Nouveauté

Lausanne : le Festival de la Cité fait danser les rues

Ce weekend ainsi que durant la semaine le précédant, la 44ème édition du Festival de la Cité a fait vibrer, rire, danser et surtout rêver la ville de Lausanne. Des centaines de curieux ont pu découvrir diverses prestations artistiques ainsi que musicales et gustatives d’une qualité certaine et originalité parfois surprenante. Au cœur de la foule, des sons et des lumières; immersion d’un soir dans cet univers féerique et accessible à tous.

Photo: Daniella Gorbunova

Aux alentours de vingt heures, ce sont les nombreux stands et bars qui sont principalement à l’honneur. Et l’honneur leur est dû, car les quelques mètres carrés qui les abritent représentent à eux tout seuls une carte du monde culinaire. De la Fondue suisse au Burrito mexicain en passant par le riz sauté chinois, la qualité est tout de même présente malgré l’aspect fast food qu’on retrouve dans chaque événement de cette sorte.

Un Festival populaire

Avant vingt-deux heures, les alentours de la cathédrale de la Cité valent le détour. Un cercle de lumière créé par des projecteurs et une foule au regard fasciné qui dessine son périmètre font ralentir même les passants pressés. C’est un spectacle de rue, joué par deux personnages qui semblent être des clowns aux airs éreintés et boueux. L’originalité de la prestation est d’autant plus amplifiée par le cadre dans lequel elle se joue : avez-vous souvent vu des clowns mal mis se jeter à terre en criant des répliques osées devant un monument historique et sacré ?

Avant que l’exploration ne touche à sa fin, on ne peut manquer un des principaux atouts de l’événement, qui réunit les générations et les âmes mieux qu’une bouteille du meilleur Chardonnay sur terre : la musique. Samedi, ce sont les rythmes techno minimale mêlés à des percussions qui ont fait danser la friche du vallon. Le mot d’ordre : laisser divaguer son esprit ainsi que son corps sur ces sonorités excentriques pour finalement ressortir du festival avec le sentiment d’avoir avalé, respiré de la magie jusqu’à en recracher des paillettes multicolores en abondance. Quelle folies et découvertes réservera la 45ème édition à son publique fidèle et exigeant ? Rendez-vous en juillet 2015.

Publicités
About Daniella Gorbunova (14 Articles)
Etudiante et rédactrice active pour la section "Culture".

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s