Nouveauté

Samedi, les adieux au Lido Comedy & Club (2/2)

« Nous sommes en Suisse ! Ne pourrions-nous pas galérer un tout petit peu mesdames et messieurs ? », moque Edem Labah

Cette semaine, Lausanne et l’entier bataillon de l’humour romand fera ses adieux au Lido Comedy & Club. Avant la dernière soirée prévue samedi 25 juin dès 20 heures à la rue de Bourg, leMultimedia.info repropose en deux volées un large panorama des interviews réalisées au plus proche des artistes ayant foulé les chaudes planches du Lido. Aujourd’hui, redécouvrez les artistes qui seront présent samedi lors de la dernière.

On retrouvera Malvin & Renaud et Yoann Provenzano samedi 25 juin pour la dernière du Lido Comedy & Club. © Oreste Di Cristino

Edem Labah avait foulé sa première grande scène, présenté son premier one man show pour sa toute première fois au Lido Comedy & Club, accompagné de ses amis et de sa famille en avril 2015. Voilà un bel exemple de découvertes que souhaitait mettre en lumière ce petit théâtre de la rue de Bourg. Une programmation unique pour les habitués de cet ancien cinéma reconverti qui proposait un divertissement inédit en plein centre-ville. Désormais menacé, c’est avec espoir que les artistes romands, suisses et francophones attendent le renouveau. « Nous sommes en Suisse ! Ne pourrions-nous pas galérer un tout petit peu mesdames et messieurs ? », moque le jeune humoriste Edem Labah. Quoi d’autre que l’humour pour rétorquer aux grands (méchants) banquiers qui abattent un nouveau pôle de culture à Lausanne ? Au moins, le Lido Comedy & Club répondra avec classe le 25 juin 2016 dès 20 heures pour sa dernière soirée d’humour du côté de la rue de Bourg et c’est sans se faire prier qu’Edem et ses amis participeront à ce grand bal de bonheur pour enterrer joyeusement mais définitivement ce théâtre mythique. Dans le lieu de sa naissance artistique, le jeune humoriste d’origine togolaise regrette ouvertement « une tragédie » : « C’est une tragédie. Nous sommes tous venus ici pour faire des premières parties et Thomas [Lecuyer] nous laissait toujours la place pour pouvoir nous exprimer et permettre au public de se familiariser avec notre humour. Thomas, et a fortiori le Lido, a fait beaucoup pour nos carrières. Et on sait désormais que ce sera très dur de pouvoir rejouer comme on le faisait au Lido ». Un tremplin incontournable pour la jeune génération de l’humour romand qui s’était, une fois ou l’autre, déjà produit sur la scène du Lido Comedy & Club. On pense à Vishal Joneja, Bastien Cretton, Marina Rollman, Tamara Cesar, Malvin & Renaud, Nadim Boutemine, Yoann Provenzano, Blaise Bersinger, Charles Nouveau ou encore Jessie Kobel. Sans oublier la Vaudoise Nathalie Devantay ainsi que la désormais figure de cette nouvelle pousse artistique Thomas Wiesel qui présidera cette soirée d’adieu. Lui qui souhaite « faire rire pour réfléchir » Une famille d’humoristes qui n’ont d’égal que le talent et leur admiration pour le programmateur du Lido, Thomas Lecuyer. Néanmoins, qui sait ? « Peut-être que dans chaque malheur se cache quelque chose de bon. Un renouveau ailleurs par exemple. On l’espère tous en tous cas », conclut à notre micro Edem Labah. Un message d’encouragement et d’espoir qui ne manquera pas d’être exprimé le 25 juin.

Français qui ont gardé un esprit « Lido »

Ces Français qui ont gardé un esprit « Lido » ; c’est le cas par exemple de Christine Berrou, qui est venue bien à quatre reprises du côté de la rue de Bourg pour présenter son spectacle. Attendrie par la proximité avec son public, l’amie de scène notamment de Nadia Roz et Bérengère Krief depuis 2008 n’a pas manqué d’amuser l’assistance lors de sa dernière venue en mai 2015. « Le public est en face de moi, donc je ne peux pas faire comme s’il n’existait pas. De plus en plus, je lui ai laissé de la place et c’est super de pouvoir créer avec lui une situation comique qui n’était pas censée exister », affirmait-elle au terme de sa représentation l’année dernière. Une véritable artiste de l’absurde et de la fantaisie que le Lido Comedy & Club se réjouit de retrouver pour son final. Mais c’est également dans un tout autre registre que le public lausannois retrouvera également Seb Mellia et son authentique carnet de pensées. Adepte d’un storytelling hilare, le Français ne manquera pas d’offrir de belles réparties avec ses camarades de scène d’un soir, à l’instar par exemple du 100% « Made in France » Yacine Belhousse. Quelques semaines après avoir présenté son spectacle, le partenaire anglophone de Francesco De Carlo à l’International Comedy Club retrouvera avec plaisir et une pointe d’amertume ce Lido si cher.

