Nouveauté

Andelko Savic: « La Challenge League est un championnat homogène »

Courage et volonté, Neuchâtel Xamax en redemande

La défaite est amère à la Maladière. Neuchâtel Xamax s'incline pour la seconde fois consécutive à domicile. Contre Bienne, le score n'est pas à l'image de la réalité. Après avoir fait montre de beaucoup de bravoure, les hommes de Roberto Cattilaz ont finalement subi la dure loi d'un FC Bienne volontaire. Mais pour Andelko Savic, il n'est pas question de renoncer. Doté de courage, l'équipe ira affronter Aarau sans complexe. Interview.

Andelko Savic en interview d'après-match à la Maladière. © Oreste Di Cristino

Un match décevant pour Neuchâtel Xamax FCS. Vous aviez pourtant bien commencé mais vous vous inclinez pour la seconde fois consécutive à domicile. Quel ressenti as-tu par rapport à cette rencontre ?

Honnêtement, je pense que l’on a pas mérité de perdre de cette manière. On a, comme vous l’avez dit, très bien commencé mais malheureusement on prend des buts naïvement, ça arrive. Nous avions eu la chance de remarquer mais leur second but nous a vraiment fait du mal. Après le 2-1, ça devenait dur.

C’est un manque de concentration sur le deuxième but qui a finalement conditionné le match selon toi ?

Je ne veux pas dire que c’est un manque de concentration parce que le football n’est pas un sport évident. On ne peut pas toujours faire les bons mouvements au bon moments. Après, Bienne a énormément de mérite car leurs buts étaient splendides et provoqués. Ils n’ont jamais tremblé devant le but; c’est décidément la marque d’une bonne équipe.

Au niveau défensif, Laurent (Walthert) a de nouveau, et à plusieurs reprises, sauvé le score. Mais le problème siégeait plus vers l’avant. Au niveau offensif, on vous a senti très timides… Y’a-t-il des regrets à avoir de ce point de vue-ci ?

Notre gardien, comme vous l’avez mentionné, nous sauve à chaque match. C’est vraiment un très bon gardien. Mais c’est vrai qu’on a manqué d’agressivité au niveau offensif. J’ai eu l’impression durant le match qu’ils nous baladaient un peu mais il faut dire que nous n’avons pas eu des ballons faciles. On jouait beaucoup sur la longueur et il fallait beaucoup se battre. Ce n’était pas si évident pour nous aujourd’hui.

Beaucoup d’occasions manquées, voire gâchées, notamment en première période. Vous auriez pu mener à la pause, qu’en penses-tu ?

C’est juste. On a eu beaucoup d’occasions en première mi-temps. C’est clair que si on avait eu plus de réussite, la physionomie du match aurait été tout autre. Nous n’avons jamais capitulé après avoir marqué le premier but. À chaque fois que nous sommes parvenus à mener les premiers, nous avons gagné. Donc mener à la pause nous aurait sans doute permis de mieux régler nos efforts.

C’est la deuxième fois d’affilée que vous tombez à domicile (ndlr, la dernière défaite à la Maladière était le 2 août 2015 – Neuchâtel Xamax FCS – FC Wil, 1-3)… Y’a-t-il de quoi se préoccuper ?

La Challenge League est un championnat homogène (ndlr, Jérémy Manière [Bienne] a confirmé quelques minutes plus tard la même affirmation). Nous savions que ça n’allait pas être facile pour nous et nous en sommes toujours conscients. Mais il faut que l’on garde du courage. Nous avons une bonne équipe et il va falloir que la machine se mette mieux en place; nous devons mieux jouer pour finalement parvenir à marquer les buts de la victoire.

Merci beaucoup Andelko. Bonne suite !

Publicités
About Yves Di Cristino (341 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. FC Bienne, du purgatoire au soupçon de gloire | leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s