Nouveauté

La Suisse à Andorre pour revitaliser son contingent

Dans sa priorité de récupération, Vladimir Petkovic pourrait miser sur la jeunesse à Andorre

De l'Estadi Nacional, Andorre-La-Vieille (Andorre)

Après sa victoire face à la Hongrie à Budapest (2-3) vendredi soir, l'heure sera à la récupération pour l'équipe de Suisse. Les hommes de Vladimir Petkovic affrontent lundi à l'Estadi Nacional d'Andorre-La-Vieille, la modeste sélection de la Principauté qui couve parmi les siens le capitaine Ildefons Lima. Capitaine de l'équipe, Lima connaît bien la Suisse pour y avoir joué pendant plus de deux ans. Le point à moins de 24 heures avant le coup d'envoi. 

Granit Xhaka sera de la partie à Andorre-La-Vieille après son expulsion à Bâle face au Portugal. © Oreste Di Cristino

À Andorre, on espère beaucoup. Un miracle sûrement. « Personne n’aime perdre, bien sûr, mais demain nous essaierons de battre la Suisse », lance Koldo Alvarez, ancien gardien de la sélection andorrane reconverti depuis juin 2009 en sélectionneur de la Principauté. Aussi pour la sélection pyrénéenne, la tâche s’annonce ardue. Depuis 1996, année de leur première rencontre internationale, Andorre n’est parvenue à remporter qu’une seule rencontre officielle, au détriment de la Macédoine (1-0), le 13 octobre 2004. Mais pour Vladimir Petkovic, il n’est pas question de sous-estimer l’adversaire: « Nous devons maintenir l’estime envers chaque nation que nous affrontons, c’est uniquement comme cela nous pourrons rester fidèles à nous-mêmes », exprime-t-il en conférence de presse à 24 heures du coup d’envoi à l’Estadi Nacional d’Andorre-La-Vieille. Mais il n’est pas pour autant prohibé de penser que la formation de départ sera quelque peu altérée que lors des deux précédentes rencontres à Bâle face au Portugal et en Hongrie, ne serait-ce que pour maintenir quelques joueurs au repos: « Quant au onze que j’alignerai demain, je dois encore y réfléchir. Je laisse passer la nuit mais il y aura très certainement un turnover afin de maintenir la fraîcheur et d’alimenter une certaine concurrence au sein de l’effectif ». Ainsi, sera-t-il intéressant de connaître les intentions de Petkovic d’un point de vue strictement offensif. Mais est-il possible d’enregistrer une équipe plus combattive que celle entrevue à Budapest ? « À moins de faire jouer le gardien plus haut sur le terrain, je crains que ce ne soit très facile », plaisante le sélectionneur suisse mais poursuit: « Nous devrons maintenir cette promptitude physique et mentale demain sans penser à autre chose. Il sera important de marquer le plus rapidement possible pour favoriser la bonne dynamique ». Car c’est bien là que réside toute la déférence d’un leader de groupe envers sa lanterne rouge, pour qui la mission se prédit plus que compliquée. Alors, que risque réellement la Suisse sur le synthétique d’Andorre ? Une perte de vitesse, peut-être.

« La Suisse ? Une équipe jeune, talentueuse et offensive »,
Ildefons Lima, capitaine de l’équipe d’Andorre

