Nouveauté

Matias Vitkieviez : « La jeunesse va nous permettre d’avancer »

Faire progresser le club avec "mon ami Tibert (Pont)"

Coupe de Suisse. Le Servette FC s’incline lourdement face au FC Lucerne au Stade de Genève (2-5). Mais le visage des Genevois n’est pas terne ; grande ambition, grands espoirs, grand esprit d’équipe. Matias Vitkieviez l’a encore une fois démontré en interview de fin de rencontre. Les réactions en zone mixte.

Matias Vitkieviez était au micro de leMultimedia.info au terme du premier tour de Coupe de Suisse entre le Servette FC et le FC Lucerne. © Oreste Di Cristino

5-2 face à Lucerne mais vous perdez avec les honneurs. Quel est ton sentiment par rapport à ce match ?

Je suis déçu qu’on ait perdu mais il n’y a pas eu de surprises. Nous sommes dans deux dimensions différentes ; Lucerne est en Super League, nous sommes en Première Ligue Promotion. La différence de niveau s’est exprimée par des détails qui ont fait la différence. Nous avons eu un manque de concentration qui nous a amenés à encaisser ces cinq buts mais il y a aussi eu quelques bonnes choses. Nous avons une équipe très jeune et nous pourrons facilement corriger nos erreurs et palier à ce manque de concentration. Restons positifs !

Si l’on peut retenir un élément de cette rencontre, c’est que vous avez pris du plaisir à le disputer…

Bien sûr ! Il y a eu des moments où l’on a vraiment pris plaisir à jouer. Nous voulions faire un bon match pour nos supporters et le public qui est venu aujourd’hui à la Praille. Malgré le résultat, je pense que l’objectif a été atteint et nous avons eu du plaisir à le réaliser… mis à part quelques moments plus difficiles. Il est clair que quand l’on subit des buts, ça fait mal mais, encore une fois, la jeunesse que retient notre équipe doit pouvoir nous permettre d’avancer vers d’autres horizons.

Il y a des choses qui ne s’oublient pas dans la vie… Et sur le terrain, on a vu que tu n’avais pas perdu ta bonne entente avec ton capitaine, Tibert Pont. Comment évolue votre relation en match ?

C’est sûr que Tibert, sur et en dehors du terrain, est mon meilleur ami. Ça se voit justement en match. Après, il peut arriver pendant certains matches que l’on ne soient pas d’accord sur tout mais quand on hausse le ton, c’est pour le bien de l’équipe. Nous sommes tous les deux des gagneurs et on n’aime pas perdre. C’est ainsi qu’on tire la corde ensemble et on essaie de mener notre équipe le plus loin possible.

Qu’est-ce qui, selon toi, vous manqué aujourd’hui face à ce très bon Lucerne ? Une carence de rapidité en contre-attaque, un manque de physique,… ?

Je pense que l’on a manqué de cran dans les duels et ça nous a mis en difficulté. Mais il y a aussi eu un manque d’organisation défensive ; nous n’étions pas très bien en place, surtout en première mi-temps et ce grand manque de concentration qui nous a été fatal. On l’a payé cash aujourd’hui.

Merci beaucoup Matias !

Publicités
About Yves Di Cristino (354 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. Le FC Lucerne trop fort pour Servette | leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s