Nouveauté

Oslo, le mariage parfait entre ville et nature

Une ville multiculturelle et intéressante

La capitale de la Norvège est particulière ; si citadine, mais aussi si proche de la nature. C'est également une ville idéale pour fuir les fortes chaleurs lorsqu'elles règnent en Suisse. Dans sa volonté de faire découvrir les plus belles destinations du Monde, leMultimedia.info vous propose aujourd'hui la ville d'Oslo.

L'opéra d'Oslo est construit d'une façon originale : avec plusieurs vitres et un blanc étincelant. Il est possible de s'y promener autour avec plusieurs montées et descentes. Attention toutefois à ne pas trébucher sur une marche ; nombreuses et pas toujours visibles. Les mouettes aiment bien voler autour de l'opéra ; ont-elles un intérêt particulier pour la musique ? © Catalintibuleac | Dreamstime.com - Oslo Opera Photo

La principale rue d’Oslo est la Karl Johans Gate qui relie la gare centrale d’Oslo (Oslo Sentralen) au théâtre national (Nationaltheatret). Ce sont en quelque sorte les Champs-Elysées d’Oslo où fleurissent des restaurants et des boutiques de luxe. Pour les éternels fans de rock, le Hard Rock Café se trouve au numéro 45 de cette rue où des hamburgers délicieux sont servis, ainsi que d’autres plats aux saveurs nord-américaines. De la wi-fi excellente et gratuite est disponible dans ce restaurant. Plus au sud de la ville se trouve la Rådhusgata (place de l’hôtel de ville) qui est le point de départ de nombreux ferrys pour les îles face à Oslo. C’est une grande esplanade avec une belle vue sur les îles et le fjord. Celle de Hovedøya est la plus proche et est accessible en 10 minutes de bateau depuis la Rådhusgata. Sur cette place se trouve également le musée du Prix Nobel où les célébrités ayant reçu ce fameux prix sont mises en évidence. Ces temps-ci, c’est la Pakistanaise Malala, la plus jeune lauréate d’un prix Nobel à avoir une pièce d’exposition qui lui est consacrée et où l’on peut connaître toute son histoire et son courage.

La capitale a la particularité d’être entourée de verdure ; l’île de Hovedøya possède de nombreux chemins pédestres, de grands prés pour s’y reposer, ainsi qu’une plage (oui oui, on peut aussi se baigner en plein air en Norvège). Par ailleurs, au terminus de la ligne 6 du métro à la station « Sognsvann » se trouve un lac en pleine nature où il est possible de se baigner. Plusieurs infrastructures sont mises en place pour passer un agréable moment. Un très beau chemin est aménagé pour faire le tour du lac.

Le quartier de Grønland vaut un petit détour. Ce lieu est un véritable mélange de population venant de Somalie, Pakistan et autres pays du Moyen-Orient. On a l’impression d’avoir quitté Oslo et cela donne l’envie de voyager encore plus grâce aux nombreux magasins et restaurants où l’on peut acheter et manger des produits et plats venant de ces pays orientaux.

Lillehammer, un hameau excentré

Oslo comporte 600’000 habitants et se visite plutôt rapidement alors pourquoi ne pas sortir de la ville le temps d’une journée ? Une petite escapade à Lillehammer peut être une belle alternative durant un séjour ; cette ville a été le lieu des JO d’hiver en 1994 et va organiser les JO de la jeunesse en février 2016. Il est possible de visiter le tremplin de saut à ski où des athlètes s’entraînent même en été, le tout avec un panorama magnifique de la ville et de sa vallée. À Lillehammer, la rue piétonne Storgata est le principal lieu de la ville avec plusieurs restaurants et boutiques qui satisfont autant les habitants que les visiteurs.

Lillehammer est accessible à 2h10 de train au départ d’Oslo avec une cadence à l’heure en semaine (un peu moins le week-end). Des billets étudiants sont disponibles, ainsi que des billets dégriffés s’ils sont achetés jusqu’à la veille du départ à l’automate. De plus, de la wi-fi gratuite est à disposition dans les trains de la NSB (équivalent norvégien des CFF).

Certes, la Norvège est un pays relativement cher, mais il existe plein d’opportunités pour profiter du séjour tout en gardant le porte-monnaie lourd, comme privilégier les repas sous forme de pique-nique en achetant la nourriture aux supermarchés, dont beaucoup ouvrent jusqu’à 22h ou 23h. Pour les repas, le magasin IKEA à Furuset en banlieue nord-est d’Oslo possède un restaurant où il est possible de manger pour peu cher, ainsi que leurs éternels hot-dogs ! Une pratique typiquement scandinave dans beaucoup de restaurants consiste à ne payer la boisson qu’une seule fois et de se (faire) resservir autant de fois que possible gratuitement. En ce qui concerne le transport, il existe plusieurs catégories de tarifs de billets. Il ne faut pas hésiter à les consulter attentivement ! Pour les paiements, il faut savoir que la monnaie nationale est la couronne norvégienne (NOK). S’il reste des billets à la fin du séjour, il est possible de les changer en francs suisses à la gare centrale d’Oslo du lundi au samedi.

