Nouveauté

Servette à 15 pas de la promotion !

Le Servette FC écarte le FC Chiasso et poursuit sa route vers la promotion dans l'élite du football suisse. Sur une réalisation acrobatique du (petit) nouveau Benjamin Besnard à la 75e minute, les Grenats prennent fièrement mais provisoirement la tête du classement en championnat. Retour sur un samedi fructueux du côté de Genève !

« Ce seront encore 17 finales » glosait Bruno Martignoni après la rencontre du Servette FC face à Lugano. Il est clair qu’à ce niveau, tout point perdu est autant de chance de voir se réduire à néant la prospérité du club en championnat. La Super League n’est offerte à qui le veut et Kevin Cooper l’a compris. Inutile de risquer inutilement. C’est pourquoi Servette reste en mode standby les 45 premières minutes avant de lancer quelques timides offensives. Les Grenats calment le jeu, histoire d’anesthésier le tempo et la régularité de l’équipe adverse. Chiasso patiente mais ne parvient pas à faire sonner l’alerte du côté de chez Frick, mis à part à la 74e minute et la transversale qui résonne sur un tir puissant du nouveau défenseur du club tessinois Steve Rouiller. C’est indéniable. Servette gère son temps et le fait efficacement. Peu de craintes mais beaucoup de menaces. Bua performe, Besnard réussit ses premiers pas et Frick offre de la sécurité. Les doutes se dissipent du côté du staff anglais et la Super League semble pointer son nez. Semble. Car ne vendons pas la peau de l’aigle (clin d’œil au GSHC) avant de l’avoir tué.

Un mercato hivernal fructueux

Jérémy Frick s’est, dès son arrivée, imposé comme gardien titulaire et indiscutable de cette équipe servettienne. Cooper a du flair et les interventions de son nouveau portier ne lui donnent pas tort. Impeccable sur sa seule véritable contribution face à Pacar (64e) dans le match contre Chiasso, le suisse, prêté par l’Olympique Lyonnais, est une valeur sûre. Mais il n’est pas le seul. La rencontre face aux hommes de Gianluca Zambrotta a primé le talent d’une autre des recrues servettiennes de cette trêve hivernale: Benjamin Besnard. Le jeune suisse de 22 ans a fait une entrée imprévue mais sans bévue aucune sur le terrain de La Praille. Reprenant d’une volée acrobatique – appelons-la « ciseau » – un excellent centre d’Anthony Sauthier, Besnard a non seulement marqué le but de la victoire de son équipe mais aussi la fierté du staff et des supporters genevois. Mais sera-t-il dès ce soir un titulaire indiscutable ? « Je ne sais pas du tout – commence Besnard en interview après le match contre Chiasso – je vais prendre le temps de jeu que l’on me donnera et je vais donner de mon mieux comme aujourd’hui (ndlr, samedi 27 février) et ça ira très bien […] J’avais vraiment envie de prouver que je peux tenir un rôle important pour l’équipe et que je ne suis pas venu à Servette pour faire de la figuration ».

Servette favori à la promotion ?

Après la victoire contre Chiasso ce samedi soir, Servette peut nourrir de grands espoirs sur ses chances de promotion. Mais n’oublions pas qu’il reste 15 matches avant la fin du championnat et que peu (voire dérisoires) sont les points qui séparent le temporaire leader grenat de ses adversaires directs Wohlen et Lugano. « On en rêve tous un peu » commente Besnard avant d’ajouter: « Mais il va falloir calculer nos chances match après match et tout donner sur le terrain. Si on continue comme ça, on peut y arriver ! » Servette peut néanmoins compter sur de nombreux jeunes joueurs talentueux. À commencer par Kevin Bua. Le jeune formé dans l’académie servettienne à Balexert a prouvé – une fois de plus – être un élément central de son équipe. Après la sortie sur blessure de Michel Avanzini à la 21e minute face aux tessinois, Bua s’est vu contraint de quitter son rôle clef de meneur de jeu pour assurer les développements des actions sur l’aile gauche du terrain. Un poste qui l’a (re)défini comme un joueur d’une polyvalence certaine. Car, même hors de son poste de numéro 10, Bua guidait son équipe du haut de sa jeune expérience. Déjà sauveur des deux dernières rencontres du Servette FC, le jeune suisse sera très certainement le joueur phare de l’emprise servettienne, si toutefois l’équipe parvenait à atteindre la Super League en fin de saison. Mais avant, Servette devra effectuer un déplacement non sans risques à la Pontaise pour y affronter le FC Lausanne-Sport. Un derby lémanique qui prend alors tout son sens.

Direction Lausanne

Trois matches, trois victoires, Servette est dans les meilleures conditions pour aller défier ses rivaux vaudois: « On est en pleine forme, on travaille correctement à l’entraînement. On a la récupération quand il faut. Donc tout devrait bien se passer. » promet Benjamin Besnard. Mais le travail est-il synonyme de risque zéro ? Sans doute pas mais qu’en est-il de Lausanne ? Difficile à cerner la condition du LS, étant donné son manque de compétition depuis décembre. Considérant les deux matches à domicile du Lausanne-Sport reportés à cause de la neige, force est de constater qu’il sera plus délicat pour les lausannois de défier des servettiens déjà bien sur pieds. Mais l’expérience de supporter, de journaliste ou de joueur n’apprendra jamais assez la maxime selon laquelle le football est imprévisible. L’incertitude qui plane quant à la lutte au sommet que se sont déclarée Servette, Lugano et Wohlen est légion. De quoi assurer du suspens du côté de La Praille et ailleurs !

Publicités
About Yves Di Cristino (371 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Politiques à l'Université de Lausanne. Prépare un mémoire en histoire internationale focalisé sur les relations de Guerre Froide et de post-Guerre Froide.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s