Nouveauté

Lisbonne en trois jours : Le guide de voyage anti-touristique

Voyager, découvrir de nouveaux endroits, se rincer l’œil à coup de paysages paradisiaques, c'est bien. Le faire en s'imprégnant d'un mode de vie, d'une culture qui nous est étrangère, ce n'est pas seulement mieux, mais également mille fois plus enrichissant. Vivre Lisbonne dans toute son effervescence, avec ses traditions et ses paradoxes (il n'y est pas rare de voir une villa luxueuse côtoyer des taudis en ruines) en seulement trois jours, c'est possible et accessible à tous, à condition d'avoir une bonne paire de chaussures et de l'énergie à revendre. Suivez le guide.

Couleurs, architecture rustique et gaieté générale très contagieuse. En un mot; Lisbonne. Daniella Gorbunova

Se déplacer

De Genève à Lisbonne : En théorie, il y a deux options; la voiture ou l’avion. Si vous avez la possibilité de partir sur la route, et que vous vous sentez un peu l’âme d’un-une aventurier-ère, foncez ! Non seulement vous pourrez jeter un coup d’œil (très rapide) aux merveilles du pays de Mirò, car évidemment le passage par l’Espagne est incontournable, mais en plus l’occasion de faire l’expérience du Road Trip s’offre à vous (pour les apôtres de Kerouac et compagnie) car le voyage prends environ vingt-quatre heures (aller simple).

Itinéraire Genève-Lisbonne en voiture :

http://dateandtime.info/fr/drivingdirections.php?id1=2660646&id2=2267057

Si vous n’avez pas énormément de temps à disposition, pas de permis de conduire, ou/et que les sandwich douteux des stations d’essences qui ornent les autoroutes c’est tout simplement pas votre truck, choisissez l’avion. Deux gros avantages dans ce cas ; le vol ne dure en moyenne qu’une heure et demi (maximum deux heures) et des billets à prix très raisonnables sont facilement trouvables, surtout si vous réservez à l’avance.

Sur place : Une fois arrivé-e à destination, même si vous êtes venu-e en voiture, je vous conseille les transports en commun pour plusieurs raisons : Tout d’abord, l’aspect pratique. Lisbonne peut être un vrai labyrinthe, vous économiserez ainsi du temps et des nerf car il est bien plus simple de se repérer grâce aux arrêts de bus/tram/métro qu’en se fiant à des noms de ruelles inconnues. Ensuite, il faut le dire, l’abonnement général qui englobe tous les transports de Lisbonne (à part les taxis, bien entendu) ne coûte que six euros par jour. Et puis, en rempruntant les véhicules publics, vous pourrez vous mêler à l’animosité locale (car c’est bien le but, non?) et profiter pleinement et tranquillement de la vue pendant le trajet (enfin, peut-être pas dans le métro), je pense là surtout aux trams qui montent dans la vieille ville et qui ont l’air d’être tout droit sortis des années cinquante, avec leur carcasse peinte à l’ancienne, leurs fenêtres sans vitres et leurs passagers clandestins, parfois accrochés à l’arrière.

Se loger

Comme je l’ai déjà dit auparavant, je m’adresse ici à quelqu’un qui tend à éviter les hôtels surplombants les stations touristiques. Il est tout à fait possible de louer une chambre ou un studio à prix dérisoire, par contre à vous de voir si ça en vaut réellement la peine vu la courte durée de votre séjour. Les deux meilleures solutions restent, à mon avis, le « Bed & Breakfast » et les auberges de jeunesse, dont la ville regorge.

Loger chez une famille portugaise ; un ingrédient de plus dans la recette authentique de votre voyage, il suffit de fouiller un peu sur la toile en épluchant les sites spécialisés dans le domaine et en faisant, évidemment, attention à la crédibilité de l’offre. Je vous conseille de chercher refuge directement au cœur de la vieille ville, dans des quartiers comme Alfama. En ce qui concerne les auberges, vous n’avez que l’embarras du choix ainsi que l’opportunité de rencontrer autant d’autochtones que de routards à la recherche d’expériences rustiques, comme vous. Pour les amoureux des plantes vertes et des ambiances un peu « outside the box« , Destination Hostel, est votre hébergement de prédilection. Sinon, décoration plus modeste mais toujours assez arty ; Inn Possible Hostel jouit également d’une excellente réputation. Cependant réserver à l’avance est nécessaire dans les deux cas ; étant au centre de la ville et assez en vogue en ce moment, ces endroits sont souvent remplis.

