Nouveauté

Quentin Rushenguziminega: « J’ai une préférence pour le 4-4-2 »

Un Lausanne-Sport éclatant mais en manque de réalisme

Après avoir vaillamment prospéré tout au long du match, Neuchâtel Xamax FCS est parvenu à passer l'épaule face à un Lausanne-Sport qui conforte, sur le plan de la jouerie, sa position de favori du championnat. Sur une réussite de Dante Senger, les Neuchâtelois ont cueilli leurs trois premiers points à domicile; la saison des Romands a débuté. Le point avec Quentin Rushenguziminega (Kwamé).

À la 71e minute, Andi Zeqiri (à gauche) cède sa place à Quentin Rushenguziminega. © Oreste Di Cristino

Vous avez dominé la première période aussi bien techniquement, que physiquement et finalement vous avez couru tout le match derrière vos adversaires. Penses-tu que vous ayez manqué de ressources aujourd’hui ?

C’est difficile à dire. Comme vous l’avez dit, on était vraiment supérieurs en première période, techniquement, physiquement mais même dans le jeu. Le but est vraiment venu contre le cours du jeu (ndlr, 22e minute) et après, c’est clair que courir derrière le score, c’est pas évident. Plus le match avance, plus ils reculent, sont solidaires et ça complique notre tâche. On a eu de très belles occasions mais il y a des soirs comme ça où le ballon ne veut pas rentrer, un manque de réussite et il n’y a pas d’autres explications.

Des grosses occasions manquées durant l’ensemble de la rencontre. Est-ce qu’il faudra vraiment retravailler la finition ?

On pourrait tirer ce genre de conclusions mais je pense que tous les joueurs qui ont manqué le cadre ce soir savent finir un goal. C’est vraiment un manque de chance; toujours un pied qui traîne, une balle un peu trop vissée, un manque clair de réussite. Mais si c’est pas rentré ce soir, ça rentrera un autre jour et ça fera mal (sourire).

Un mot sur ta position sur le terrain. Tu as joué 70 minutes face à Bienne aux côtés de Jocelyn Roux et tu rentres aujourd’hui pour les vingt dernières minutes où tu es le seul véritable attaquant sur le terrain. Dans quelle configuration te sens-tu finalement mieux ?

Quand je suis rentré, je n’étais pas tout à fait seul en attaque. Romain Dessarzin (milieu offensif), même s’il a plus tendance à reculer, m’accompagnait devant. Mais moi, je suis vraiment à l’aise dans tous les systèmes de jeu, avec une petite préférence tout de même pour le 4-4-2, comme on le pratique actuellement en losange (ndlr, dit 4-4-2 diamant) avec deux attaquants. Et peu importe qui m’aide en attaque, j’aime de toute évidence que l’on soit deux devant, plutôt que tout seul.

La FC Lausanne-Sport peut être considéré comme le favori de la Challenge League, mais on voit aujourd’hui que ce n’est pas forcément une évidence, qu’en penses-tu ?

Encore une fois, on pourrait se laisser aller dans ce genre de conclusions si l’on regarde uniquement le score final. Mais dans l’ensemble de la rencontre, on pourrait aussi confirmer que l’on reste une bonne équipe à affronter cette saison. Après, c’est clair qu’on a perdu mais tout n’était pas noir dans le match.

Merci beaucoup Quentin.

Publicités
About Yves Di Cristino (358 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

1 Trackback / Pingback

  1. Kevin Cooper à Lausanne, un fastueux présage ? | leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s