Bretagne scandinave

Le climat d’Oslo est bien sûr plus frais qu’en Suisse. Il faut compter environ 4 à 5 degrés de moins en moyenne en toute saison. La météo peut être très changeante. Même si le soleil brille dès le matin, il ne faut pas oublier ses affaires contre la pluie, mais Oslo a aussi de très belles journées ; les températures estivales maximales moyennes sont dignes d’un mois de mai et le jour dure jusqu’à 22h30 à la fin juillet. Les jours dépassant 30 degrés sont très rares ; en juillet 2014, Oslo a vécu un mois hors norme avec des températures maximales moyennes de 27 degrés en moyenne dont cinq jours de suite dépassant 30 degrés pendant que la Suisse grelottait avec un thermomètre atteignant difficilement les 20 degrés…

La météo a un lien avec les caractéristiques physiques des habitants des pays nordiques ; contrairement à un cliché assez tenace, les Norvégiens ne sont pas tous blonds. Bien que la blondeur soit un phénomène plus fréquent qu’en Suisse. Les pays nordiques sont peu ensoleillés avec de longs hivers sombres, ce qui explique la pâleur de leur peau, ainsi que de leurs cheveux. De plus, les populations nordiques sont longtemps restées isolées et les générations ont eu le temps de se transmettre le gène de la blondeur, ce qui est pour de nombreuses personnes, une belle couleur de cheveux.

Certains touristes venus d’Europe continentale ressemblent physiquement aux Norvégiens ; ces derniers pensent qu’ils font partie des leurs alors que ce n’est absolument pas le cas. Y a-t-il donc une barrière de la langue ? Non, car la Norvège est un des pays avec la plus grande proportion de personnes parlant anglais sans que ce soit leur langue maternelle. L’enseignement de la langue de Shakespeare est en effet très avancé, étant donné que le norvégien n’est parlé qu’en Norvège. De plus, le pays bénéficie d’un excellent système d’éducation avec des longs congés parentaux et des infrastructures aménagées pour les familles avec enfants.

La Norvège et ses relations bilatérales

Les relations entre les Norvégiens et leur principal voisin suédois sont à l’image des relations entre la Suisse romande et la France : la Suède considère la Norvège comme un petit frère qui n’a pas beaucoup évolué tant au plan industriel qu’au plan international ; les Norvégiens étaient même jaloux du succès de la Suède à diverses reprises : quand le groupe Abba a remporté le concours de l’Eurovision en 1974 puis connu la célébrité avec les titres de « Mamma Mia » ou « Dancing Queen » ou encore lorsqu’IKEA a été créé par l’entrepreneur Ingvar Kamprad (bon, la Norvège a quand même bénéficié du premier IKEA ouvert à l’étranger…). Quel risque de vendre des meubles à un prix extrêmement bon marché dans un pays au coût de la vie élevé ! De plus, les Suédois sont plus nombreux (10 millions d’habitants) que les Norvégiens (4,5 millions d’habitants), ce qui explique leur avancée industrielle par rapport à ses voisins. La Norvège reste plus chère que la Suède et de nombreux Norvégiens vont faire leurs courses chez leur principal voisin, comme les Suisses romands qui traversent le lac pour aller faire des courses à Evian. Certains panneaux publicitaires sont même installés en Suède à l’attention des Norvégiens pour qu’ils continuent à faire leurs achats au pays de Fifi Brindacier. Assez osé tout de même !

Heureusement, aucun des deux pays ne se font la guerre et les deux ont une qualité de vie comparable à celle de la Suisse. Si la Norvège a la réputation d’être à la pointe de la qualité de vie autant pour les adultes que pour les enfants, le pays n’a pas toujours vécu des moments joyeux ; il y a quelques décennies, la Norvège était concernée par de fréquents problèmes d’alcoolisme. Depuis, des restrictions ont été faites ; l’achat de bières au supermarché est restreint et l’achat d’alcools forts ne se fait que dans des magasins appelés « Vinmonopolet » où les prix sont lourdement taxés et où les horaires sont en général de 09h à 19h en semaine et jusqu’à 16h le samedi avec une fermeture le dimanche.

Pour finir, voici comment certaines lettres de l'alphabet scandinave doivent être prononcées :

Æ / æ : comme un "è".
  Ø / ø : utilisé en danois et en norvégien, doit être prononcé comme un "ö" en allemand. La ville de Tromsø se prononce "Tromseu".
  Å / å : comme le "o" de "oreille" en ouvrant un peu plus la bouche comme pour faire un "a". Le stade d'Ullevål se prononce "Ulevool".
  Y / y : comme le "euuuh" en ouvrant (encore) un peu plus la bouche. La station de train touristique de Myrdal se prononce "Meeerdal".

Un voyage à Oslo permet de découvrir de plus près la culture scandinave qui a beaucoup à offrir ! De plus, c’est la capitale d’un des pays les plus sûrs au monde.

Publicités
About Félix Weber (1 Article)
Étudiant à l'école de tourisme. Passionné d'exotisme et d'aventure. Auteur du blog lecarnetdefelix.wordpress.com, affilié à leMultimedia.info.