Nouveauté

Bertrand Ndzomo: « Cristian Ianu connaît ses qualités de buteur »

Une règle d'or: "Ne pas baisser la tête"

Bertrand Ndzomo connait bien la Pontaise. Passé par Lausanne en 2009, le Français s'est délecté de son bref retour du côté des Plaines-du-Loup. Véritable taulier du FC Schaffhouse depuis deux saisons, le Domontois ne calcule plus les minutes de jeu et tâche de mener à bien le rôle de capitaine qu'on lui a assigné. C'est donc au nom de son équipe, qu'il répond à nos questions au terme de la défaite face au FC Lausanne-Sport (1-0) ce jeudi soir. Interview.

Bertrand Ndzomo (ex-Lausanne) quitte la pelouse du Stade de la Pontaise après la défaite du FC Schaffhouse face au LS. © Oreste Di Cristino

On vous sentait un peu impuissants face à une équipe qui attaquait beaucoup…

Je ne sais pas si « impuissant » est le mot adéquat. Je pense qu’on a eu beaucoup d’occasions mais également, comme lors du dernier match (ndlr, FC Schaffhouse-FC Winterthur, 1-2, 10 août 2015), un manque d’efficacité dans les 30 derniers mètres adverses. À l’inverse, les seules occasions que l’on a concédées ont mené à des buts. Aujourd’hui, sur une situation anodine, (Alexandre) Pasche se retrouve seul en face-à-face avec le gardien et marque. Ils ont été dangereux dans la circulation du ballon mais pas si percutants dans les derniers mètres mais malheureusement on cède. Ce n’était pas un cadeau, mais quand même ! On avait facilité la situation pour qu’ils marquent. Après, on aurait peut-être pu jouer deux jours sans toutefois réussir à mettre un but malgré les occasions dangereuses procurées. Mais on a vu qu’à chaque fois, on a pêché dans le dernier geste; une passe stoppée nette ou des choix malhabiles. Tout cela était dommageable pour nous.

Quand on possède l’un des meilleurs buteurs de la Challenge League – comme Cristian Ianu – dans ses rangs et que l’on ne parvient pas à être efficaces devant le but témoigne forcément d’un problème dans la finition ?

Pas forcément, c’est un problème de conclusion mais aussi de confiance. Avec son expérience, il y a des périodes où l’on marque et d’autres où l’on peine un peu plus. Mais, de tout évidence, on connait ses qualités de buteur et lui également les connait. C’est donc à nous de faire en sorte de lui procurer de bonnes situations pour qu’il retrouve son efficacité. Il a déjà marqué deux buts et si l’on veut qu’il continue, il est nécessaire qu’on reste dans cet état d’esprit. Il n’y a pas de raison que l’on n’y arrive plus. Il ne faut pas commencer à trop cogiter ou encore baisser la tête. Aujourd’hui, on s’est pris le 1-0 mais on n’a pas lâché prise, on a tenté nos chances. Lausanne a été en difficulté par moments mais malheureusement, on n’est pas parvenus à marquer le but. De plus, le gardien a également fait deux très belles parades. Il faut le souligner. Ensuite, il y a un pénalty très discutable qui n’a pas été sifflé en notre faveur donc c’est la somme de pleins de petits détails qui auraient pu changer la donne mais qui ont fait que le match était tel qu’il était. L’équipe la plus efficace et la plus chanceuse – Lausanne – a gagné ce soir. Dommage pour nous mais on ne va surtout pas lâcher l’affaire. C’est une défaite mais je pense qu’il y a plus de positif que de négatif à tirer de cette rencontre même si la déception est bien présente.

Du positif donc dans ce match: une équipe solide et cohérente qu’il faut valoriser…

Oui, bien sûr ! On avait des conseils avant le match: rester solide et je pense qu’on l’a été. On leur a beaucoup laissé la possession du ballon mais c’est vrai que dans les 30 derniers mètres, on fermait bien l’étau et ils ont eu un peu de mal à pénétrer. On a réussi à se projeter pas mal vers l’avant mais, encore une fois, c’est toujours le dernier geste ou le dernier choix qui nous a fait défaut. C’est ça qui nous manque actuellement. Je pense qu’il y avait beaucoup de situations que l’on aurait pu scruter pour mener en première période et c’est cela qui nous donne beaucoup de regrets. Maintenant, à nous de rester dans cette ligne de conduite et de ne surtout pas regarder vers le bas. Il faut continuer à travailler parce qu’avec le travail, il n’y a pas de raison que ça ne passe pas.

C’est un week-end de Coupe (de Suisse); un moment idéal pour essayer de se ressourcer…

Un moment pour se ressourcer si on gagne (rires)… Il ne faut pas oublier qu’il y a aussi des surprises en Coupe et on ne veut pas en faire partie. On affronte une équipe qui évolue dans la division inférieure (ndlr, BSC Old Boys, le dimanche 16 août 2015 à 16h), donc à nous de faire le nécessaire pour éviter les mauvaises surprises. Il faudra qu’on travaille si on veut vraiment que ce soit une sortie ressourçante. On sort de deux défaites consécutives donc ce sera le meilleur moment pour nous relancer. Mais ça peut être également le pire si nous ne faisons pas d’efforts. Mais si nous parvenons à produire le même jeu que ce soir face à Lausanne, il ne devrait pas y avoir de surprises, je pense.

Merci beaucoup Bertrand !

Publicités
About Yves Di Cristino (341 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

1 Trackback / Pingback

  1. Choix et flegme gagnants pour le FC Lausanne-Sport | leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s