Nouveauté

Jérémy Frick: « Nous étions sûrs de nos moyens et de nos opportunités »

"Ce sont des erreurs que Lausanne ne devrait pas commettre car elles ne pardonnent pas", Jérémy Frick

Le FC Bienne a livré une belle prestation ce samedi soir à la Pontaise ou, en tout cas, peu s'en faut. Menés rapidement 2-0 sur des inventions de Méndez (11e) et de Pak (24e) – ce dernier ayant eu le réflexe juste d'aller presser le portier adverse pour profiter d'une erreur individuelle – les hommes de Peter Alexandrov ont su renverser la vapeur en quelques minutes en fin de première période (2-2). Réduits à l'ombre d'eux-même, les Lausannois ont perdu l'occasion de convalider une victoire supplémentaire dans l'exercice de la Brack.ch Challenge League afin de reporter à neuf unités l'écart qui les sépare du FC Wil (lire le compte-rendu de la rencontre). Advenu autrement, c'est une déconvenue qui fait l'affaire des Séelandais, propulsés à la sixième place du classement. Interview avec Jérémy Frick, gardien du FC Bienne.

Jérémy Frick (en tenue mauve) fait son entrée sur le terrain en compagnie de ses coéquipiers. © Oreste Di Cristino

Vous avez été apathiques la première demi-heure avant de réveiller vos esprits pour le reste du match – en partie grâce à la baisse de régime du Lausanne-Sport – mais cela reste un bon match pour vous.

Oui, en effet. Nous prenons deux buts alors que nous étions totalement surpassés, dont un subi sur une erreur personnelle de ma part. Au début du match, Lausanne a clairement pris l’ascendant sur nous; ils jouaient vite, ils pressaient haut et nous étouffaient. Mais il y a eu un relâchement à 2-0 et nous avons su tirer profit de cette situation en étant très précis dans nos mouvements et nos frappes et il y avait de la volonté. Il est clair qu’à ce niveau de la compétition, ce sont des erreurs qu’ils ne devraient pas commettre parce qu’elles ne pardonnent pas.

Votre entraîneur a vraisemblablement su mobiliser ses joueurs au vestiaire durant la pause car la première et la deuxième mi-temps ont connu deux scénarios abyssalement différents…

Oui, ce n’est pas faux mais la force de notre revirement de situation a débuté avant même la mi-temps, lorsque nous avons su nous procurer le pénalty du 2-1 qui nous a littéralement dynamisés. Ensuite, il est clair qu’à la pause, nous sommes vraiment restés concentrés dans l’optique de poursuivre sur notre bonne lancée. Et nous étions réellement sûrs de nos moyens et de nos opportunités pour décidément faire basculer le match de notre côté. Nous avons de bons attaquants et nous savons qu’en se procurant des occasions, les buts arrivent tôt ou tard. La seule appréhension au retour des vestiaires n’était pas de pas parvenir à marquer mais plus de ne pas subir de buts supplémentaires.

Trois points contre le leader du championnat au Stade de la Pontaise. Compte tenu de votre situation difficile actuelle, l’opération est plus qu’optimale.

Bien sûr. Ce qui nous motive davantage est que nous sommes parvenus à aligner deux victoires d’affilées et cela est très important. Et bien sûr, gagner contre le premier de la classe l’est encore plus. Toutefois, nous étions conscients que le match était à notre portée. Le championnat reste très serré et Lausanne sait actuellement tirer son épingle du jeu. Ils font un superbe championnat; j’en suis très admiratif. Mais nous savions qu’ils n’étaient pas invincibles et que nous avions nos chances de parvenir à un très beau résultat. C’est ce que nous avons fait en proposant un jeu très attrayant et en ayant su mettre au profit nos qualités offensives tout en défendant intelligemment.

Ça booste l’équipe ?

Ça booste l’équipe !

Publicités
About Yves Di Cristino (341 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. Lausanne manque le coche face à Bienne – leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s