Nouveauté

Kenny Brown: « Tout a commencé avec Joe »

Créateur et programmateur de son propre Festival – The North Mississippi Hill Country Picnic – Kenny Brown est un habitué de la scène et du blues. Invité à relier le Léman au Mississippi River, le natif de Selma a brûlé les planches samedi soir (minuit) au plus grand bonheur du public de Crissier. Interview !

Bill Abel, Kenny Brown et Alvin Youngblood Hart lors du Jam Final au Blues Rules Crissier Festival. © Oreste Di Cristino

Kenny, comment le Blues a-t-il croisé votre vie ?

C’est lui qui m’a trouvé je crois… Tout a commencé avec ce vieil homme qui avait emménagé à côté de chez moi. J’aimais déjà le Blues et j’essayais d’apprendre à jouer de la guitare. Je prenais des cours de guitare et j’essayais d’apprendre à lire la musique. Puis il y a cet homme noir qui a emménagé à côté de chez moi. Il jouait de la guitare et j’ai été me présenter. Il s’appelait Joe Callicott. J’allais chez lui tous les jours : avant l’école, après l’école j’allais voir Joe. À la fin des cours, si mes parents ne savaient pas où j’étais, ils allaient me chercher chez Joe. Il était comme mon meilleur ami, il m’a montré beaucoup de choses en rapport avec le Blues.

Jouez-vous d’autres genres de musique à part le Blues ?

Non, pas vraiment. Enfin je fais un peu de Country et un peu de Rock’n’Roll, J’ai grandi en écoutant Johnny Winter et les autres du même répertoire… Là où j’ai grandi, au Tennessee, il y avait de la Country mais aussi beaucoup d’autres styles de musique.

Vous pensiez déjà devenir un Blues Man en grandissant ?

En fait, je ne pensais pas à devenir quoi que ce soit. J’essayais juste de grandir (rires). J’ai toujours aimé la musique, je crois que c’était le destin. Les choses ont juste tourné de la façon dont elles ont tourné…

Aujourd’hui, en plus de vous produire, vous avez créé votre propre festival. Êtes-vous ce qu’on appelle un homme de scène ?

Oui, j’adore ça ! J’adore jouer devant une foule, faire en sorte que les gens se sentent bien.

Quelle sensation vous a procuré le grand public de Crissier ?

C’est vraiment génial, je veux dire à chaque fois que les gens aiment la musique. C’est comme un cercle énergétique. Tu dégages de l’énergie, et la foule te rends cette énergie. C’est comme si tout l’univers était un cercle, et tout tourne dans un cercle. Tu donnes et tu reçois. Et ça va de plus en plus vite. Je sens que c’est la raison pour laquelle je suis là. Essayer de faire un sorte que les gens se sentent bien grâce à la musique.

Pour finir, on imagine que vous connaissez très bien les autres artistes qui jouent ce soir: Alvin, Bill, Eric, and so on…

Oui, je connais personnellement la plupart d’entre eux, ce sont des amis. Il y en a quelques uns que je ne connais pas, mais je connais tous ceux qui viennent également des États-Unis.

Thank you so much Kenny ! All the best !

Advertisements
About Daniella Gorbunova (14 Articles)
Etudiante et rédactrice active pour la section "Culture".

1 Trackback / Pingback

  1. Switzerland to Mississippi, à la découverte de la « Blues Road Trip » | leMultimedia.info

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s