Nouveauté

Le Servette Rugby Club domine l’AS Cours-La-Ville à la Praille

« Ce match laisse de belles pistes de travail pour les entraîneurs », Julien Laurin

Le SRC a pris son temps avant de prendre la mesure de l’AS Cours-La-Ville à domicile 57-0. Les hommes de Guillaume Boussès ont dû attendre la demi-heure de jeu avant de parvenir à prendre – légèrement – le large au score avant de maîtriser plus aisément la seconde fraction de jeu, malgré une résistance accrue des Rhônalpins.

Guillaume Boussès en est à sa quatrième victoire à la tête du Servette Rugby Club. Mais il faut poursuivre le travail. © Oreste Di Cristino

Au-delà d’un large score qui n’étonne plus du côté du Stade de Genève, l’AS Cours-la-Ville a disputé un match d’excellente facture face au Servette Rugby Club. Malgré un premier essai inscrit aux alentours de la 7e minute de jeu par Adrien Vigne-Donati – qui faisait son retour au sein de l’équipe, tout comme Maxime Casuso –, les Grenats ont dû puiser dans leur réserve d’énergie pour parvenir à creuser l’écart face aux Rhônalpins qui maintenaient une résistance déterminée et égale à leurs adversaires. « On tombe vraiment sur une très bonne équipe de Cours-La-Ville qui a vraiment bien combattu – avoue le capitaine Grenat Julien Laurin avant de continuer – Nous avons été laborieux et nous n’avons pas été très présents au début du match. Nous avons joué en courant alternatif sans avoir vraiment réussi à mettre notre jeu en place sur 80 minutes. Il faut leur tirer un grand coup de chapeau car, sur l’envie, ils ont fourni une très belle et conséquente prestation. Sans doute une équipe avec laquelle il faudra compter cette saison en poule ». Mené seulement 5-0 au quart d’heure de jeu, le club de l’ancienne commune de Cours-La-Ville a même manqué d’égaliser à la 16e minute suite à une contre-attaque proposée par ses avants alors que Vigne-Donati et le troisième ligne de Cours, Denure, avaient, quant à eux, écopé d’un carton jaune une minute auparavant. Dans une première demi-heure indécise, les Français, proéminents en phase de contre-attaque, n’ont pas manqué de prendre le jeu à leur compte, parvenant même à surprendre Servette sur certaines phases de conquête. Mais les Grenat sont néanmoins parvenus à prendre le large en fin de première période avec les essais successifs de Dirk Haghedooren (25e) et Julien Laurin (32e) pour mener déjà 26-0 à la pause. Au cours du second acte, les Genevois maîtrisent parfaitement leur avance, parvenant par ailleurs à le doubler grâce à Florian Escoffier (45e et 79e), Allan Cambin (65e) et Thomas Schiferdecker (73e). Deux essais de pénalité (37e et 56e) alourdirent même le score pour les Rhônalpins, qui ont ployé sous l’anti-jeu. « Nous n’avons pas été plus performants à un moment qu’à un autre. L’intensité s’est étagée sur toute la rencontre en marquant tout au long du match. Mais c’est à nous de nous reprendre et ce match laisse de belles pistes de travail pour les entraîneurs. C’est l’occasion également de nous remettre en question face à ce genre d’adversaire, d’aussi belles équipes comme celle de Cours-La-Ville », témoigne encore Laurin.

