendre à jouer avec l’absence de nombre de ses piliers défensifs. Sans Jérémy Manière, Elton Monteiro et Olivier Custodio, les hommes de Celestini ont dû improviser, quitte à maintenir un système de jeu égal aux précédentes rencontres : « Disons que l’on a eu dix premières minutes très difficiles, lors desquelles toute l’équipe a dû sentir le match, notamment pour certains joueurs qui n’évoluaient pas dans leur rôle », avoue l’entraîneur lausannois. Dix minutes de mise en condition, après quoi, l’apprentissage des dispositions semble s’être estompée au profit d’une agressivité qui sied davantage à ce FC Lausanne-Sport. Et pour assurer la même cadence offensive, Fabio Celestini n’a pas manqué de renouveler sa confiance à Xavier Margairaz, auteur du but assommoir à Tourbillon le 6 août dernier (victoire 3-1 du LS). Preuve par les faits que les mêmes joueurs ne frappent pas toujours au même endroit. Dommage pour l’équipe lausannoise, nous communique Alexandre Pasche, « aujourd’hui, c’était un match comme cela mais ça reste un bon derby ».

Apprendre à s’adapter, l’équipe en a les capacités

L’équipe « a les capacités » pour s’adapter à n’importe quelle situation, selon Alexandre Pasche, qui retrouve petit à petit une place de titulaire au sein de l’effectif lausannois. C’est pourquoi, Celestini ne manque pas de miser coup sur coup sur son dispositif en 3-5-2. Souvent offensif, rarement défensif. Seulement, d’entrée de match, le FC Sion n’a pas laissé grand choix aux Lausannois, contraints de regrouper leur défense à cinq, ne laissant aucune opportunité au LS d’émerger dans le premier quart d’heure. Difficile aussi de se coordonner quand la défense est alignée sur la base de l’inédit ; Musa Araz occupe parfois – disons souvent – le rôle le plus bas de l’arrière-garde vaudoise. Une première pour l’international M21 qui a vécu une entame de rencontre particulièrement périlleuse : « Au début, c’était très compliqué, il a faut trouver ses repères. Il s’agissait dans les premières minutes de savoir comment écarter et couper le hors-jeu et c’est nouveau, parce que d’habitude, les milieux se projettent surtout vers l’avant. Mais il a fallu s’y habituer et plus le match passait, mieux c’était. Heureux toutefois que ce ne soit qu’une solution de dépannage », avoue-t-il en fin de rencontre. Toutefois, si la première fraction du match s’est révélée poussive – et ce, malgré des conclusions insidieuses de Francesco Margiotta (18e et 21e), la seconde repoussée sur la ligne par Nicolas Lüchinger (se prêtant toutefois à discussions et spéculations variées) –, c’est du second acte que l’on parle plus volontiers. « Qualité, courage et cœur, c’est ce que nous avons mis en deuxième mi-temps. Mais nous aurions pu jouer six jours et demi, que nous n’aurions pas marqué », lance Fabio Celestini en conférence de presse. Référence aux nombreuses occasions créées – celles, à nouveau, de Pak (54e, 80e) et Margiotta (62e et 89e) – l’entraîneur lausannois regrette ici le manque de fermeté – qu’il soit latent ou manifeste – de ses attaquants face au but. Une réalité que commente également Musa Araz en zone mixte : « Sion nous a imposé le défi physique. On a essayé de poser le jeu et on a eu nos occasions mais il nous manquait cette puissance dans les 30 derniers mètres pour aller chercher le but ». Une réalité immuable même après que Celestini ait joué son va-tout en alignant Benjamin Kololli et Gabriel Torres dès la 70e minute. À noter également, la très bonne entrée de Maxime Dominguez peu après l’heure de jeu.

“Sion sous les étoiles”

