Nouveauté

Lausanne-Sport: oxygénation et mise au point

Pour la quatrième année consécutive, le FC Lausanne-Sport a effectué son stage d'oxygénation au Col des Mosses (1445 mètres), où une balade en raquette en pleine montagne mais aussi une conférence de presse d'avant-reprise ont été organisées. L'occasion pour leMultimedia.info de faire le point sur la première partie de saison du Lausanne-Sport avant sa reprise contre le Servette FC le 8 février prochain.

Guillaume Katz, Pierre-Alain Morard, Marco Simone et Gianluca Sorrentino en conférence de presse, © Oreste Di Cristino

Peu de Servette aux Mosses. Bilan positif et derby décisif, telles seront les seules paroles qui auront concerné la suite du championnat de Challenge League. Le staff du LS, qui s’est exprimé ce mardi lors d’une conférence de presse, a brièvement survolé le sujet du derby lémanique avant de louer les avantages du stage d’oxygénation qu’ils ont effectué en ce début de semain. Pierre-Alain Morard, directeur de l’Association touristique Aigle-Leysin-Col des Mosses est d’ailleurs, depuis quatre ans maintenant, le témoin du solide lien qui unit le FC Lausanne-Sport et la montagne. Lors de la conférence de presse, peu de nouvelles qui fâchent, aucun mécontentement. L’équipage est au complet et de bonne humeur. À peine, ouvert le débat sur une première partie de saison jugée assez bonne dans l’ensemble, les quatre intervenants de la conférence de presse, dont Marco Simone et le capitaine Guillaume Katz, se sont penchés sur l’entente cordiale qui régnait au sein de l’effectif. Aucune blessure, jeunesse au premier plan, le discours de l’entraîneur italien est limpide et sans bavure. Il félicite les siens pour avoir répondu à des charges de travail difficiles et se rassure que tout est à disposition pour être protagoniste dans la suite de la saison, même s’il avoue ne pas être la favori pour la promotion, ayant commencé le championnat, selon ses dires, en retard par rapport aux autres clubs.

Une équipe soudée

Marco Simone ne fait pas d’amalgame. Entre lui et Francesco Gabriele, la relation de travail qui plane avec les joueurs est décidément différente: «[Francesco] Gabriele a entraîné dans un contexte pas facile» commence-t-il. Une façon pour le coach lausannois de retracer un parcours pas toujours aisé pour le LS. Mais aujourd’hui, tout est réglé comme le démontre le capitaine qui s’exprime, le sourire aux lèvres: «C’est bien de passer des jours ensemble. On a passé une soirée plaisante hier. Cela doit nous amener à regarder vers l’avant et oublier le passé. Notre objectif désormais c’est d’être devant.» avant de reprendre, «le groupe est sain. Il n’y a aucune gêne dans l’équipe. Aucune pression sur les plus jeunes, aucune hiérarchie.» L’union est donc le maître mot désormais. Elle est souveraine car comme le dit Marco Simone, «L’important ce n’est pas le soleil de l’Espagne, mais la fraternité de l’équipe. Il faut savoir être ensemble loin de la maison. C’est ça qui compte.»

Mercato ? Besoin de prudence

L’ambition est présente, mais maintenant, il s’agit de discuter les moyens avec lesquels l’équipe tentera de pointer la première place du championnat. Qui recruter ? Quels joueurs seront nécessaires pour parvenir aux fins souhaitées ? Le mercato n’est pas fini et quelques changements structurels de dernière minute sont toujours possibles. Mais Marco Simone, en bon chef tactique donne ses prérogatives. Il les partage à juste titre avec son président Alain Joseph. Ensemble, ils élaborent une stratégie. Une stratégie qui reste cependant dans la lignée de ce qui a précédé, à savoir, préserver l’équilibre de l’équipe. Le marché est riche et les joueurs en demande sont nombreux, c’est pour cela que Marco Simone conseille précaution et modération. S’il faut transférer, ce ne sera pas plus que deux joueurs: «Avec le président, on s’est dit que si on achète un joueur, c’est parce qu’on est sûr d’avoir besoin des qualités proposées, donc pas plus que deux transferts. […] En plus, on a beaucoup de jeunes [ndlr, M21] qui sont montés en première équipe cette saison…». Deux joueurs étaient en test avant cette conférence de presse dont l’un, Florent Sinama–Pongolle (ex-Liverpool 2003-2007, Atlético de Madrid 2008-2009 et Sporting Portugal 2009-2012) constitue l’une des pistes les plus observées. Le trentenaire, présent lors du stage au Col des Mosses ce mardi, sera sans doute (d’après Marco Simone) aligné lors du match amical de vendredi face au Mont. Ensuite, une décision devrait être prise concernant son possible (et probable) futur avec le maillot bleu et blanc. Mais rien n’est certain et avec le départ de Cristian Ianu pour Lucerne, le LS n’est pas à l’abri d’un changement de tactique. «Je n’ai pas forcément besoin d’un attaquant. Il ne faut pas se presser pour en acheter un. Je peux facilement mettre en place une formation avec quatre défenseurs à l’arrière et une pointe.» pointe l’entraîneur lausannois. Sa préoccupation, petite soit-elle se place plus au niveau de la charnière défensive: «Sur les deux renforts que je souhaite, il serait bien d’engager un défenseur gaucher. Nous avons beaucoup de ressources avec Guillaume Rippert, Abdel Chakhsi, Guillaume Katz, etc… Mais nous sommes réduits au cas où l’un d’eux venait à être suspendu ou blessé» conclut-il.

Publicités
About Yves Di Cristino (332 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en Master de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Lausanne.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s