Guillaume Boussès insuffle le professionnalisme à Genève

L’entraîneur principal du Servette Rugby Club calque, depuis le début de la saison, sa très grande personnalité sur l’ensemble de la structure du Servette Rugby Club. Formé à Toulouse, et deux fois champion de France avec Biarritz, Guillaume Boussès se lance de plein pied dans sa reconversion de manager. « Je sors de 18 ans dans le professionnalisme, je suis passé par les plus grands clubs. À mon bilan de fin de carrière, en discussion avec Alain Studer et Marc Bouchet, et en marge de mes études de manager, j’ai accepté d’aider Servette dans la construction du club », nous confiait-il. Complétant un staff technique et physique passablement élaboré, Boussès, émule de ses prédécesseurs, a trouvé sa place au sein de l’institution, forgeant toujours plus un esprit compétiteur, tout autant qu’appliqué au sein de l’effectif Grenat : « On est toujours dans l’évolution et je suis très perfectionniste. Le but est d’en apporter toujours amusement et plaisir quand on joue. Nous sommes restés sur un plan de jeu simple même si dans les mouvements, on peut retrouver quelques subtilités. Sans motivation et implication de la part des joueurs, on n’arrivera à rien. On fait en sorte que tout se passe comme si le club était professionnel même si le contenu n’y est pas. Aux joueurs de prendre conscience de leur potentiel et à moi de remettre en place une physionomie de jeu ». Ne s’en démarquant nullement dans ses actions et ses propos, Guillaume Boussès tient toutefois à faire primer, sur toute chose, le plaisir de son sport : « Nous verrons jusqu’où nous arriverons mais cela reste un plaisir pour l’instant. Nous sommes ici pour aider le club et indirectement les internationaux suisses. La Suisse reste une petite nation et il apparaît aussi de notre devoir de soutenir le pays et sa fédération de rugby. Le rugby n’est pas partie culturelle en Suisse mais nous contribuons à ce qu’elle grandisse ».

L’équipe réserve battue de justesse

Les Grenats ont été battu 24-22 par l’équipe « développement » de l’Association Cantonale Genevoise de Rugby (ACGR) en pré-match d’exhibition de la quatrième journée de la première série du Comité du Lyonnais. Malgré une fin de match passionnante, les Servettiens ont subi leur première défaite de la saison après trois premières victoires. Une dernière pénalité en faveur de Servette aurait pu inverser le résultat en fin de rencontre mais le manque de précision a puni les Genevois qui se voulaient très entreprenants en fin de match, après avoir même dominé la première fraction 10-7. Ce premier revers de la saison du côté de la Praille permet néanmoins de mesurer l’écart entre la première équipe et la réserve : « Ça reste de bonne augure – avoue le capitaine de la première équipe Julien Laurin avant de poursuivre – Il y a beaucoup de jeunes en équipe réserve qui sont encadrés par des joueurs plus expérimentés. Pour l’avenir du club, c’est par la formation de la jeunesse qu’elle passe donc c’est bien qu’ils fassent leurs armes contre des équipes en développement comme celle qu’ils ont rencontrée aujourd’hui. On progresse assez bien quand on est bousculé. Nous ne pouvons pas arriver à tout tout de suite mais c’est déjà un pas en avant, un très bon exercice ».

LES FAITS DE MATCH
Servette Rugby Club – AS Cours-La-Ville, 57-0 (26-0)

Composition du Servette Rugby Club :
1 Laurin, 2 Hustaix, 3 Vigne-Donati, 4 Thréstran, 5 Dene, 6 Casuso, 7 Darracq, 8 Chaigneau, 9 Torossian, 10 Guillart, 11 Escoffier, 12 Haghedooren, 13 Suchaud, 14 Baudouin, 15, Passaleva. Remplaçants : 16 Cennini, 17 Trochard, 18 Pradel, 19 Curdy, 20 Cambin, 21 Schiferdecker, 22 Aïb.

Composition de l’AS Cours-La-Ville :
1 A. Ferret, 2 L. Robin, 3. J. Robin, 4 Besson, 5 Pouly, 6 N. Nodene, 7 Denure, 8 R. Ferret, 9 Charentos, 10 Bresson, 11 J. Palluet, 12 Lagoutte, 13 Clairet, 14 Pastre, 15 Cuisinier. Remplaçants : 16 Verne, 17 J. Nodene, 18 E. Palluet, 19 C. Robin, 20 Ronano, 21 Delorme.

Essais : 7e Vigne-Donati ; 25e Haghedooren ; 32e Laurin ; 45e, 79e Escoffier ; 65e Cambin ; 73e Schiferdecker.
Transformations : Torossian 6/9 (25e, 32e, 37e, 56e, 65e, 73e).

Notes: Carton jaune à Vigne-Donati et Denure (15e); Deux essais de pénalité contre l'AS Cours-La-Ville (37e et 56e).
Publicités
About Yves Di Cristino (329 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. Servette Rugby Club v AS Cours-La-Ville, la rencontre en images – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s