Le capitaine de l’équipe d’Andorre – meilleur buteur de l’histoire de la nation et ancien défenseur à l’AC Bellinzone entre 2009 et 2011 – n’a pas manqué de relever la qualité du contingent suisse: « Ils sont jeunes, talentueux et très offensifs. C’est un groupe vraiment expérimenté qui ne repose pas sur un seul joueur en particulier », avoue Ildefons Lima en faisant notamment référence à Cristiano Ronaldo, substrat majeur du large succès du Portugal sur Andorre, vendredi soir (6-0). Mais le jeu andorran se voudra inscrit sous une persévérance insigne, car peu importe le résultat lundi soir, c’est l’honneur des armes qui primera, quand bien même deux d’entre elles – Jordi Rubio (33 sélections nationales) et Marc Rebés (7) – devront rester au repos forcé suite à leur expulsion au stade municipal d’Aveiro. « Nous allons essayer de faire de notre mieux et gagner, même sans ces deux joueurs », motive Koldo Alvarez en conférence de presse dimanche après-midi. Et pour honorer son pari, l’entraîneur de la Principauté a passablement étudié ses adversaires. Pour lui, du reste, le « plus dur se logera au milieu de terrain. Les Suisses ne laissent que bien peu d’espace pour pouvoir construire notre jeu ». Et c’est bien là le lieu où se juxtapose toute une variété d’options pour Vladimir Petkovic qui rendra crédit à sa nouvelle liberté de choix; considérant même l’absence de Valon Behrami qui a substitué Granit Xhaka au rang des suspendus.

Faire bonne impression à La Vella

Loin de la volupté des arènes dans laquelle la plupart des joueurs suisses sont habitués à se produire, l’équipe nationale tient particulièrement à cœur de faire bonne figure à l’Estadi Nacional, aussi car – répété derechef en conférence de presse – les pieds doivent être maintenus sur la terre ferme: « Malgré le voyage spécialement compliquéavec transit à Barcelone et trois heures de busl’ensemble du groupe reste motivé. Cela reste un match de qualification pour la Coupe du Monde et à ce titre nous maintenons notre enthousiasme, à chaque sortie et peu en importe l’endroit », lance Admir Mehmedi en conférence de presse. C’est d’ailleurs bien l’homme de couloir qui annonçait quelques heures plus tôt vouloir marquer « le plus de buts possibles » à Andorre; en cause, la différence de but qui, arrivé au terme de la campagne, pourrait valoir son pesant d’or. Mais à l’attaquant du Bayer Leverkusen de simplifier en conférence de presse: « Nous devrons rester concentrés tout au long du match et jouer très sérieusement. Nous nous attendons pas à gagner si facilement ici ». Une vision partagée tout autant par son entraîneur qui invite à « essayer de faire le jeu ». À vrai dire, il ne serait pas jugé suffisant, au vue de ce début de campagne de caractère, de se satisfaire de “faire le jeu”. Il faudra, au-delà du reste, marquer. « Nous aurons un match difficile demain et c’est pourquoi nous devrons être prêts physiquement », poursuit Petkovic. Mais l’on verrait mal cette équipe de Suisse trébucher contre un adversaire de facile portée, surtout après s’être affranchi des deux meilleurs prétendants du groupe, le Portugal et la Hongrie. « Le moral au sein du groupe est certainement meilleur au lendemain d’une victoire – avance Mehmedi avant de continuer – Nous avons fait un très bon début dans ces qualifications mais nous nous devons de confirmer semaine après semaine nos bons résultats ». D’où cette nécessité de maintenir lucidité et réalisme lors des prochains rendez-vous.

Priorité à la récupération, place à la jeunesse

« Nous devons impérativement épargner notre énergie après le match face à la Hongrie à Budapest. Donc priorité à la récupération. Heureusement, rien n’est arrivé à l’entraînement cet après-midi », annonce Vladimir Petkovic. Loin de la continuité prônée en début de semaine, le sélectionneur suisse admet dès lors une équipe légèrement remaniée pour affronter Andorre. Et à vrai dire, les combinaisons de la plus novice à la plus insolite existent en nombre. Suite à la longue série de blessures de Djourou, Frei, Zuffi, Moubandje et depuis vendredi Derdiyok, le contingent suisse a donc, lundi soir, l’opportunité de dévoiler une bonne partie de ses talents “cachés”. À commencer par la défense, ce match du côté de la principauté pyrénéenne pourrait marquer aussi bien la première cape de Léo Lacroix que le renouveau de Timm Klose, relégué sur le banc de touche depuis sa relégation avec Norwich City. Sans oublier Michael Lang qui pourrait se substituer à Stephan Lichtsteiner, nageant en pleine tourmente avec la Juventus depuis l’arrivée de Dani Alves, même si, aux dernières nouvelles, le latéral droit pourrait être pressenti à enrichir l’effectif du FC Barcelone lors des prochains mois. Mais aussi, sans oublier Elvedi, auteur d’une prestation encourageante à Budapest qui pourrait être aligné une seconde fois consécutive en défense centrale.

