Nouveauté

Sentence définitive pour le FC Lausanne-Sport

Au terme d’un match dénué d’intensité, le FC Lausanne-Sport termine sa 31e journée de Super League à dix unités du FC Sion. Défaits 1-0 par le BSC Young Boys à la Pontaise, le sort des Lausannois est semble-t-il scellé. Par Yves Di Cristino

© Oreste Di Cristino

© Oreste Di Cristino

Patrick Ekeng aurait pu marquer. Vukusic également. Mais la nonchalance de Lausanne a atomisé son envie. Par delà les immanquables occasions de la pointe croate, les transversales ratées de Yoric Ravet ou encore l’invisibilité malgré lui de Yannis Tafer, l’inefficacité a eu raison de cette équipe vaudoise. Un carton rouge au finish. Signe incontestable du déséquilibre mental qui plane dans la conscience des pensionnaires de la Pontaise. Mais tout est encore possible selon Marco Simone : « Nous n’avons pas été performants dans des situations que nous maîtrisons habituellement. Mais ce n’est pas terminé. Tout le monde pensait que Lausanne était fini il y a six mois. On a, aujourd’hui, pas le droit de penser que c’est terminé. On aurait, certes, mérité quelque chose en plus mais on n’arrive pas à être efficaces. » Le directeur sportif lausannois termine son discours par ces mots : « À nous d’avoir l’orgueil nécessaire pour terminer notre championnat car une équipe, quelle qu’elle soit, doit toujours arriver au bout de ce qu’elle entreprend. »

Devant un public à peine plus nombreux que 3050 spectateurs, seul l’ennui a gagné, emportant avec lui le but fortuit de Milan Gajic (66e). Ce qui, par le résultat et l’inexpiable lenteur des joueurs lausannois, aurait pu ressembler à une promenade de santé pour les Young Boys, mais il n’en fut rien. En conférence de presse, Uli Forte s’avoue chanceux du résultat : « Ce n’était en aucun cas facile. On a souffert des coups de pied arrêtés adverses et on était toujours sur la défensive. Je reste donc satisfait et heureux du dénouement du match ». Même constatation chez Steve Von Bergen : « C’était loin d’être un après-midi tranquille. Lausanne s’est créé beaucoup d’occasions. Mais l’objectif est atteint. On était venus pour les trois points et on repart avec trois points. » déclare ainsi le défenseur central du BSCYB.

Ainsi réduits à dix points d’écart avec le FC Sion, le FC Lausanne-Sport n’a désormais plus que cinq matches pour faire la différence. Un miracle inespéré. La relégation peut alors advenir la semaine prochaine en cas de nouvelle défaite lausannoise à Aarau et d’une victoire sédunoise à Lucerne.

Publicités
About Yves Di Cristino (310 Articles)
Rédacteur en chef, membre actif de l'Association Suisse des Journalistes Indépendants (CH-Media) et de l'Association vaudoise de la presse sportive (AVPS). Étudiant en sciences sociales et politiques à l'Université de Lausanne.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s