« Thomas a tenu parole »
François Martinez, humoriste et magicien

Néanmoins, loin des traditionnels stand-up, c’est dans un autre genre que le théâtre de la rue de Bourg accueillera également le mentaliste Fabien Olicard ainsi que le magicien – disciple d’Éric-Antoine – François Martinez. Pour ce dernier, plus qu’une scène incontournable de sa tournée, le Lido a également été sa toute première scène en Suisse. Repéré au Point-Virgule à Paris, François Martinez a longuement remercié Thomas Lecuyer pour sa confiance et son honnêteté : « Ça faisait trois mois que j’étais dans le circuit de l’humour et Lausanne a été ma première scène Suisse. Donc merci à Thomas de m’avoir permis cela. Il a d’ailleurs été le premier à m’avoir fait revenir pour jouer, au Lido, un plateau à trois avec Marc-Antoine Lebret et David Smadja. Donc c’est vraiment l’endroit où je suis le mieux accueilli et Thomas m’avait dit, ce jour-là, que dès que mon spectacle serait sur pied, je pourrais venir le présenter ici, au Lido. Et il a tenu parole », nous confiait l’artiste. Voilà donc venue l’occasion pour honorer définitivement la mémoire de ce lieu mythique.

Une dernière en famille

Jessie Kobel emboîtait les paroles d’Edem Labah lors de son « Get Up, Stand Up » en avril dernier. La disparition du Lido a été, sans surprise, accueillie telle une grande déception : « Thomas Lecuyer a fait énormément pour l’humour lausannois. Il a ouvert une salle pour varier de Beausobre ou Beaulieu qui avaient toutes les grandes têtes d’affiches. Il y a pleins d’artistes parisiens qu’on rêvait de voir, et il a réussi à attirer de grands artistes qui ont donné du renom à la salle ». D’ailleurs, c’est bien au Lido le 18 mai dernier, que le Swiss Comedy Club avait investi la scène après s’être transféré du Bleu Lézard : « On est très déçu que ça ferme car on sortait de cinq ans au Bleu Lézard où la salle devenait trop petite. Mais attention, Thomas Lecuyer n’a pas dit son dernier mot ! », prévenait Jessie Kobel. Un signe que l’humour romand ne se laisse jamais aller à l’abattement, comme pour Tamara Cesar qui se rappelle parfaitement de son premier one man show au Lido en septembre 2015 : « Un moment historique dont je me souviendrai toute ma vie », avouait-elle à notre micro.

« J’espère qu’il y aura une suite dans le Lido II »
Blaise Bersinger, humoriste

Une réalité qui correspond également aux souvenirs du prodige du web Yoann Provenzano. C’était bel et bien au Lido que l’humoriste, buzzman des réseaux sociaux, était descendu pour la première fois de la caméra à la scène. Un baptême de scène rendu possible par la programmation très ouverte de cette discothèque du rire. Ayant lui aussi débuté sur les planches du Lido Comedy & Club, Blaise Bersinger était bien heureux à son tour d’avoir pu présenter son spectacle « Peinture sur Chevaux » au début du mois : « Cette salle est mythique avec son charme et son esprit qui lui est propre. Thomas Lecuyer est vraiment super et je suis content d’avoir pu commencer ici. Et du coup, je suis triste que ça disparaisse. J’espère qu’il y aura une suite dans le Lido II ». Une vision partagée par son compère du « Carac Attack », Charles Nouveau lors de son one man show présenté le lendemain même : « Les gens, non seulement les Suisses, aiment cette salle et je pense que l’on est tous tristes que cela disparaisse. Mais je suis confiant que la salle réapparaîtra car, si le lieu fonctionnait, c’est aussi grâce à l’intérêt du public romand. Donc il faut que ça continue. C’est la meilleure salle dans laquelle on peut jouer en Suisse Romande. Et en tant qu’interprète, autant que spectateur, j’ai vécu de très grands moments de rire et de gloire ici », affirmait-il convaincu du renouveau. Un renouveau qui démarre dès samedi ?

Retrouvez toutes nos interviews sous notre label « LIDO COMEDY & CLUB »
Publicités
About Yves Di Cristino (371 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s