« C’est dans l’âme de l’équipe de travailler avec la jeunesse »,
Vladimir Petkovic

Quant au milieu de terrain, le match de l’Estadi Nacional devrait sans aucun doute valider le retour de Granit Xhaka au soutien de la ligne de trois. Mais compte tenu de la suspension de Valon Behrami, une place semble rester vacante; et la concurrence est lancée. La situation tendrait à voir Gelson Fernandes occuper le poste aux côtés du milieu d’Arsenal. Mais le déterminisme n’est pas le maître mot de Vladimir Petkovic qui n’a pas manqué d’appeler pour la première fois à ses côtés, le cousin de Gelson, Edimilson Fernandes, auteur du seul but de la défaite des M21 à Drammen en Norvège vendredi soir (2-1). « Edimilson a apporté beaucoup de preuves de ses capacités ces derniers temps et il s’est très bien illustré lors de notre session d’échauffement. De plus, c’est dans l’âme de l’équipe de travailler avec la jeunesse. Dommage pour l’absence de Valon mais nous devons aussi accepter les mauvaises surprises », admet le sélectionneur. Mais à parler jeunesse, Petkovic a aussi fait appel à Denis Zakaria et, depuis vendredi, à Shani Tarashaj pour renforcer un effectif décimé par les nombreuses infortunes. Une opportunité à Andorre-La-Vieille de briller avec la nationale helvétique. D’autant plus, qu’au niveau offensif, il ne faudra pas s’attendre à ce que Embolo, Mehmedi, Shaqiri, Dzemaili ou encore Seferovic ne jouent les 90 minutes. Dans ce quatuor offensif, des changements seront très certainement à l’ordre du jour, laissant certainement place à Valentin Stocker (auteur du troisième but face à Budapest) ou encore à Renato Steffen qui s’est illustré à l’entraînement dimanche avec la plupart des titulaires alignés face à la Hongrie. Vu sous cet angle, le match annonce inédit et, pourquoi pas, surprises.

La liste des 22 joueurs sélectionnés

Gardiens:
 Roman Bürki (Borussia Dortmund)
 Marwin Hitz (FC Augsburg)
 Yann Sommer (Vfl Borussia Mönchengladbach)

Défenseur:
 Léo Lacroix (AS Saint-Étienne)
 Nico Elvedi (Vfl Borussia Mönchengladbach)
 Timm Klose (Norwich City)
 Michael Lang (FC Basel 1893)
 Stephan Lichtsteiner (Juventus)
 Ricardo Rodriguez (Vfl Wolfsburg)
 Fabian Schär (TSG 1899 Hoffenheim)

Milieux de terrain et attaquants:
 Blerim Dzemaili (Bologna FC)
 Breel Embolo (FC Schalke 04)
 Gelson Fernandes (Stade Rennais FC)
 Admir Mehmedi (Bayer 04 Leverkusen)
 Haris Seferovic (Eintracht Frankfurt)
 Xherdan Shaqiri (Stoke City FC)
 Renato Steffen (FC Basel 1893)
 Valentin Stocker (Hertha BSC Berlin)
 Granit Xhaka (Arsenal FC)
 Denis Zakaria (BSC Young Boys)
 Edimilson Fernandes (West Ham United FC)
 Shani Tarashaj (Eintracht Frankfurt)
Publicités
About Yves Di Cristino (310 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en sciences sociales et politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. La Suisse gagne mais risque gros à Andorre (2-1) – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s