Se nourrir

On y vient enfin, le voyage gustatif. Si vous rêviez de manger dans un bon restaurant pour 10 euros, entrée-plat-dessert compris ; bienvenue au Nirvana. Pour une énorme, au sens propre du terme, portion de ce que vous voulez, accompagné d’une boisson, dans un petit restaurant un peu plus modeste, mais toujours très correct, vous en aurez pour cinq euros maximum. Je vous conseille, bien entendu, de goûter le plus de spécialités locales possibles et je n’ai pas vraiment d’adresses particulières à vous proposer, tout simplement parce que presque toutes sont bonnes. Lors de votre périple dans la ville, contentez vous d’entrer dans l’endroit qui met le plus en émoi vos yeux et vos narines.

Le soir, les habitants mangent tard, environ vers vingt-deux heures, mais cela ne vous oblige absolument pas à changer vos habitudes si vous n’en avez pas envie, car la plupart des cuisines sont ouvertes 24/24h.

Culture, folklore et soirées; une journée type qui vous offrira un panorama de la ville et de la vie qui y gronde

  • Le matin, si vous ne déjeunez pas là où vous avez créché, allez directement sur la rive ; vous y trouverez d’excellentes petites boulangeries artisanales et pourrez ainsi goûter une des grandes spécialités du pays ; le Pastel de Nata (autres appellations possibles, selon les régions). C’est une pâtisserie typiquement portugaise, encore meilleure accompagnée d’un Espresso Delta.
  • Passez voir les bas de la ville, le quartier Balém par exemple. Personnellement, je conseille de ne pas trop s’y attarder. Il y a des monuments historiques assez impressionnants, comme le Monastère des Hiéronymites, certes, mais également une horde de touristes et une image culturelle bien léchée, peut-être un peu surfaite.
  • Allez ensuite goûter le fameux bacalhau (plat traditionnel à base de morue) dans un des petits restaurants familiaux que vous trouverez sans peine à à peu près chaque coin de rue.
  • L’après-midi, allez faire immersion dans le berceau de l’art moderne Lisbonnais ; le musée d’Art Moderne et Contemporain Berardo, qui réunit de grands maîtres tels que Dali, Picasso, Warhol et j’en passe. Puis, montez dans la vieille ville avec l’un de ces fameux tramways qui font l’effet d’un véritable voyage dans le temps ; prenez le vingt-huit à la place Martim Moniz. Une fois arrivé-e, jetez votre plan/carte/GPS. Zigzaguez entre les vieux bâtiments ornés de carrelage multicolore et perdez-vous dans quelques petites ruelles. Pour retrouver votre chemin, rien de bien ardu ; montez pour vous enfoncer dans la vieille ville, descendez pour vous rediriger vers le centre (bon, d’accord, si vous n’avez vraiment aucun sens de l’orientation, allez vous racheter une carte).
  • Le soir, après dîner, l’effervescence nocturne s’offre à vous. À savoir que les nuits à Lisbonne sont longues ; la plupart des bars ne ferment qu’à cinq heures et les boites à sept. En principe, la ville n’est à la fête qu’à partir de vingt-trois heures, car, comme je l’ai dit, les gens mangent tard. Il n’y a pas vraiment de recette miracle pour passer une soirée (nuit) digne de ce nom. Tout dépend de l’ambiance que vous recherchez. Si vous êtes plus Lounge, plus atmosphère tranquille et/ou sophistiquée, restez sur la côte. K Urban Beach Bar & Discoteca devrait vous plaire. Si, au contraire, vous appréciez les ambiances plus underground, plus rock’n’roll, je ne peux que vous conseiller d’aller faire un marathon dans la vieille ville puis de finir au Musicbox, qui est un peu la deuxième maison des étudiants en art.
Publicités
About Daniella Gorbunova (14 Articles)
Etudiante et rédactrice active pour la section "Culture".

2 Comments on Lisbonne en trois jours : Le guide de voyage anti-touristique

  1. J’arrive pas à comprendre comment on a pu placer  »fameux », « morue » et « bacalhau » dans une même phrase mais sinon, vendu pour les prochaines vacances!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s