« Nous sommes très contents car c’est un très bon match dans l’ensemble. Nous avons continué dans notre pressing qui fait notre force actuellement et cela paie contre toutes les équipes actuellement », se livre Freddy Mveng en fin de rencontre. Sans aucun doute, le système de jeu mis en place par Peter Zeidler est très exigeant, libérant par là même toute la puissance des Sédunois ; une réalité déjà perçue à la Maladière face à Neuchâtel Xamax FCS, dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de Suisse et qui se concrétise toujours plus sur les terrains de la Super League. « Cela demande beaucoup d’énergie de jouer comme le demande le coach. Et ça l’était encore plus aujourd’hui ; Lausanne joue très large, il occupe tout le terrain donc on a eu beaucoup de duels à aller chercher. Heureusement, nous les avons réussi », affirme Reto Ziegler, auteur des deux buts victorieux à la Pontaise. Un doublé – sur pénalty (7e), puis sur un coup-franc millimétrique imparable pour Kevin Martin (52e) – qui le place immanquablement en tête des buteurs du championnat avec huit réalisations en douze rencontres. Une distinction toute particulière pour un buteur : « Je travaille depuis toujours les balles arrêtées, depuis tout petit que je joue au foot. C’est une période magnifique pour moi, je suis très heureux. Mais le but est de gagner ensemble, peu importe qui marque. Cela fait très longtemps que le club n’a plus joué les premières places », explique-t-il. Aussi car, au-delà de la seconde place acquise aux dépens des Lausannois, le FC Sion en est, ce week-end, à son huitième match sans défaite, toutes compétitions confondues. Une réussite que ne manque pas de relever l’ancien international helvétique : « Nous sommes réguliers aussi à l’extérieur. Tout le monde en profite actuellement. Avant, il nous manquait peut-être cette rage pour récupérer les ballons. Mais le coach nous a apporté la discipline voulue pour aller presser haut les adversaires. Physiquement, on pouvait le faire auparavant mais ce qui a réellement changé, c’est le mental », conclut-il. À eux, de le confirmer dès la semaine prochaine face au FC Lugano à Tourbillon. Pour le LS (quatrième, 17 points), il s’agira de se relancer à domicile face au FC Lucerne, actuel cinquième à 16 points.

Fabio Celestini sur Kevin Martin :

« J’ai utilisé trois gardiens l’année passée, j’ai fait de même cette année. J’ai décidé que Kevin Martin était le gardien le plus apte à défendre notre équipe aujourd’hui. Je l’avais dans la tête depuis longtemps et il n’a jamais eu les bonnes possibilités pour qu’il joue et aujourd’hui, j’avais vraiment envie de lui donner sa chance. Il prouve toute les semaines à l’entraînement qu’il est à 200% et c’est l’un des gardiens les plus en forme actuellement. C’est un immense professionnel et un leader sur le terrain malgré son jeune âge. Ce sera notre gardien du premier tour jusqu’au mois de décembre ».

Peter Zeidler, entraîneur du FC Sion

« C’était une victoire méritée même si l’on a connu de grands problèmes à chaque mi-temps. Cela nous donne des axes de progression pour la suite et gagner à Lausanne, c’est très positif. Le classement ne compte pas. J’ai d’ailleurs félicité les quatre joueurs qui ne sont pas entrés sur le terrain pour le bon état d’esprit de cet après-midi car, pour moi, c’est cela qui compte ; c’est la bonne vie de l’équipe. Nous sommes à un tiers de la saison, ce n’est pas beaucoup. Nous sommes deuxièmes mais c’est loin d’être important. Ce qui importe, c’est le contenu. Et à ce niveau, c’est mieux qu’il y a deux mois ».

LES FAITS DE MATCH
FC Lausanne-Sport – FC Sion, 0-2 (0-1)

Composition du FC Lausanne-Sport :
Kevin Martin, Yeltsin Tejeda (74e Benjamin Kololli), Marcus Diniz, Nicolas Gétaz, Jordan Lotomba, Musa Araz, Alexandre Pasche, Samuele Campo (65e Maxime Dominguez), Xavier Margairaz (74e Gabriel Torres), Francesco Margiotta, Kwang-Ryong Pak.

Composition du FC Sion :
Anton Mitryushkin, Reto Ziegler, Veroljub Salatic, Freddy Mveng (83e Vincent Sierro), Carlitos, Gregory Karlen, Chadrac Akolo (72e Ebenezer Assifuah), Moussa Konate (72e Gekas Théofanis), Jagne Pa Modou, Elsad Zverotic, Nicolas Lüchinger.

Buts : 7e Ziegler (P) (0-1) ; 52e Ziegler (0-2).

Notes : LS sans Carlos Blanco (blessé), Jérémy Manière, Elton Monteiro, Olivier Custodio (tous suspendus), Kévin Méndez, Ming Yang Yang (non convoqués), Dany Da Silva et Nassim Ben Khalifa (M21). Sion sans Birama Ndoye (blessé) et Joaquim Adao (suspendu).
Publicités
About Yves Di Cristino (371 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

1 Trackback / Pingback

  1. Musa Araz : « On a retrouvé le goût de la victoire à une période où nous avions touché le plancher » – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s